Regioneo, la place de marché des petits producteurs

Regioneo propose de mettre en relation les consommateurs avec les petits producteurs locaux.

Page d'accueil de Regioneo

Regioneo ne vend donc rien directement, ce sont les producteurs, inscrits sur le site, qui réalisent les ventes.

On est donc pour le consommateurs en face d’un panier multi-marchands :

Page panier de Regioneo

Dans la page panier, les produits sont regroupé par producteur.

Le site est plutôt bien fait.

On peut chercher des produits par région, par type, par producteur…

Bonne route à l’équipe de Régioneo !

12 commentaires

  1. Oui, le concept semble intéressant mais si j’ai bien compris, à chaque producteur on pait les frais de port supplémentaires c’est cela ? Est-ce que la commande est livrée en une seule fois ou pas ?

    A priori non ce qui fait que payer à chaque producteur 4€ et recevoir en pleins de fois les produits n’est pas hyper pratique si ?

    BienManger.com est pas mal aussi je trouve ou encore Natoora ; je crois que eux ne multiplient pas les frais de port…et s’occupent de livrer non ?

    Merci de l’éclairage

  2. @l’ane> Oui, on paye le transport à chaque producteur, c’est bien la différence entre ce type de service et un distributeur, qui achète, stocke et redistribue des produits.

    Et comme tu le dis, la réception est également un vrai sujet !

    Bienmanger ou Natoora sont des distributeurs, tu ne payes donc qu’une seule expédition.

  3. Aujourd’hui, nous avons à peu près 2 livraisons par commande en moyenne (2 producteurs différents par commande).
    Donc, les livraisons multiples ne sont pas vraiment un problème. De ce point de vue, le principe est proche de ebay ou priceminister.
    Par contre, le fait de savoir à qui on achète le produit (la présentation que le producteur fait de lui-même est un vrai plus dans l’expérience d’achat.
    Dans quelques semaines, on livrera aussi dans les points-relais pour les horaires élargis et le coût bas. Le client pourra récupérer tous ses colis d’un coup.

  4. @Marc> Yep, mais vu du consommateur, 2 réceptions, c’est 2 fois plus compliqué, deux fois plus de temps, deux fois plus de risque d’avoir des problèmes….

    Je pense donc que ce point est un vrai sujet.

    Dans le même temps, tu as raison, la visibilité directe du producteur à de la valeur.

    Le monde parfait serait d’améliorer ce mode de livraison… Je sais bien que c’est loin d’être simple…

    Mais bon, c’est un vrai sujet.

    Cross docking ?

  5. Si les frais de port sont multipliés par le nombre de producteurs, la réduction du nombre d’intermédiaires a pour intérêt de baisser le prix de vente final pour le consommateur.

    Jean-Tristan, Regioneo

  6. Ca serait intéressant de détecter la provenance de l’internaute à travers son IP et de lui proposer une offre mettant en avant les producteurs de sa région. Quoi que le site semble plus axé produits « terroir » français et ne joue pas vraiment sur le côté « proximité ».

  7. Imaginez en plus qu’il faut livrer des buffets froids fragiles et volumineux, impossible à déléguer à un transporteur 😉 … et voilà le succès d’un site internet bloqué par la logistique :(:(

    Sinon, je trouve ce site magnifiquement bien fait, un exemple du genre je trouve !
    Puis-je savoir sous quelle plateforme il tourne ? Vous êtes satisfaits ?

  8. Oui je suis d’accord, le site va très vite, je crois qu’il tourne sous XCard, je ne connaissais pas mais à priori cela marche bien ; il y a en plus des recettes maintenant !

    Mais pour revenir sur le point soulevé à savoir les frais de port que l’acheteur pait 4 euros à chaque fois et le fait que Regionea n’assure pas la livraison (c’est le producteur qui s’en charge), franchement je trouve que ce sont 2 vrais points à régler non ?

    Si j’ai bien compris, Regioneo fait payer un abonnement aux producteurs pour assurer de la visibilité à leurs produits et prend une commission sur les ventes, c’est cela ? Mais comment ce modèle économique peut-il fonctionner avec 1000 produits et 70 producteurs et un panier moyen que je suppose comme assez faible (- de 50 euros au départ non) ? L’abonnement est-il si élevé que cela ?

    Peut être que je suis un âne 😉 à moins que le modèle ce soit vraiment d’avoir beaucoup, beaucoup de producteurs donc 1000 à la fin de l’année comme annoncé ? Dans ce cas il reste 2 mois pour en recruter plus de 900, bon courage !

    Si quelqu’un peut éclairer ma lanterne, ce serait sympathique 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.