Archives par mot-clé : réseaux sociaux

Facebook connect en action

Pas mal de sites e-commerce (ou autre) en parlent.

Facebook permet d’ajouter le login sur un site ecommerce grâce à son identifiant Facebook.

Capture d’écran 2013-04-09 à 22.51.57

Exemple sur CDiscount :

Première étape, au moment de m’identifier, CDiscount me propose de m’identifier grâce à mon compte Facebook :

CDiscount 1

Je clique donc sur ce bouton :

Si je ne suis pas connecté sur Facebook, on va me demander de le faire :

Capture d’écran 2013-04-09 à 23.03.31

Comme je suis déjà connecté sur mon compte Facebook, j’arrive sur la fenêtre suivante :

CDiscount 2

Il s’agit en fait d’une application, ici signée par CDiscount.

Cette application permettra de m’identifier sur CDiscount grâce à mon compte Facebook.

Mais je dois d’abord accepté, avec le bouton Log…

En l’occurence, si j’accepte, j’accepte que CDiscount accède à pas mal de choses : mes infos perso bien sûr, mais aussi mes amis, les profils de mes amis… Y compris faire des recommandations en mon nom auprès de mes amis !

Mais l’ergonomie est faite pour que je ne lise pas tout ça. Je clique donc sur Log…

CDiscount 3

Bon, encore une étape : on me demande encore une permission… Après avoir validé, j’arrive sur la fenêtre suivante :

CDiscount 4

Arg, on me demande maintenant de relier mon compte CDiscount existant avec mon login Facebook. Bon, faisons simple, disons que je n’ai pas de compte CDiscount ou que je ne souhaite pas faire ce regroupement :

Je passe ensuite par une fenêtre ou on me demande d’enregistrer un mot de passe pour mon compte CDiscount.

Puis, enfin, j’arrive sur la page de mon compte… Sauf que le formulaire est vide !

Capture d’écran 2013-04-09 à 23.07.47

Facebook a en l’occurence permit de renseigner mon email…

Loin de moi l’idée de critiquer : Facebook connect est sans doute en élément clé pour l’avenir.

Mais sur ce “use case”, on voit bien que c’est pas encore complètement sec 😉

J’aimerais bien tester la même fonction mais depuis une application mobile.

Seul hic : je ne connais pas d’application iPhone avec la fonction Facebook Connect mise en oeuvre… Et vous ?

(merci Julien)

La vie et la mort numérique

Quand on meurt, que deviennent nos univers numériques ?

Comme tout le monde, j’ai des amis qui sont morts, et je trouve ça un peu “décalé” que les outils de réseaux sociaux, facebook, Linkedin, agissent comme si la personne était en vie.

On me propose de confirmer que Machin est bien expert en Product Management… Mais Machin est mort !

Je ne suis pas sûr que cette situation soit réellement prise en compte par ces solutions:

Comment les proches peuvent ils gérer un compte d’un défunt ?

Existe-t-il une boite à cocher “Mort” ?

Faut il entretenir le compte pour commémorer la mémoire d’un proche disparu ?

Je sais, c’est pas un sujet fun, mais c’est… la vie !

Réseaux sociaux : Tous ambassadeurs

Comment bien utiliser les réseaux sociaux ?

Les managers sont embêtés avec “ça” : un truc que les managers ne comprennent pas, mais dont leurs parlent leurs enfants…

La solution facile, c’est de demander à l’équipe marketing de s’en occuper…

Et que fait le marketing ? Il s’adresse à son agence de communication, qui va nommer un community manager.

L’autre jour, Colorz me racontait qu’une entreprise américaine, BestBuy de mémoire, à fait bien différemment.

L’idée, c’est de mettre en place les éléments pour que chacun dans l’entreprise devienne un porte parole de la marque, l’enseigne.

En l’occurence, pour BestBuy, tous les commerciaux en magasin peuvent, doivent interragir avec les clients sur Twitter, Facebook et autres Pinterest.

Il y aurait même un petit concours, pour créer une “saine émulation” : qui fera la meilleure réponse à une demande d’un client ?

