Archives par mot-clé : smartphones

Moto G : Difficile de résister…

Allez vous vous acheter un iPhone C, à 600 €, ou un Moto G, à 170 € ?

Au bout du compte, vous aurez un smartphone, qui n’aura pas une durée de vie beaucoup plus courte que ce que fait Apple…

L’ergonomie ne sera peut être pas aussi fluide… Mais est-ce que ça vaut 430 € ?

Moto G

Probablement pas…

Ce prix est bien dans la philosophie de Google, ou tous les services sembles gratuits, ou pas cher… La logique, c’est que ce terminal est un panneau publicitaire pour google, dans votre poche.

La bonne nouvelle, c’est la vrai démocratisation des smartphones.

 

La guerre fratricide Samsung Apple

Apple maîtrise la chaîne de bout en bout des appareils vendus.

Faux !

Même si apple a une maîtrise assez large de la chaîne verticale, Apple assemble des composants, acheté sur le marché.

Ainsi, les iPhones actuels sont pas mal fournis chez Samsung : écran, mémoire, processeur… Cela fait pas mal !

Mais Samsung a copié Apple, et propose des appareils qui, c’est évident, sont très inspirés par Apple. Il suffit d’avoir en main un produit Samsung pour se rendre compte a quel point la copie est évidente.

Alors les deux boites s’attaquent mutuellement. Apple essaie (et réussi !) de bloquer les ventes du Galaxy Tabs, et Samsung contre attaque en essayant de bloquer les ventes du nouvel iPhone 5 et attaque Apple sur l’usage de brevets, qu’utiliserait Apple dans les iPhones.

C’est étonnant cette situation, et sûrement destructeur pour les deux entreprises.

Au début, on disait que c’est de la “coopétition” : partenaire et concurrent à la fois.

On disait aussi que Samsung est tellement gros que ce ne sont pas les mêmes personnes, les mêmes équipes qui s’occupent de fournir les pièces détachés à Apple et qui conçoivent et vendent les appareils copiés sur Apple.

Mais les choses ont pris une telle ampleur !

Est-ce que Samsung a réellement les moyens d’embêter Apple avec les brevets ? Je n’en suis pas certain. Même si vous allez penser que je ne suis pas neutre, je pense que la situation d’Apple est plus forte.

Aujourd’hui, Apple cherche par tous les moyens à changer de fournisseur. Cela va prendre du temps mais Apple va y arriver.

Pour Samsung, c’est la prévision de revenus en baisse, avec ce client là en tout cas.

Est-ce que cela sera compensé par la vente de smartphones maison ? Peut être, quand on vois les nouveaux terminaux qui sortent…

 

e-commerce et tablettes, ce n’est que le début !

Cet article est écrit par Christophe Davy, dirigeant de Brand Online Commerce, qui est “l’invité permanent” de François sur ce blog.

 TablettesSource photo : lejournaldelamobilite.com

Chez Brand Online Commerce, nous avons sorti la semaine dernière une étude sur les smartphones à l’aide des métriques de nos différents clients, à savoir des marques haut de gamme de beauté et de mode. Nous avons travaillé sur une période courte (du 18 septembre au 17 octobre 2011), mais surtout récente, afin de bien restituer la progression phénoménale des smartphones en cette rentrée 2011.

La stat la plus spectaculaire concerne les iPads : sur l’ensemble des boutiques dont nous avons la gestion, nous constatons que les iPads représentent désormais 5% des ventes !

Nous parlons de boutiques de belles marques, et il n’est pas illogique de retrouver l’iPad en bonne position dans les ventes : on peut aisément faire un lien entre le type de clientèle de ces marques et les possesseurs d’iPad. Néanmoins, la progression est impressionnante en seulement quelques mois. D’ailleurs, l’ensemble de la catégorie smartphones (iPad, iPhone, iPod, Androïd), qui dépasse maintenant 7% des ventes, ne représentait que 2,3% il y a un an !

Autre chiffre intéressant, pour les belles marques comme pour tous les autres sites de e-commerce, le taux de transformation à partir d’un iPad est 42% supérieur au taux de transformation global des boutiques.

L’avenir du e-commerce passe donc par les tablettes, iPad en tête ! Et on peut dire que concevoir un site de e-commerce sans prendre en compte les spécificités ergonomiques de ces tablettes (ainsi que l’absence de flash sur les iPads) relève, en 2011, de la faute professionnelle !