e-commerce et tablettes, ce n’est que le début !

Cet article est écrit par Christophe Davy, dirigeant de Brand Online Commerce, qui est “l’invité permanent” de François sur ce blog.

 TablettesSource photo : lejournaldelamobilite.com

Chez Brand Online Commerce, nous avons sorti la semaine dernière une étude sur les smartphones à l’aide des métriques de nos différents clients, à savoir des marques haut de gamme de beauté et de mode. Nous avons travaillé sur une période courte (du 18 septembre au 17 octobre 2011), mais surtout récente, afin de bien restituer la progression phénoménale des smartphones en cette rentrée 2011.

La stat la plus spectaculaire concerne les iPads : sur l’ensemble des boutiques dont nous avons la gestion, nous constatons que les iPads représentent désormais 5% des ventes !

Nous parlons de boutiques de belles marques, et il n’est pas illogique de retrouver l’iPad en bonne position dans les ventes : on peut aisément faire un lien entre le type de clientèle de ces marques et les possesseurs d’iPad. Néanmoins, la progression est impressionnante en seulement quelques mois. D’ailleurs, l’ensemble de la catégorie smartphones (iPad, iPhone, iPod, Androïd), qui dépasse maintenant 7% des ventes, ne représentait que 2,3% il y a un an !

Autre chiffre intéressant, pour les belles marques comme pour tous les autres sites de e-commerce, le taux de transformation à partir d’un iPad est 42% supérieur au taux de transformation global des boutiques.

L’avenir du e-commerce passe donc par les tablettes, iPad en tête ! Et on peut dire que concevoir un site de e-commerce sans prendre en compte les spécificités ergonomiques de ces tablettes (ainsi que l’absence de flash sur les iPads) relève, en 2011, de la faute professionnelle !

3 commentaires

  1. Je suis aussi d’accord sur l’importance d’adapter son site au tablette.
    Par contre, le taux de conversion plus élevé de l’Ipad est du pour moi aux utilisateurs de l’Ipad avec un meilleur pouvoir d’achat que l’utilisateur basique de pc.

    Je ne crois pas que ce soit juste le fait de passer juste d’un pc à une tablette qui fait améliorer le taux de conversion

  2. Je ne pense pas forcément qu’il s’agisse d’une faute professionnelle de ne pas concevoir son e-commerce pour iPad en 2011.
    C’est surtout selon moi une question de moyens, de secteur d’activité (l’étude ne porte que sur le secteur de la mode) et d’analyse de trafic. Le tout est de bien observer son trafic en provenance des support tablette. Est ce qu’il transforme réellement? Y a t-il un potentiel évident?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *