Archives par mot-clé : iPhone

La vie sans iPhone ?

J’avais mis l’iPhone dans la portière, mal rangé. La porte s’ouvre, l’iPhone tombe et malgré sa housse, bing, l’écran est complètement explosé.

J’ai donc envoyé l’iPhone pour réparation, et pendant ce temps, je me suis retrouvé avec un vénérable Thomson, basic.

LD0001585474_2

Alors, peut on vivre avec un tel téléphone ?

Le truc étonnant, c’est que ça fait presque tout : téléphone, messagerie, SMS, photos (si), Internet (si, en mode wap 😉 ).

Alors, tout est bon ?

Ben non 😉

  • Pas de carte, pour trouver le RV au dernier moment
  • Pas d’application SNCF pour savoir ou on est assis
  • Impossible de savoir qui appelle, et impossible d’appeler l’un des 1000 contacts, sans ouvrir l’ordinateur

Et puis le mode T9 pour l’envoie des SMS, on avait oublié, mais c’est “lourd”.

Donc au final, bien sûr qu’on “survie”, mais cette expérience permet de bien prendre la mesure de ce que nous apporte un smartphone moderne.

J’ai testé pour vous – Envoyer une carte postale depuis l’iphone

Je voulais voir comment ça marchait ce truc.

J’ai donc testé cet été l’application Cards.

Le principe, c’est de prendre une photo avec l’iphone, et, avec l’application, faire une décoration, mettre du texte.

On choisi le destinataire et zou, la carte est imprimée, postée et donc reçue un peu plus tard par votre destinataire.

L’application est plutôt sympa et facile à prendre en main, avec des effets d’animation à gogo pour les transitions…

Au final, ça marche mais j’ai carrément été choqué par le prix payé : 4€50 ! Pour envoyer une seule carte, c’est bien trop cher !

Et mon frère qui a reçu la carte a trouvé que c’était un brin impersonnel, de recevoir une carte imprimée et non griffonnée 😉

Bon, cette application ne va sans doute pas révolutionner l’envoie de cartes postales 😉

Girls Tech in Paris

Cet article est écrit par Augustin GUELDRY, fondateur de COLICOACH Conseil livraison et logistique e-commerce et du blog Livrezfacile.

J’ai assisté cette semaine à la soirée Girls Tech in Paris qui vise à récompenser des femmes entrepreneuses dans les technologies. Le concours était ouvert à l’ensemble de l’Europe et était sponsorisé notamment par Ventech, Orange, Le Web et Founder Institute.

La short- list était de 5 projets en compétition pour le titre suprême.

” Face aux 5 femmes d’exception sélectionnées en France, UK, Israël, Pologne et Russie, un jury de qualité a tranché. Ce jury était composé, entre autres, de Gilles Babinet (Musiwave, Eyeka, MXP4, Captain Dash), représentant de l’entrepreneuriat en France, de Claudia Helming (Dawanda), représentante de l’entrepreneuriat en Allemagne, de Alena Osipova (Fast Lane Ventures), représentante du capital risque en Russie, de Pascal Latouche, Directeur Nouveaux concepts Marketing chez Orange et de Catherine Barba, The Digital Factory.”

La gagnante est Lina Bachar Kirshon pour la société buzzdoes d’Israel et qui a fait une présentation simple mais très convaincante de son innovation. De quoi s’agit il exactement ?

Cela s’adresse aux développeurs d’application pour les mobiles en permettant à leurs utilisateurs de devenir eux-même promoteur de l’application.

Le concept utilise le principe du bouche à oreille :

L’utilisateur recommande à ses amis l’application et cela lui permet d’être récompensé lorsque sa recommandation amène de nouveaux utilisateurs au développeur de l’application.

L’objectif de ce marketing viral est de faire émerger votre App parmi les centaines de milliers existantes et les 60.000 nouvelles qui paraissent chaque mois …

J’ai demandé à Catherine Barba de bien vouloir nous dire ce qui a retenu son attention dans cette entreprise : “Je trouve que la qualité de la présentation très orientée sur les bénéfices clients (et moins sur la technologie utilisée) et l’enthousiasme ont fait la différence”

Un grand bravo pour les initiateurs de ce Girls Tech in Paris qui démontre tout le potentiel de créativité des femmes dans les technologies

Le kiosque sur iPhone – Visite guidée

J’ai voulu tester l’une des nouveautés proposé par Apple : le Kiosque.

Le Kiosque, c’est une application qui permet de s’abonner à des revues et de les lire.

Sur le bureau de l’iphone, il apparait comme ça (en haut à droite) :

Un clic sur cette application permet de voir les journaux auxquels je me suis “abonné” :

On peut donc soit naviguer dans la boutique en cliquant sur Store, soit consulter les revues.

Le store se présente comme ça :

Cela permet de naviguer dans la boutique, et d’ajouter le journal qui m’intéresse. Notez que tout est gratuit à ce stade.

Quand on ajoute un journal, il apparait naturellement dans le kiosque.

Prenons l’exemple avec Digital Camera. Quand on l’ouvre, on arrive là :

L’application présente les journaux, que l’on peut acheter au numéro, et les journaux déjà achetés. On peut bien sûr également s’abonner.

Une fois un numéro acheté, il faut attendre qu’il soit téléchargé, puis on peut le lire.

Sur Digital Camera, c’est un simple document type PDF, qu’on peut lire verticalement :

Ou horizontalement :

Le document ne présente aucune interactivité. Il s’agit d’un simple “scan” de la revue d’origine.

On peut quand même zoomer :

Mais le zoom n’est pas, comme sur le Web, intelligent, parce que le document est une image, et que donc l’application ne reconnait pas le contenu, texte ou image.

Bref, vous l’aurez compris, sur iPhone, j’ai trouvé l’expérience plutôt décevante.

On est au coeur du sujet : pour bien faire les choses, il faut adapter le contenu au client, ou plutôt au terminal du client.

L’avenir de Siri passera par les API

Siri, le nouveau service vocal, intégré à l’iPhone, est pour l’instant en beta.

Ce qui limite fortement l’usage, ce sont les services intégrés.

Logiquement, Apple devrait proposer aux développeurs de pouvoir enrichir Siri avec de nouveaux services.

A suivre de très près car alors, cela permettrait d’étendre Siri à … beaucoup de choses, et donc rendre le service bien plus riche, intéressant.

Je ne suis pas certain que cela va arriver car :

  • Il peut y avoir des freins techniques : pour qu’un tel service marche, il faut limiter le nombre d’entrées possible. Sinon, il peut y avoir un risque d’ambiguïté entre les services, et cela pourrait dégrader globalement la qualité des réponses.
  • Pour les développeurs, ça pourrait être un moyen de s’interposer entre Siri et les services d’Apple. Apple prendrait le risque que ces propres applications soient moins utilisées, au profit d’applications tierces.
Le deuxième point est au coeur de la “double contrainte” d’Apple. L’ouverture donne un grand dynamisme, mais en même temps Apple cherche à mettre en avant ses propres applications…
Ces articles abordent le même sujet finalement : comment étendre le service de SIRI :

Premier contact avec l’iPhone 4S et Siri

Je viens de recevoir l’iPhone 4S.

La fonction que je voulais tester est SIRI bien sûr.

Bon, ça fonctionne plutôt bien mais :

  • Les services sont encore très limités. A voir si il sera possible d’étendre ces services, via une API. 
  • Dans bien des cas, il ne comprend pas bien, et l’usage devient vite énervant.
  • Il a besoin d’une connection, et quand on est en Edge, les temps de réponses sont très mauvais.

Moi : Je voudrais acheter un livre à la Fnac

Siri : je ne peux pas vous aider à vendre ou acheter des actions

Moi : Je voudrais prendre le train demain entre Rennes et Paris

Siri : Je ne pense pas pouvoir vous donner le cours de la valeur boursière AU – AngloGold Ashanti pour demain (???)

Moi : Je voudrais prendre l’avion entre Rennes et Marseille, demain

Siri : A bon ? (???)

Bref, sorti des 10 scénarios de bases (envoyer un message, programmer une alarme ou une alerte, la météo, les cours de bourses, recherche sur le web), ça rame pas mal.

A suivre donc, le système est plutôt pas mal au niveau reconnaissance, reste donc à l’enrichir avec beaucoup plus de scénarios.

A propos de la présentation d’Apple hier

J’ai pris le temps de voir la vidéo de présentation du nouvel iPhone par Apple.

Au niveau de l’iPhone 4S lui même, je pense qu’Apple a plutôt fait du bon boulot, si le mobile est à la hauteur de ce qui est annoncé. Je suis en particulier très impatient de tester la fonction vocale, et voir si on pourrait en faire des choses pour le e-commerce ;).

Ce qui m’a marqué, c’est le côté un peu “plat” de la présentation.

Oui, ils ont bien employés les mots “numéro 1”, fabuleux, extraordinaire, …

Mais j’ai trouvé qu’il n”y avait pas l’imagination, le fun qu’on avait avec Steve Jobs.

D’ailleurs, j’ai trouvé ça bizarre qu’ils ne fassent aucune allusion à l’ancien patron.

Bref, il y avait tous les ingrédients, mais il manquait le “tour de main”.

Les réactions de la salle étaient d’ailleurs bien terne…

En fait, ils ont fait exactement comme le faisait Steve Jobs. Je pense que ce n’est pas une bonne idée. Chacun doit trouver sa façon de faire.

