Archives par mot-clé : Prestashop

Barcamp Prestashop – quel succès :)

J’étais donc au Barcamp prestashop le 19.

que de monde !

C’était vraiment impressionnant ! Bravo à Prestashop et aux équipes pour la qualité de cet évènement.

J’ai pris quelques notes lors de la conférence d’ouverture :

Bien sûr on parle de la progression du M-Commerce, M étant pris au sens large : tablettes, smartphones.

Ventes Privées communique par exemple sur 25% de commandes passées depuis ces terminaux !

Google a parlé de sa vision de l’avenir, ou le marketing devient technique, et ou le “paramètrage” des outils techniques devient un rôle clé.

Prestahsop a pas mal communiqué sur la nouvelle version 1.6. Peu de changements au niveau du coeur, mais surtout une nouvelles interface du back, développée à partir de Bootstrap.

Cela devrait permettre une migration plus facile vers la 1.6, et apporter un back office bien plus agréable, et accessible en mobilité (responsive).

Pour ma part, j’ai eu le plaisir d’animer une conférence, avec Agathe de LemonCurve, Olivier de Teddy Smith et Emmanuel de AutrePairDeManche

J’ai trouvé que c’était une chance d’animer un échange, avec des parcours aussi différents 🙂

Vivement le prochain Barcamp !

 

Barcamp Prestashop – Le 19 novembre

Le prochain Barcamp Prestashop a lieu le 19 novembre… C’est une bonne date, spécialement pour moi 😉

Pleins de bonnes choses se profilent pour cette fournée : François Monboisse, Lucie Helpérin (Facebook), Stan Massueras (Twitter)… plus bien sûr toute l’équipe de Prestashop… et biens d’autres personnes.

J’y serais, et vous ?

Petit cadeau : 5 places gratuites à gagner aux 5 premiers à le demander via un commentaire sur ce billet.

Bravo d’avance aux plus matinaux 🙂

Inscription ici.

Prestashop : Go Go Go !

J’ai entendu, ou plutôt lu, par ci par là, des critiques plutôt sévères à l’égard de Prestashop.

Je ne me sens pas en phase avec ça !

Bien sûr, Prestashop n’est pas parfait, et la direction n’a pas toujours pris les bonnes décisions.

Et oui, c’est vrai, la nouvelle direction a décidé de réduire les effectifs.

Mais, quand vous connaissez les choses de près, le revers du décors, vous en connaissez beaucoup de boites ou tout est parfait ?

L’entrepreneuriat, c’est fait d’essais / erreurs. Après, certains font croire qu’ils avaient tout calculé… La vie d’une entreprise n’est jamais un long fleuve tranquille.

Par exemple si on parlait de Magento, on pourrait en dire des choses, sur la non focalisation, ou d’autres histoires pas toujours claires.

Donc Prestashop :

C’est une très bonne solution, plutôt bien faite, plutôt bien adapté pour mettre en ligne des boutiques, plutôt souple pour correspondre à pas mal de cas.

Pour de petites boutiques, la solution est très bien, facile et légère a installer.

Pour de plus grosses boutiques, Prestashop peut se brancher par dessus un système d’information interne, et ça tourne très bien.

La boite avance, et qu’ils aient décidé de simplifier le contour fonctionnel de la solution est de mon point de vue un très bon signe.

Si vous me lisez, vous savez que l’un de mes motos est : focalisation.

Donc, Prestashop : GO GO GO

Prestashop a sorti la nouvelle version 1.5 !

Prestashop édite une solution e-commerce open source.

PrestaShop 1.5

Cela faisait plusieurs mois qu’on attendait ça : la sortie de la nouvelle version 1.5.

Et bien c’est fait, la version est disponible au téléchargement, ici.

Quelques nouveautés, parmi une liste bien pus longue :

  • Le multi boutique
  • L’intégration de thèmes mobiles
  • Un back office entièrement redessinée
  • Gestion des commandes partielles

Un enjeu important sera la migration des modules de la 1.4 vers la 1.5, modules qui font la richesse de la solution.

Bravo à Prestashop en tout cas, j’ai hâte de tester ça 🙂

Et vous pouvez également passer les voir au salon e-commerce :).

ça bouge chez Prestashop – Benjamin Teszner, nouveau Directeur Général de PrestaShop

La news vient de tomber : Benjamin Teszner devient le nouveau directeur général de Prestashop, et succède à Christophe Cremer.

Le parcours de Benjamin :

Benjamin Teszner est diplômé d’HEC, de Sciences-Po et de la London School of Economics.  Il a débuté sa carrière comme entrepreneur du web en créant la société Alafac.com, site internet communautaire dédié aux étudiants. Après une levée de fonds réussie, il a revendu la société à un groupe de presse spécialisée. Il rejoint ensuite le secteur financier pour passer 8 années dans le capital-investissement (UFG-Siparex et Weinberg Capital Partners) où il a notamment investi dans de nombreuses start-ups. En 2009, il prend la direction générale de Groupe O2i, société cotée sur Alternext, leader de l’ingénierie informatique dédiée à la production graphique et acteur incontournable de la formation professionnelle en informatique (€50m de CA et 300 employés).

Prestashop – Template Responsive

Le Responsive Design, c’est un design élastique, qui s’adapte aux différents terminaux du Web.

Lors du voyage à New York avec Prestashop, j’ai pu échanger avec Grégoire, qui est en train de préparer un template Responsive, pour la prochaine 1.5.

Plutôt que de grandes explications, j’ai réalisé quelques montages, pour mettre en situation le template, sur iPhone et iPad :

Sur l’ipad en mode paysage :

Et en mode portrait :

Sur l’iphone :

Le thème est prévu pour s’adapter sur différents supports :

  • écran traditionnel,
  • tablettes résolution 1024*768 (avec gestion de l’orientation landscape – portrait),
  • smartphones grands écrans résolution entre 767 et 481,
  • smartphones résolution 480*320,
  • possibilité d’adapter pour les écrans inférieurs à 320px.

Ce template responsive est basé sur le framework foundation (http://foundation.zurb.com/).

Il sera dispo en même temps que la 1.5, gratuitement.

Le design est très épuré, de manière à permettre aux designer de se l’approprier, pour chaque boutique.

Barcamp Prestashop le 24 Novembre

Le quatrième barcamp Prestashop aura lieu le 24 Novembre.

8 conférences, 8 ateliers, toute la communauté Prestashop sera là.

C’est une bonne occasion pour glaner de bonnes infos, rencontrer d’autres e-commerçants ou prestataires, …

L’évènement a lieu, comme la dernière fois, à l’Espace Tapis Rouge, 67, rue du Faubourg Saint-Martin – 75010 Paris

Pour s’inscrire, c’est par ici.

 

Gabriel : de la Magento Academy à l’e-commerce Academy

Je vous propose quelques notes, prisent lors d’un échange avec Gabriel Bouhatous, l’un des fondateur de la Magento Academy.

La Magento academy a été ouverte en novembre 2009.

Les fondateurs avaient tous une vrai expérience sur Magento.

Initialement, on ne faisait que de la formation Magento, décliné en trois formations : utilisateur, développeur et intégrateur.

A partir de septembre 2009, on a enrichi l’offre, avec de nouvelles formations : chef de projet, ingénieur commercial et formation ad-hoc.

On s’est rendu compte que les équipes formés avaient besoin d’autres types de suport.

On a donc décidé de lancer des prestations de conseil et d’audit, début 2011.

Audit : c’est maintenant une offre “packagée” :  3 jours pour le Front, 3 jours pour le back, ou 4 jours pour l’ensemble. On a développé des outils qui permettent d’automatiser en partie ces audits, et de nous faire gagner beaucoup de temps.

Le prix à la journée est de 800 € par jour.

Le résultat d’un audit est une véritable feuille de route, avec des actions à réaliser, le niveau d’urgence et le coût estimé.

Un audit porte sur le respect des bonnes pratiques, la performance du site, et des éléments spécifiques.

On a réalisé dix audits le mois dernier.

Ce que j’ai remarqué, c’est que les responsables ont une grande confiance dans leur site, sur la façon dont il a été réalisé… jusqu’à la catastrophe. Exemple resent : un site qui a raté les soldes parce que le site c’est écroulé. Bilan estimé : 300 000 € de pertes… qui auraient pu être gagnée en traitant le problème au bon moment.

Conseil : Il s’agit de différents types de missions, d’accompagnement sur des projets e-commerce. On aide, par exemple, à cadrer un cahier des charges de manière à ce que la réalisation soit facile avec Magento. L’objectif de ces missions est bien souvent de faire gagner de l’argent, en développant plus vite,et mieux.

Le prix à la journée pour ces missions de conseil est de 1400 € la journée.

Depuis cet été, on a fait évoluer la Magento Academy en e-commerce Academy.

Nous avons intégré trois nouvelles solutions :

Chaque solution a son propre “pool” d’experts.

Chaque expert est donc spécialisé sur une solution.

Nous n’intervenons pas en conseil sur le choix d’une solution, mais sur du conseil, audit et formation sur chacune des solutions.

L’offre est complètement adapté à chaque solution.

On regarde ce qui se passe, et on ajoutera probablement d’autres solutions dans les mois qui viennent. Pas nécessairement des solutions open source PHP ;).

Dans notre univers, les choses évoluent très vite. Hier, le leader était OS-Commerce. D’autres acteurs sont leaders aujourd’hui, et il y en aura sans doute de nouveaux dans quelques mois… La roue tourne.

Ce qui est important, quand on choisi une solution, ce n’est pas tant la richesse fonctionnelle que la taille et le dynamisme de la communauté associée.

 

Le prix d’une boutique : cas concrêt

Je l’avais promis, je vais donc tenir ma promesse 😉

Combien a couté la réalisation de Rue Coquette ?

Tout d’abord, je propose de bien définir de quoi on parle, quand on parle de budget.

  • Parle-t-on du budget total pour le lancement de l’activité ?
  • Ou bien parle-t-on du prix pour le développement de la boutique ?

Cela n’a l’air de rien, mais il ne faut pas se tromper : monter une boutique, c’est de l’argent, si on veut faire les choses raisonnablement bien.

Et il ne faut pas oublier de poste d’investissement.

Oui, investissement, parce qu’on va commencer par perdre de l’argent !

Bon, comme j’aime bien les billets simples et courts, je propose de commencer par se concentrer sur le prix de la boutique.

Je promets ( 😉 ) qu’on reviendra sur les autres coûts.

Donc, le prix de la boutique :

Déjà, il faut faire la part des choses, entre ce que j’ai fait, et ce qu’on peut faire.

De part mon métier, j’ai souhaité avoir une solution basé sur un plateforme open-source, de manière à faire “ce que je veux”. C’est un choix. J’aurais pu économiser 80 à 90% de ce budget, en passant par une solution “clé en main”, de type Oxatis, Wizishop, Storefactory, …

J’insiste : ces solutions permettent de mettre en ligne des boutiques tout à fait bien faites, pour un “setup” (prix de l’investissement initial) très très faible.

Mais revenons à Rue coquette :

Si on se concentre sur la boutique, on peut dire que le travaille commence par la réalisation d’un cahier des charges :

C’est un document, qui décrit la structure des différentes pages du site.

Comme je savais qu’on partirait sur Prestashop, et qu’on travaillerait avec une agence de pro, j’ai défini un nombre limité de pages : accueil, catégorie, produit, et trois ou quatres pages du processus achat.

La réalisation d’un tel document rentre également complètement dans les missions d’Araok. Sinon, j’aurais du payer entre 3 000 et 10 000 € pour ce document.

Je sais, la fourchette est large, mais le temps à passer est tellement variable suivant la demande, le niveau de maturité du projet et le contexte… Je ne peux pas dire mieux.

Dans le cas de Rue Coquette, disont que j’aurais payé 5 000 €.

J’ai ensuite fait travailler un designer.

Et oui, je ne suis pas un artiste (ça se saurait ;).

Mon travail a donc besoin d’une “mise en couleur” que seul un designer peut faire.

On peut trouver de très bon “free lance”, et ce travail de design coûte, pour donner un ordre d’idée, entre 1 500 et 3 000 €.

Là encore, ce n’est qu’un ordre d’idée. Certains graphistes jouent les stars, et se font payer très très cher… Alors que pas mal de free lance proposent des prix tout à fait raisonnable. Pour Rue Coquette, j’ai payé environ  2 000 €.

A partir de ces documents, j’ai demandé un devis à une société qui réalise des sites, en qui j’ai 100% confiance : Newquest.

Là encore, ma situation me rend les choses plus faciles. C’est (aussi) le métier d’Araok d’identifier de bonnes agences, adaptés aux différents types de projets.

Et sans vouloir “crier au loup”, ce n’est pas si répendu que ça… Pour une raison très simple : la demande est trop forte. Dans un tel contexte, beaucoup de boites se lancent dans la réalisation de sites e-commerce, sans avoir le bagage technique adapté… Bref. En tout cas, il y a beaucoup d’agences, ou sociétés de services, et il est très important de prendre le temps de bien choisir l’agence.

L’agence m’a proposé un devis. Pour donner un ordre de grandeur, la personnalisation de Prestashop coûte entre 5 000 € et 25 000 €. Là encore la fourchette est très large. Et encore, je me suis limité ( 😉 ). On peut réaliser de très gros projets e-commerce avec Prestashop, et on peut donc tout à fait avoir des projets à plus de 100 000 €.

Le prix est en fait fonction du temps que doit passer l’agence à personnaliser la solution. Si on reste 100% dans les standards de la solution, le travail de l’agence se réduit à réaliser un template (partie présentation).

Après, plus on s’éloigne du standard, et plus c’est cher.

Dans le cas de Rue Coquette, je voulais faire plusieurs choses qui demandent du temps. Citons entre autre :

  • Proposer des filtres dynamique (prix) ;
  • Changer de template dans le processus de vente ;
  • Simplifier le processus de vente ;
  • Changer le traitement des erreurs de Prestashop.

Pour donner un ordre d’idée, j’ai payé environ 10 000 €.

Le total pour la mise en ligne de Rue coquette est donc :

  • Cahier des charges : 5 000 €
  • Design : 2 000 €
  • Réalisation : 10 000 €

On a donc un budget de réalisation de 17 000 €.

Bon, après, il faut penser à l’hébergement du site, et à la maintenance de la boutique : il va falloir maintenir et faire évoluer la solution. A ajouter également : le budget pour les solutions de paiement.