Archives par mot-clé : Avis Clients

La plaie sur Internet : les faux avis

Ce n’est pas un nouveau sujet, loin de là. J’en parlais déjà en 2013 😉 Et le sujet est encore bien plus vieux, il est apparu dès le début d’Internet en fait.

Mais reprenons. Sur Internet, ce qui est cool, c’est le côté collaboratif. Tout le monde peut participer, tout le monde peut donner son avis.

Ce paradigme a été mis en musique de différentes façons. Wikipedia est l’exemple parfait du travail collaboratif. Des milliers de bénévoles donnent de leur temps pour construire… le plus grand encyclopédie jamais réalisé ! Et cette connaissance, colossale, est accessible gratuitement. Génial.

Génial sauf que… Sauf qu’il y a de gros enjeux derrière. Une boite peut souhaiter effacer certaines infos “délicates”, un responsable politique souhaitera réécrire une partie de son histoire…

A partir du moment ou il y a des moyens (i.e. de l’argent) les solutions finissent toujours par émerger.

Sur Wikipedia, la solution passe par des boites spécialisées. Ces boites emploient des pros sur des domaines pointus (docteur en histoire, en philo, …) et ces pros sont payés pour contribuer “gratuitement” sur Wikipedia. Donc 95% de leur temps, ces experts vont se créer une virginité en effectuant un vrai travail pour enrichir objectivement Wikipedia.

Et les 5% du temps restant me direz vous ? Ah c’est là que les choses changent. Ces pros utiliseront une petite partie de leur temps pour falsifier des articles, à la demande de clients.

Ces boites là, qui emploient les pros donc, ont donc cette double activité, 95% d’enrichissement “honnête” pour 5% de falsification.

Pourquoi dépenser 95% du temps à faire du boulot “gratuit” ? Uniquement pour avoir une vraie bonne réputation sur Wikipedia.

J’avais entendu que c’était la raison pour laquelle l’un des deux fondateurs de Wikipedia était parti, il y a quelques années maintenant.

Récemment, j’ai entendu qu’Amazon devait faire face également à de faux avis.

Pourtant, Amazon a investi pour rendre les avis de qualités. Par exemple, ils accordent beaucoup plus de poids à un avis sur un produit, venant d’un client ayant acheté ce produit.

Mais Amazon est une place de marché, et les vendeurs ont un énorme intérêt à avoir des avis positifs, rapidement.

Si votre produit a une très bonne note, portée par “pleins” d’avis, ce produit remontera en tête de liste, et il se vendra bien mieux…

Mais comment avoir de faux avis sur Amazon ? Les vendeurs ont trouvés la solution : ils contactent des clients potentiels, et leur offre le produit, contre un avis positif.

Il en faut pas des milliers d’avis : 10 ou 15 c’est déjà très bien. Investir en donnant 10 ou 15 produits, pour en vendre des milliers, le calcul est vite fait : c’est hyper rentable !

Comment tout ça va évoluer ? Je ne sais pas 😉 J’imagine qu’Amazon doit faire des enquêtes pour détecter ces cas là, et dégager les vendeurs indélicats. On peut imaginer que les mécanismes de blockchain peuvent également être mis à contribution pour mieux garantir l’origine d’un avis.

A suivre !

 

 

 

Bazzarvoice analyse les avis clients

Bazzarvoice est une solution SAAS pour ajouter les avis clients sur un site e-commerce.

L’avantage de la solution est qu’elle est intégrée, avec “modération inside” en plusieurs langues.

La solution est utilisée par pas mal de gros sites e-commerce dans le monde et en France (Castorama, 3Suisses, Sephora, …).

Depuis quelques semaines, Baazarvoice propose un nouveau produit nommé Customer Intelligence .

Cette solution analyse les avis des clients, ce qui permet :

  • D’alimenter des tableaux de bords, et de mieux suivre en temps réel les tendances ;
  • D’alimenter d’autres programmes du système e-commerce : comme un système de cross selling par exemple ;
Je n’ai pas encore vu la solution, mais d’après la doc, l’analyse serait basée en partie sur de l’analyse sémantique.

Le site officiel ici.

Identité numérique, avis clients et réseaux sociaux

J’aurais du rajouter “et choucroute garnie”, non ? 😉

Plus sérieusement, je crois que ce billet est tout à fait fondamental, sur l’avenir des réseaux sociaux, et du e-commerce.

Je m’explique !

On sait bien que pour le e-commerce, les avis clients représentent juste une dimension fondamentale.

Les études, les résultats concordent : les clients écoutent les avis de leurs “frères”. Ces avis ont plus de valeurs que tout ce que pourra dire le marchand.

C’est vrai, et cela a pour conséquence que les faux avis se développent.

Comment pourrait il en être autrement ? Avoir des avis riches, cela fait vendre, cela représente donc rapidement de gros enjeux. Cela devient vite très rentable de “fabriquer” des avis bidons.

Cette offre, des avis bidons, se professionnalise.

Avant, on avait des trucs de bas niveau : des stagiaires, avec la doc technique sous les yeux, qui “récitaient” la doc dans les avis clients par exemple.

Cela a bien changé aujourd’hui, avec des boites qui proposent un travail plutôt qualitatif : Ip variés, commentaires travaillé, qui font “plus vrai que nature”.

Sauf que, pour beaucoup de monde, c’est “pas bien” :

Cela tue le modèle des avis clients, il ne faut pas s’y tromper. Ces offres déforment le modèle.

Et puis, un pro ne fera jamais le même retour d’expérience qu’un vrai client.

Un élément de solution, c’est ce que fait déjà Amazon : c’est faire la différence, entre un avis “anonyme” et un avis d’un utilisateur identifié, connu. Chez Amazon, ils parlent de “Trusted User”.

Je parle de tout ça parce que Google, avec Google+, propose qu’on puisse jouer avec son réseau social à condition qu’on avance avec sa vraie identité.

Cela n’a peut être l’air de rien, mais cela change tout !

Sur les autres services, on peut “avoir un faux nez” : Facebook, Twitter. Je peux être “celui que je veux”.

Pour Google, je trouve cette stratégie incroyablement intelligente et différentiante.

Parenthèse : pour Google, savoir qui s’exprime, c’est une façon d’intégrer les avis des Internautes sur les résultats de recherche, et de minimiser le biais des faux avis… Google a finalement le même problème qu’un e-commerçant !

Cela veut dire que sur le réseau de Google, on sait vraiment à qui on parle, qui s’exprime.

Et maintenant, vous voyez le lien entre les trois éléments du titre ?

Google propose un service ou on ne peut être que ce qu’on dit être. Les réseaux sociaux sont évidement un vecteur clé pour les avis clients, sur site ou déportés sur les réseaux sociaux.

Sans doute comme vous, je vais suivre cela de très près, et j’espère que Google va réussir cette percée là, qui est, à mon avis, porteuse de valeur, à tous les sens du terme !