La valeur créée par la finance

Histoire entendue sur France Inter, lors de l’émission : Rue des entrepreneurs.

L’invité qui parle est Yvon Gattaz.

Je dois avouer que je ne connaissais pas, mais que j’étais parfaitement en phase avec son discours : l’importance d’un capitalisme “contrôlé” (il en parle en prenant le foot comme analogie), le plaidoyé pour des entreprises à capital humain…

Voici l’histoire qu’il a raconté (de mémoire…), pour illustrer l’activité des financiers, et la valeur créée :

Un gars trouve un diamant.

Tout heureux de sa découverte, il va voir son voisin, qui lui propose de l’acheter. L’affaire est conclue sur le champs.

Mais cette histoire trotte dans la tête du gars, qui se dit que si son voisin a acheté aussi vite le diamant, c’est qu’il a du le vendre pas assez cher.

Le lendemain, notre amis s’en va revoir son voisin, et lui propose de racheter le diamant, 10% plus cher que le prix de la veille.

Vous imaginez la suite, le diamant est ainsi échangé, tous les jours, en prenant 10% par jours.

A un moment, l’un des deux compère se dit que le prix est peut être trop élevé, il décide de ne pas racheter le diamant.

L’autre lui dit : “Hey, tu ne peux pas arrêter, cette histoire nous fais bien vivre !”

Belle métaphore, non ?

3 commentaires

  1. … et ils sortent d’où les 10% de plus tous les jours ?
    L’histoire marche uniquement si tous les jours il y a un nouveau voisin qui a justement ces 10%.

  2. @Mikael> L’idée est que la valeur est créée au sein d’un cercle réduit et légèrement “consanguin”…
    Mais c’est vrai que il y a également de ça dans la finance : toujours trouver un gars qui achète plus cher le même produit…

    @MagicYoyo> Plus speculation que finance….
    C’est pour mettre en opposition les valeurs créées sur les places boursières, comparées aux valeurs créées par les industriels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *