Mlle Bio aime RentAShop

Quand on se lance dans le e-commerce, c’est souvent une bonne idée de ne pas se précipiter dans la technique :

Vous aurez d’autres chats à fouetter !

Si vous avez peu de moyens, il est important de bien choisir la solution “d’entrée de gamme”, avec laquelle vous devrez vivre de longs mois (sinon, c’est mauvais signe 😉 ).

Mlle Bio, Alias Violette, a choisi RentAShop.

Cela fait maintenant plus de deux ans que Violette travaille avec rentashop.

Le bilan est très positif.

Pour un budget très raisonnable (100 € par mois), Violette n’a pas besoin de ressources techniques.

Ce qui a séduit Violette, c’est le professionnalisme de l’équipe, qui a un discours toujours très clair : “ça on sait faire rapidement, ça, ça prendra plus de temps, et ça, on l’aura probablement jamais”.

C’est rassurent d’avoir un interlocuteur sérieux en face de soi, et pas un “‘marchand de soupe” qui dit oui à tout, sans même prendre le temps de comprendre la demande…

Et Rentashop tient ses engagements : tout ce qui devait être fait l’a été, a peu près dans les temps !

Autre raison de la satisfaction : la qualité et la réactivité du support : Violette m’a dit qu’elle avait toujours quelqu’un au bout du fil, même le samedi très tard… Qui dit mieux ?

Je ne peux pas dévoiler de secrets, mais la boutique de Violette marche très bien…

10 commentaires

  1. Ca c’est du billet. Complètement impartial, complet, clair.

    Tout est beau chez rent…, même pas une interview d’un dirigeant, ni de comparaison avec d’autres prestataires. Pas un défaut, que des qualités !

    Alors quel est la raison d’un tel billet ?

    1 – le billet sponsorisé ?
    2 – le renvoi d’ascenseur ?
    3 – le beau frère qui bosse chez renttrucmuch ?
    4 – La fatigue, la paresse la 40aine etc… ?

    Après Cerise de group…., violette de mademoiselle…

    Comme on dit chez nous, c’est beau on dirait du veau.

  2. @Jerôme> Ah, ça c’est du commentaire pour le coup :
    – Structuré
    – un brin d’humour
    – Un poil polémique…

    Bon, reprenons.

    Non, le billet n’est ni sponsorisé, ni “téléguidé”.

    Violette me fait part de son expérience et je me suis dit : info intéressante, qui devrait intéresser quelques lecteurs.

    Donc, effectivement, ce billet n’est absolument pas une étude sur Rentashop, mais un simple témoignage, bien réel.

  3. Je suis aussi avec Rentashop et c’est une excellente equipe à l’ecoute et toujours de très bon conseil…j’ai choisi rentashop il y a un an lorsque j’ai découvert le site de violette…il avait toutes les fonctionnalités souhaitées pour mon site et aujourd’hui je n’ai aucun regret )))

  4. @symptomes.info> Je ne connais pas à fond la solution…
    Je crois qu’ils permettent de publier vers les moteurs de shopping. A valider directement avec eux !

    Nadia> Merci pour ce retour d’expérience !

  5. Bonjour tout le monde,

    J’ai vu de la lumière, alors je suis rentré. Merci François, tu me diras pour le chèque, hein ?

    Nan, j’rigole, on ne se connaît pas, mais au passage merci pour le billet, les encouragements sont toujours agréables lorsqu’on est passionné.

    @Jérôme :
    si tu veux une interview d’un dirigeant, il suffit de demander.. mais je te sens un brin énervé. Ce n’est pas parce que nombre de blog sur le thème du ecommerce font des “comparatifs” que c’est devenu une obligation. De toutes façons les comparatifs sont très subjectifs et chacun peut trouver chez l’un ou chez l’autre des points positifs ou négatifs.

    Comme je te sens un tantinet tendu, je te propose de nous contacter pour qu’on te fasse visiter la maison et, si tu cherches bien, je suis sûr que tu y trouveras des défauts. En ce qui me concerne je les connais, d’autant qu’on vient de faire un “sondage” auprès de nos utilisateurs. Tu veux connaître le résultat ?
    Globalement tout le monde est content, on se croirait chez les Bisounours, personnellement j’aurais aimé un retour plus critique, ça nous aiderait à faire mieux encore, mais les tendances sont là : notre backoffice, super bien pensé pour 2004/2005, a un peu de mal à suivre le florilège d’upgrades et de fonctions qu’on lui a fait subir, son ergonomie n’est plus adaptée, on va s’y coller au retour du salon pour y remédier (tiens, si tu passes par là, on te fera une tisane, ça va te détendre)… ah oui, il parait que notre aide en ligne pourrait être plus complète aussi, mais quand je demande si on doit l’améliorer, la réponse, en substance, est “non, pas la peine, avec la réactivité de l’équipe et l’intuitivité de l’ensemble, tout va bien… proposez nous plutôt plus de services”