J’espère qu’ils trouveront leurs marques, et qu’ils sauront faire plus brillant les prochaines fois, sinon, ça va devenir ennuyeux !

UPDATE 6/10, à 6h :

Steve Jobs est mort cette nuit.

Cette Keynote prend une autre couleur avec cette info, c’est sûr.

 

 

L’annonce de l’iPhone 4s, hier…

Difficile d’accéder à l’annonce hier :

Enfin :

Petite visite sur le site d’Apple après l’annonce :

Bon, et chez les opérateurs : pas un seul opérateur ne propose l’iPhone 4S ! Ni Orange, ni SFR, ni Bouygues !

Sinon, par rapport aux attentes : je ne m’étais pas trompé ;).

Le truc à tester, c’est bien sûr l’application Siri de reconnaissance vocale. Gadget en plus ou nouvelle révolution de l’interface ?

En tout cas, je ne pense pas, comme on peut le lire ici ou là, que l’annonce de cette version soit décevante. Il faut voir qu’Apple trace sa route, et se prépare à une énorme révolution, j’ai bien sûr nommé iCloud.

C’est une rupture, et il faut un peu de temps pour la préparer et la déployer.

L’iPhone 5 viendra bien assez tôt ;).

Et je suis très admiratif de la capacité d’Apple à rester extrêmement focus, sur très peu de produits.

Un seul terminal, a comparer aux centaines de modèles proposés par Nokia ou autres Motorola…

Apple – Secret story

Incroyable, incroyable cette capacité à garder le secret sur un lancement mondial.

Faire un truc en secret, quand on est “petit”, c’est pas très compliqué.

Mais là, il s’agit de lancer un (des ?) nouveau produit, dans le monde entier. Cela implique de grosses usines pour produire à des millions d’exemplaires des téléphones, à négocier avec les opérateurs, à préparer la distribution sur les différents points de ventes, …

Et jusqu’à ce soir, personne ne sait vraiment ce qui va être annoncé.

A seulement 2j de l’annonce, il y en a encore qui parle d’un iphone 5 avec un form factor différent (voir les fuites sur les nouvelles housse).

Depuis que je suis la saga Apple – iPhone, c’est la première fois je crois que le secret est aussi bien gardé.

Comment ont ils fait ? Ils ont probablement lancé de fausses infos pour brouiller les pistes.

Ils peuvent, par exemple, construire un modèle “fake” avec un le bon hardware mais le mauvais form factor. Avantage : ça brouille les pistes.

Bon, les choses semblent quand même converger vers un iphone “4S”, c’est à dire reprenant la forme de l’iPhone 4 mais avec un “intérieur boosté”.

On saura donc mercredi, a quoi ressemble l’iPhone 4S, s’il a bien 64 Gb de mémoire, un processeur de nouvelle génération, un capteur video de 8 mpixels…

Et surtout, on attend avec impatience la démo du nouveau service vocal.

Pourra-t-on dire :

“acheter sur Amazon le dernier livre de Guy Kawasaki” ?

 

Application iPhone du Figaro

Pas mal de journaux proposent une application iPhone :

Le modèle classique, c’est celle du Monde. Au début, la plupart des applications étaient sur ce modèle, assez bien fait il faut dire.

Le Figaro a souhaité se différentier.

Les premières tentatives étaient plutôt ratées, mais ils ont persévéré, et cela a abouti une version vraiment intéressante.

Cette page d’accueil présente les rubriques et les articles par rubrique. On navigue dans les articles verticalement, et on change de rubrique en faisant défiler la page, à gauche ou à droite.

Comme toute application bien conçue, on peut l’utiliser verticalement ou horizontalement :

Sur cette page, le mode paysage est complètement différent du mode portrait : de haut en bas, on navigue entre les rubriques, et de gauche à droite, on fait coulisser les articles. Très bien vu !

Cette ergonomie reprend les meilleures pratiques, adaptées au terminal (autre exemple : on actualise le contenu en “tirant” vers le bas).

Cela permet, pour l’usager, de prendre en main l’application, sans avoir à réfléchir ou à lire un manuel ;).

C’est bien de cette façon qu’il faut procéder pour créer une application réussie sur mobile (iPhone ou Androïd) :

On peut innover, mais il faut le faire dans le “sens du terminal” et bien sûr dans le sens de l’utilisateur : connaitre les usages du mobile pour créer une “expérience” riche, agréable, fluide.

Finalement, quand on y pense, naviguer entre des articles d’un journal, ou naviguer entre les produits d’un catalogue, c’est pas forcément si différent que ça ! Cela montre, à mon avis, tout ce qu’on peut faire, dans le domaine du m-commerce : créer une expérience plus immersive, plus riche, pour mieux présenter les produits.