Les employés des magasins deviennent donc des embassadeurs de la marque. Ils doivent faire ça bien sûr dans les moments de calmes.

Le truc génial, c’est que ça donne une très grande diversité de réponses, et on peut imaginer que ça permet d’avoir des réponses bien plus pertinantes et bien plus rapides qu’avec un système centralisé.

Bon, bien sûr, ça doit être encadré, géré.

Pas question de laisser tout le monde parler sans un minimum de formation, et de règles à respecter (pas d’injures, …).

Mais sinon, ça me semble bien plus pertinent qu’une organisation centralisée.

Bon, sur ce, je pars en vacances demain matin.

Une semaine de ski, ça va faire du bien 😉

A très bientôt !

Et si facebook était devenu une machine infernale ?

Facebook, ça a démarré assez simplement : le système permettait de gérer des fiches de profil pour les internaute, avec quelques fonctions de base :

  • Lien vers mes amis
  • Ecrire sur mon mur ou sur le mur d’un de mes amis
  • Enrichir ma fiche (photo)

Et puis, … c’est devenu le grand bazars.

Aujourd’hui, Facebook est tellement complexe au fond que personne ne maîtrise vraiment comment ça marche.

J’en discute régulièrement avec des gens qui connaissent vraiment bien, et la réponse c’est que pleins de choses sont gérées par des algos de Facebook, et qu’en tant qu’utilisateur, on peut juste essayer de comprendre, de deviner, en aveugle.

De plus, les types d’interactions avec le système sont devenus tellement riches qu’il est très, mais vraiment très compliqué de bien maîtriser ce qui se passe et de bien paramétrer tout ça.

Bref, pour faire simple, l’usage de Facebook se développe, mais de plus en plus les internautes ne maîtrisent pas “la bête”

De l’autre côté, je ne suis pas convaincu que ça soit un vrai sujet aujourd’hui pour Facebook. Le vrai sujet, c’est assez simple : c’est la monétisation. Comment Facebook va-t-il gagner de l’argent à partir de son système, et en particulier sur les usages mobiles ?

Mon sentiment est que la machine s’est emballée…

Interview de Julien Chaumond, fondateur de Productism (ex Prodca.st)

Je vous propose une petite interview de Julien Chaumond, fondateur de Productism, à l’occasion du lancement de sa nouvelle version. Julien est co-auteur sur ce blog.

Bonjour Julien. Peux-tu nous présenter Productism ?

Bonjour François,

Nous avons commencé à bosser sur ce projet il y a un peu plus d’un an maintenant et nous avons décidé de changer de nom pour mieux refléter le positionnement du site, centré sur les produits (accessoirement, un .com est une très bonne chose pour le SEO, surtout sur les produits et le e-commerce).

Productism, donc, est un réseau social sur les produits et sur les marques. Nous avons aujourd’hui 2000 membres, presque 20.000 commentaires qualifiés sur des produits, et nous avons en un an apporté à nos marchands partenaires plus de 200.000 clics qualifiés par plus de 100.000 visiteurs uniques (avec de très bons taux de conversion…).

Quelles sont les nouveautés de cette nouvelle version ?

Nous avons d’abord complètement retravaillé l’ergonomie du site et le design.

Et surtout nous avons centré le service davantage autour des marques et marchands, avec des pages marques inspirées de celles de Twitter et Facebook (avec une cover picture personnalisable par la marque) comprenant le flux des avis sociaux sur les produits de la marque (voir par exemple ici) mais aussi une nouvelle vue plus “à la Pinterest” sur les produits eux-même ().

Les prochaines étapes ?

Nous avons en parallèle beaucoup amélioré le plugin pour sites e-commerce, en choisissant de nous concentrer à 100% sur Prestashop (d’une part pour ne pas disperser nos ressources de service auto-financé, d’autre part car de nombreux marchands de taille moyenne ayant une communauté de clients forte — notre coeur de cible — sont sous Prestashop) et nous préparons son lancement.

J’invite les marchands (Prestashop) intéressés à nous contacter pour rejoindre notre beta privée : hello@productism.com

Pour finir, je vous propose un visuel de présentation du concept 🙂 :

Nouveauté facebook : le bouton “Promote”

Cet article est écrit par Antoine d’Arifat, DG de Brand Online Commerce, invité de François sur ce blog.

La news est passée un peu inaperçue en France. Normal, le boton “Promote” a été lancé d’abord aux US. C’est l’équipe de notre filiale américaine qui nous en a parlé ce matin comme d’une évidence.

Le bouton “Promote” permet de booster la visibilité des posts de votre page. Ce bouton apparaît directement sur la gauche du bouton “Publier”. Vous pouvez choisir de promouvoir votre publication dès sa mise en ligne ou à postériori. Vous définissez un budget global. Facebook vous indiquera une estimation du nombre de personnes qui seront “atteintes”.

Voici comment cela se présente lors d’une nouvelle publication

On retrouve la même possibilité sur des publications déjà en ligne ici

Bien entendu on ne peut pas promouvoir des news qui ne seraient plus très “fraiches”. Cela serait nuisible à la pertinence des fils d’actualités de vos fans. La possibilité de promouvoir son post n’est disponible que pendant 3 jours.

Cet nouvelle possibilité permet de donner un coup de “boost” à une publication en particulier qui va apparaître en bonne place dans le fil d’actualité des fans de votre page. Ce qui est très différent de la possibilité de promouvoir un post par de la publicité. Cette deuxième option existe déjà mais transfère le lien vers la news du coté droit de la page au milieu des publicités. Cette zone est par nature beaucoup moins regardée par la communauté des utilisateurs facebook.

Comme souvent pour facebook, cette nouvelle possibilité de promotion de contenu de pages va vers une surexposition des fans des pages à leurs publications. Cela va dans le sens des marketeurs. Mais cela va aussi avoir un impact négatif sur l’acquisition et la rétention de fans. Ils vont être en moyenne plus durs à convaincre car sûrs d’être surexposés. Ils coûteront plus cher à acquérir. Peu à peu les fils d’actualité des membres ressembleront de plus en plus à leurs boîtes mails, envahies par des mails promotionnels dont les cadences s’emballent d’année en année.

Bref, vous l’aurez compris, cette nouvelle possibilité de mettre en avant du contenu de vos pages arrive. Ne ratez pas l’occasion d’être parmi les premiers à l’utiliser. Mais soyez vigilants de ne pas en abuser au risque de perdre une partie de votre communauté de fans.

En attendant que cette option soit disponible en France voici quelques infos pour vous y préparer.

https://www.facebook.com/help/promote

 

Les aperçus de produits directement dans Twitter !

Cet article est écrit par Julien Chaumond, auteur du livre Social commerce et fondateur et CEO de Productism. Vous pouvez aussi suivre Julien sur Twitter.

Nous en parlions il y a quelques mois pour les produits Amazon : il va bientôt être possible, pour un plus grand nombre de sites partenaires (sites d’une certaine taille tout de même donc) d’utiliser les expanded tweets, c’est-à-dire des aperçus des liens partagés (fiches produits par exemple dans le cas du e-commerce, mais aussi articles de blog, etc.) directement dans le flux Twitter, ce qui d’après Twitter augmente le taux de clic et donc le trafic vers les sites partenaires.

— Un exemple d’Expanded Tweet pour un site de contenu —

— La preview d’un produit Amazon (avec photo produit, titre, descriptif) —

Samedi dernier se tenait dans le cadre de Futur en Seine (un événement sur les technologies en Ile-de-France) le premier événement développeurs de Twitter, avec des équipes de Twitter US.

Les équipes de Twitter ont donc profité de cette occasion pour présenter les expanded tweets (appelés Twitter Cards pour les développeurs) :

Concrètement, les sites partenaires doivent ajouter des balises très semblables aux balises Open Graph Protocol de Facebook (et partiellement compatibles, d’ailleurs), ce qui permet de spécifier une image et une description à afficher directement dans le flux Twitter lorsque l’URL de la page est partagée.

Twitter ouvre donc progressivement les partenariats Expanded Tweets avec des sites d’une certaine taille — pour postuler, c’est ici !