    Un défaut (?) que je pourrais citer, c’est l’un des dirigeants, qui a le sens de l’humour sur la main et qui aime bien taquiner, un peu…

    Je m’auto-inteview donc à ta demande générale : notre credo, c’est de suivre et d’accompagner le développement de nos clients. Aujourd’hui le logiciel est mûr, nous commençons à proposer les services annexes à la demande de nos clients, parce que Rentashop, c’est une solution ecommerce avec des vrais morceaux de gens dedans. Dans “ecommerce”, une fois que le “e” est bien dessiné, on s’occupe de “commerce”.

    Pour plus d’infos, une tisane, ou une démonstration, vous pouvez passer nous voir au salon ou nous passer un coup de fil (le samedi soir tard, c’est pas garanti… mais ça peut arriver, oui).

    François (Rentashop)

    @Nadia : Bonjour Nadia, merci pour ton commentaire 🙂 je vois que tout va bien pour toi, lorsque je passe dans les paddocks, le samedi soir… tard… à bientôt (sur le salon ?)

  6. Au moins j’ai fait avancer le schmilblick ! Je ne demandais pas expressément une interview ou un comparatif. Car d’une ce n’est pas mon blog et je n’ai donc rien à exiger et de deux car je ne suis pas vraiment intéressé par le fond du billet.

    Alors là vous allez me dire, mais pourquoi il l’ouvre alors ? C’est ça qui est beau. Uniquement pour la beauté du geste. Pour que personne ne s’endorme avec des sujets bateaux, des billets inutiles, de la langue de bois, du bouleau bâclé, etc… Vous pouvez trouver ça très discutable de venir poster comme ça pour critiquer, mais la conclusion me donne raison.

    Les commentaires sont beaucoup plus intéressants que le billet au final.

    Je remercie François de Rentashop d’avoir pris un peu de temps pour me répondre et avec qualité, à François du blog (sympa la particule) d’être resté courtois. Par contre je tenais à dire que je ne suis ni tendu ni énervé, je ne faisais qu’un trait d’humour afin de faire réagir.

  7. Ben tout est bien qui fini bien alors…

    La beauté du geste est une approche qui m’est chère aussi, surtout en ces temps ou la beauté n’est que de surface et ou le geste est rarement gratuit. Alors, Jérôme, l’invitation tient toujours, mais pas forcément pour une tisane et si tu veux je me joins à toi pour botter des fesses afin que nul ne s’endorme, allons-y !

    François (Rentashop : Ass Kicking Ecommerce Solution)

  8. J’allais oublier Gaël :

    On ne fait de l’Adwords que si l’on y est obligés. Plus sérieusement on le suggère si le projet du client y trouve un intérêt. Pour notre site, par exemple, nous nous sommes traités en clients :

    Si je cherche une solution ecommerce et que je me contente de cliquer sur des liens sponsorisés, j’ai rien compris au e-commerce… si je me contente de cliquer sur les quelques premiers liens, c’est mieux, mais c’est pas encore ça… je suis vraiment sérieux et que je veux donner des chances à mon projet : je cherche un peu plus, je me renseigne, je fouille les blogs, contacte les utilisateurs des solutions, contacte le prestataire et teste sa réactivité et son écoute, tripatouille sa démo, étudie bien les tarifs et les coûts.

    Avec cette méthode j’ai de bonnes chances que Rentashop fasse partie de la shortlist et c’est pour ça que les utilisateurs de Rentashop ont une meilleure viabilité que la moyenne de leurs pairs. Ce n’est pas que la solution, c’est leur propre approche qui est la bonne, mais ce n’est que mon point de vue. On peut aussi raisonner autrement : le web, c’est l’Amérique, le e-commerce, c’est le Far West, avec ce qu’il y a de bien et de moins bien… chez RS, on a pas envie d’annexer le Nouveau Mexique, on a envie de vivre bien, en cohabitant avec les Indiens, dans notre cool vallée ou les légumes et le blé pousse bien.

    Je te dirais la même chose qu’à Jérôme, passe prendre la température sur le salon ou passe nous un coup de fil on pourra en parler.

    Oui, on exporte vers les guides d’achat, on a des fonctions avancées pour le marketing, les promos, une plate-forme d’emailing intégrée, mais le mieux c’est encore d’aller taper la démo qui, bien que pas encore ripolinée, parle d’elle même

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *