Archives par mot-clé : e-marketing

Le commerce conversationnel, vocal ou écrit

Les commerçants ont a peine eu le temps de se mettre au “Mobile first” qu’il faut penser à la suite.

C’est ce qui est passionnant dans notre métier, il faut se réinventer en permanence.

Donc le commerce conversationnel. De quoi parle-t-on ?

En fait on parle de plusieurs choses.

Vous le savez sans doute, les “Home Pod” se vendent comme des petits pains.

Amazon avait lancé Echo il y a quelques années, et ça a tellement bien marché qu’aujourd’hui, Amazon investi massivement sur ce “machin”.

Résultat de recherche d'images pour "amazon echo"

Ce pod permet de dialoguer avec un robot. L’usage va donc bien au delà du commerce. On peut demander la météo, demander quels films sont sortis cette semaine, demander des infos type wikipedia (connaissance générale).

Le pod permet bien sûr de rendre des services lié à l’activité ecommerce d’Amazon. On peut demander la situation de sa dernière commande, ou même passer une commande… Bon, j’ai testé cette option, et c’est pas encore très convainquant. Si je dis : “Alexa je veux acheter un ventilateur”. La voie synthétique récite la fiche produit du premier produit trouvé. C’est très moche. Ensuite Alexa me demande “voulez vous l’acheter ?”. Si je dis non, le Pod me propose le produit suivant. Bref, cette partie là n’est pas vraiment utilisable.

Face à ce succès, Google a sorti son propre pod, Google Home.

Résultat de recherche d'images pour "google home"

Le principe est le même, évidement lié à tous les services Google : Mail, Calendrier….

Sur ce marché des Pods, ce qui m’étonne, c’est l’absence de Microsoft… Mais c’est un autre sujet.

Mon avis est que cela traduit un mouvement de fond. La technologie de reconnaissance vocale a atteint un super niveau, et les algos d’Intelligence artificielle vont permettre de faire des progrès rapides sur l’intelligence du dialogue. Tout cela va permettre une expérience de plus en plus qualitative pour les utilisateurs.

Toujours sur ces interfaces basées sur le dialogue vocal, n’oublions pas que nos smartphones intègrent également ces technologies, avec Siri ou Ok Google.

L’autre sujet, ce sont les application de chat sur mobile, WhatsApp ou Messenger.

Résultat de recherche d'images pour "whatsapp messenger"

On passe tous beaucoup de temps sur ces applications, bien plus que sur toutes les autres App.

Très vite, ces apps vont permettre d’échanger avec des robots, via des APIs.

On parle donc aussi de conversationnel, non plus vocal, mais écrit.

Pour les marchands, c’est un nouveau canal à conquérir, pour proposer plus de services, plus de proximités aux clients.

Dans les deux cas, conversationnel oral ou conversationnel écrit, ce sont de vrais nouveaux médias, et comme toujours dans ces cas là, il faut se les approprier pour être performant.

Ce qui me semble évident, c’est qu’une communication agressive aura un effet négatif très rapidement. Il faut bien voir que ces canaux sont très “intimes”. Le Pod est chez vous, dans votre salon, et l’application Whatsapp ou Messenger est sur votre smartphone, là aussi, dans votre espace privé.

Donc si un marchand se met à utiliser un tel canal pour “chasser”, il va se faire éjecter à la vitesse de la lumière.

Comme la base est là, les terminaux et applications sont massivement déployées, les usages vont venir très vite. très très vite !

Livre blanc sur les Moteurs de recommandations personnalisées

Target2Sell vient de publier un livre blanc, sur les moteurs de recommandations personnalisées.

lb

 

Avec la participation de :

Merci à tous 🙂

On y parle de :

  • Que peut on attendre d’une telle solution
  • Comment ça marche
  • Comment l’utiliser ?
  • La recommandation personnalisée et l’omni-canal
  • Comment bien choisir sa solution
  • Et bien d’autres choses 🙂

A télécharger ici 🙂

 

 

RFM avec Wizishop

Wizishop propose de nouveaux services.

La solution permet notamment de gérer une segmentation avancée des clients, segmentation appelée RFM (Récence / Fréquence / Montant). Ce n’est pas une radio 🙂 A ma connaissance, ce sont des outils développés par les acteurs historiques de la VAD

Wizishop calcul un profil RFM et l’associe à chaque fiche client. Cela permet ensuite d’utiliser ces informations, pour analyser sa base client, ou pour segmenter les emails.

70% !

Quand on dit que les recommandations personnalisées peuvent représenter un très gros gain…

Mardi, lors d’une conférence sur les technos d’Amazon (AWS), le CTO d’Amazon a donné ce chiffre hallucinant : pour Netflix, les recommandations personnalisées représentent… 70% de l’activité !

Cela veut dire que plus de deux fois sur 3, l’internaute choisi de voir un film recommandé par un algorithme de recommandations personnalisées !

netflix-reco

Chez Target2Sell, on n’a pas encore de clients ayant de tels résultats, mais certains sont bien au delà de 25% ! C’est déjà pas si mal que ça 😉

De l’importance d’avoir une page d’accueil personnalisée

Un peu de “sémantique” déjà : On parle d’une page personnalisée quand, dans un site, la page est adaptée dynamiquement au visiteur (avec une solution comme Target2Sell par exemple 😉 ).

Concrètement, cela veut dire qu’on va proposer dans la page des produits sélectionnés spécifiquement pour un visiteur donné.

Présenter des produits, dès la page d’accueil est dans la grande majorité des cas une bonne pratique :

C’est un message fort pour le visiteur : “ce site est un site e-commerce”

Même si cette page n’est pas l’unique porte d’entrée du site, elle représente en général plus de 20% des pages vues à elle toute seule, c’est donc le bon endroit pour montrer les produits, qu’on a envie de vendre, ou qui donne l’image que l’on souhaite de la boutique.

Bon, ça, c’est la base 😉

Après, la question est de personnaliser ou pas la page d’accueil.

Quand on pense personnalisation, on pense souvent à personnaliser la page produit avec des produits “équivalents” ou la page panier pour faire des ventes complémentaires.

Alors, pourquoi personnaliser la page d’accueil ?

L’internaute va venir et revenir sur le site.

Lors des visites, son cerveau est stimulé, ou pas.

Si, quand il arrive sur la page d’accueil, il voit la même chose que ce qu’il a vu lors d’une visite précédente, il n’y aura aucune stimulation.

Si par contre le site change d’une visite à l’autre, l’internaute est stimulé.

si en plus les produits proposés correspondent à ce que souhaite l’internaute, c’est “bingo” !

Alors, vous faites quoi sur vos pages d’accueil ?

Lengow Day : c’est parti :)

Lengow propose sa deuxième édition des Lengow day !

Lengow Day

Le programme semble déjà bien construit, avec des interventions de Twitter, PriceMinister, iAdvize, SpreadButton, Bazaarvoice et Be2bill… Du beau monde 🙂

L’année dernière, l’évènement a été un véritable succès.

J’y serais, bien sûr 🙂

Et vous ?

Pour tout savoir, RV sur le site dédié

Pour vous inscrire, c’est par ici.

Spy commerce : ou l’intelligence économique appliquée au e-commerce

Quand on fait du commerce en général, et du e-commerce en particulier, il est important, voir vital, de bien connaitre en “quasi temps réel” ce que font les concurrents.

L’un des axes d’analyse fondamental est bien sûr le prix.

C’est vrai dans le monde physique, c’est encore plus important pour le e-commerce.

Pourquoi ?

Parce que les clients peuvent facilement comparer les prix. N’oublions jamais que l’internaute est, en ligne, à “un clic de la concurrence”. Et, à la différence avec le monde physique, quand on est dans son salon, on n’a aucune pression sociale pour sortir d’une boutique pour aller voir ailleurs.

Tout ça pour dire que, en ligne plus qu’ailleurs, faire de la veille active sur les prix pratiqué par ses concurrents est souvent vital.

Un de mes clients m’a parlé de l’extrême sensibilité de certains types de produits par rapport aux prix. Vous avez le “meilleur prix”, soit 1 centime de moins que les autres ? Vous avez un beau flux de commandes. Un concurrent vous “vole la vedette” et propose le meilleur prix : le flux des commandes se prend une méchante claque, presque instantanément.

Alors, deux solutions : on fait ça à la main. ça marche, mais ça prend du temps. Vous avez 1000 produits ? Il va falloir faire le relevé très régulièrement de l’évolution des prix pour chaque produit, sur l’ensemble des sites ou le même produit est proposé.

Ouch !

Alors la solution est d’automatiser tout ça bien sûr. Pixmania avait, en son temps, développé des outils internes, permettant de faire de la veille automatique, et même d’adapter automatiquement les prix pour certains produits phares (avec des règles métiers pour fixer des limites, des plages horaires, …).

Spy Commerce, lancé il y a quelques mois maintenant, propose une solution plutôt bien adapté aux besoins du marché.

La question clé, pour une telle solution, c’est le matching entre les produits : comment identifier, sur les différents sites, les “mêmes” produits ?

D’ailleurs, “même produit”, ça veut dire quoi ? Autant pour un modèle d’une marque, on voit bien, autant dans d’autres cas, c’est bien moins simple. Comment comparer deux draps par exemples ? Ou deux robes sans marque ?

La solution proposé par Spy, c’est de demander au marchand de faire lui même la réconciliation entre les produits. Une fois cet apprentissage fait, le système marche tout seul, fait sa veille régulièrement, envoie des alertes, affiche des tableaux de bords.

1-Dashboard

La solution s’est bien développée, avec une centaines de clients.

Problème de l’équipe : les clients ne veulent pas communiquer. Et ça se comprend… Mais je peux vous dire que Spy commerce est utilisé par de très grands noms !

Les bonnes agences e-commerce – Altics

Vous avez un site e-commerce, et vous souhaitez booster sa performance ?

Bien sûr, vous pouvez (devez 😉 ) installer une solution de recommandations personnalisées, de type Target2Sell

Vous pouvez (devez !) en parallèle prendre du recul et faire appel à des spécialistes.

Altics est une société 100% spécialisée dans l’analyse et l’optimisation de la performance des sites e-commerce.

Ils connaissent bien leur métier, et font donc du bon boulot.

L’une des particularités d’Altics est de prendre des missions avec une rémunération à la performance : c’est assez courageux !

Vous pouvez les contacter de ma part 🙂

Plus 12% en 1 mois :)

La promesse de Target2Sell, c’est l’augmentation de la performance commerciale des sites e-commerce.

Notre solution intègre un moteur d’AB test, pour s’auto évaluer.

On vient de  regarder les chiffres, pour un client, qui a installé la solution il y a un mois.

Le site vend des vêtements, assez branchés.

Les résultats sont net  :

Le taux de transformation a augmenté de 6,5%

Le montant du panier a augmenté de 5,3%

Le total, ça fait une différence de 20 000 € sur un mois, et une augmentation globale de la performance de plus de 12% !

Et c’est bien pour ça qu’on parle d’augmentation de la performance commerciale : Target2Sell permet de jouer sur plusieurs leviers.