Infographie des principaux acteurs des Réseaux Sociaux

Cet article est écrit par Antoine d’Arifat, DG de Brand Online Commerce, invité de François sur ce blog.

J’aime beaucoup ces cartes qui tentent de répertorier au mieux les acteurs des secteurs économiques. Elles sont encore plus intéressantes quand l’exercice porte sur un marché récent comme c’est le cas ici.

Je vous propose cette carte réalisée par LUMA Partners et relayée par Business Insider. Il s’agit d’une vision américaine du paysage des acteurs. Une version française ou européenne serait la bienvenue car quelques acteurs importants n’y figurent pas.

 

 

En peu de temps, les Réseaux Sociaux sont devenus un secteur à part de l’internet avec une grande diversité d’acteurs et de métiers. La concurrence y est rude. Il est très probable que la moitié de ces acteurs auront disparu dans quelques années. Mais d’autres seront apparus avec des nouvelles offres produit. Tout va aller très vite car le tempo s’accélère d’année en année du fait du très grand appétit des leaders et de leurs considérables moyens financiers.

 

Débrief du Facebook Developer Garage Paris: 10 nouvelles agences certifiées Facebook en France

Cet article est écrit par Julien Chaumond, auteur du livre Social commerce et CEO de Productism. Vous pouvez aussi suivre Julien sur Twitter.

Jeudi dernier se tenait chez France Télévisions la 4ème édition du Facebook Developer Garage France, la rencontre de l’écosystème de développeurs Facebook.

Un timing parfait puisque Facebook venait d’annoncer la refonte de son programme Partenaires, les programmes “Facebook Preferred Developper Consultant” (PDC) et “Marketing API” (MAP) qui fusionnent pour devenir le programme “Preferred Marketing Developer”. En effet, la distinction entre les deux programmes n’avait plus énormément de sens, le développement d’une application et l’étude/optimisation des analytics et actions marketing correspondantes étant assez naturellement liés 🙂

Le nouveau programme est décliné par spécialités: Pages (i.e. les nouvelles Pages Timeline), Publicité Facebook, Applications (notamment les applications Timeline et Open Graph), et enfin Analytics.

10 nouvelles agences Françaises ont donc été certifiées, dont notamment MFG Labs (qui a édité l’application Cinemur) et Milky Interactive, l’agence “qui monte”, créée par Pierre Matuchet qui est l’ancien DG de Voyages SNCF (nous avions parlé des applis Facebook de Voyages SNCF notamment ici). Les autres sont : En3mots Agency, 24h00/Boosket, OUAT Entertainment, PlayApp, V4x Interactive Factory, Hobbynote, Adictiz Studio, et Fullsix Group.

Il y a donc en tout aujourd’hui 30 agences certifiées Facebook en France (cf. l’annuaire officiel ici) sur 234 au total, un nombre qui semble plutôt important ! Ainsi en Grande-Bretagne par exemple il n’y en a que 13. Alors, le marché est-il saturé en France ? 🙂

En tout cas ce qui est clair c’est qu’il y a du boulot : dans la salle une personne sur 3 ou 4 était en train de rédiger une propale sous Keynote 🙂

Le Developer Garage a aussi été l’occasion d’assister à des présentations techniques par les nouveaux ingénieurs français qui ont récemment rejoint Facebook (ils sont basés à Londres), notamment Bruce Hazan et Stéphane Crozatier. A bientôt pour le prochain !

Si j’étais Google…

Je rachèterais Pinterest, quelque soit la valo !

Par rapport au rachat d’Instagram par Facebook : pour que la valo soit si élevée, c’est que, forcément, il y a eu une surenchère, entre plusieurs boites intéressées.

Qui a pu essayer de racheter Instagram, à de pareilles valorisations ? Je parierais bien pour Google bien sûr, et peut être microsoft…

En tout cas, il me semble évident que Google devrait racheter Pinterest, avec ses “vrais” utilisateurs, qui ne sont pas de geeks…

C’est pour eux de plus en plus vital, d’alimenter Google+, aves ce type de services, plus l’intérêt de “récupérer” les dizaines de millions de membres.

On parie ?