Le e-commerce B2B peut être bien différent du B2C !

J’ai la chance de travailler en ce moment pour un site e-commerce exclusivement B2B.

Intéressant comme la problématique, dans ce cas de figure, est radicalement différente d’un site classique grand public.

Ici, le filtre à l’entrée est très élevé. Impossible d’acheter directement. Il faut faire une demande d’inscription, puis les clients sont contactés par un commercial, …

Donc, pour ce site, Google n’est pas l’apporteur d’affaires. Du moins pas directement.

Par contre, les clients sont incroyablement fidèles, et font plusieurs achats par mois.

J’ai trouvé la situation très paradoxale par rapport à la majorité des sites B2C, où la prospection de nouveaux clients est en général assez bien rodé (Affiliation, campagnes adwords, …) mais avec bien souvent une gestion de la base client, dans la durée, pas très optimisée.

2 commentaires

  1. Pour travailler très régulièrement sur des sujets B2B et surtout mixtes B2B/B2C, on est effectivement dans un contexte très différent.
    La modélisation du business qui fédère la marque et ses clients y est à ce titre quelque chose de particulièrement critique, un territoire où le copier-coller du B2C est souvent la meilleure façon de prendre un platane. Cela oblige à s’immerger pleinement dans le métier, ce qui fait d’ailleurs tout le sel du consulting en ce domaine.

  2. Si besoin, vous pouvez me contacter, j’ai quelques années dans le B2B, si je peux échanger, j’en serai ravi. Dej de préférence, Paris uniquement (si vous ne travaillez pas pour la concurrence 🙂 )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.