Crise et allégorie chinoise

Je discutais avec Claire (qui souhaite rester anonyme) de la situation actuelle : la crise quoi.

Elle m’a raconté l’histoire suivante (l’allégorie chinoise donc) :

Un paysan a un âne.

L’âne tombe dans un puits.

Le paysan ne voit pas comment le sortir de là.

Il va dans sa ferme, et se couche.

L’âne braie, le plus fort qu’il peut, toute la nuit.

Les villageois, excédés, viennent au puits, et décident de « finir » l’âne, en lui lançant des pierres.

Mais voila, les pierres font remonter le fond puits, et l’âne sort !

Moralité ?

Et quel rapport avec la situation actuelle ?

Je ne vois pas, j’ai pas d’âne, pas de puits, pas de pierre et personne ne braie dans mes oreilles ;).

Bon, plus sérieusement, les pistes que ça m’a inspirées :

  • On ne voit pas toujours la solution à un problème, même quand il y en a une ;
  • Un groupe de personne peut, sans s’en rendre compte, faire du bien et améliorer la situation ;
  • Les ânes n’ont pas le beau rôle : tomber dans le puis, braire toute la nuit, puis recevoir des pierres… Mais ils s’en sortent. Moralité ? On peut se mettre dans la « m… », ne rien faire de très constructif pour s’en sortir, et s’en sortir quand même ;).
  • Il faut parfois laisser les choses empirer pour s’en sortir.

Vous voyez autre chose, vous ?

Alors, dans la situation actuelle, ça vous inspire quoi ?

4 commentaires

  1. Bonjour et Bonne année a toi avé plein de client 😉

    Je lis depuis longtemps ce blog toujours riche et pertiant même si je suis pas d’accord dés fois.
    Mais la c’est la premiére fois où je sens un tel coup de blues.
    Personellement le situtation me rapelle un match de rugby que j’ai faitil y a une eternité . les adeversaire plus fort que nous pas trés en forme et un arbitre trés mauvais .
    Le résultat était trés defavorable mais on réussis a inversé la tendance en calculant moins faisant moins de projection de tactique. On a relacé les fondamentaux simplement et on s’est serré les coudes surtout.
    sans ça c’était fanny.
    Allez soyons tous mois indidualistes et ça marchera 😉

    PS: Pour moi l’ane est remonté parceque tout le monde s’y ai mis pour lui jeter les pierres (enfin c’est mon avis)

  2. Hello,

    Je connais une variante de cette histoire qui est un classique chinois.

    L’âne braie, le plus fort qu’il peut, toute la nuit.
    Ils essaient tout ce qu’ils peuvent pour le sortir, mais il est trop lourd et le puits trop serré.
    Les villageois, excédés, viennent au puits, et décident de boucher le puits avec l’âne dedans, en jetant de la terre sur lui pour en finir et éviter d’empoisonner le puits avec son cadavre.
    Ils prennent des pelles et commencent à lui jeter de la terre sur la tête. L’âne hurle de plus belle, la panique l’envahit.
    Les villageois accélère pour ne plus entendre cela tant c’est insupportable.
    Puis tout à coup, plus un bruit.
    Les villageois croient qu’il est enfin mort et continuent.
    Quelle ne fut pas leur surprise en voyant l’âne sortir du puits quand ils eurent presque fini de le reboucher !
    L’âne s’en alla gaiement, sur de lui.

    Moralité: effectivement, dès lors que l’âne à compris qu’il lui suffisait de se secouer pour faire tomber la terre qui lui tombait dessus et la piétiner, il n’eut plus qu’à attendre patiemment que le plancher remonte. Lorsqu’on vous jette des mauvaises choses pour vous écraser, secouez vous simplement pour vous en débarrasser et continuez d’aller de l’avant.

    Conclusion: il y en a pleins, mais pour moi il s’agit de comprendre que la peur ne sert à pas grand chose surtout si on sait un peu réfléchir a la situation. Ensuite, toute situation même désespérée en apparence peut se renverser du tout au tout, alors keep cool 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.