De l’importance du contenu pour les sites e-commerce – L’exemple Amazon

Chez Amazon, comme dans la plupart des boites, les équipes sont motivées par des objectifs  clairs, auxquels sont associés des parts variables.

D’après mes sources, nombreuses et bien informées comme il se doit ( 😉 ), j’ai appris que les objectifs sont bien plus orientés sur les contenus que sur les revenus : on évalue un responsable d’un rayon à la qualité des données de ce rayon, plus que sur le chiffre d’affaires.

Impressionnant non ?

Cela montre une vision, qui va bien au delà du chiffre d’affaires court terme. La vision, c’est l’importance stratégique des données riches sur les produits, données qui creuse la différence, mois après mois.

Bon, je sais bien, si vous allez sur Amazon, vous avez remarqué que les fiches produits ne sont pas toujours très riches, merci Marketplace !

C’est tout le challenge d’une telle boite : avoir des millions de produits, et en même temps, mettre la pression pour que chaque produit soit bien documenté.

10 commentaires

  1. C’est un bon incentive je pense mais tu as des détails sur la mesure qualitative d’un rayon entier de produits ?
    C’est pas ultra facile à mesurer …

  2. Où l’on rejoint ton article sur le Master Data Management 🙂 , quel talent !

    J’ignorais que chez Amazon il y avait des objectifs sur les contenus, c’est impressionnant.

    Sais tu comment est « appréciée » la dite qualité ? Parce qu’un objectif, dont dépend une partie du salaire, se doit d’être SMART (Specific, Measurable, Achievable, Accepted (il est amusant de voir que le français traduit ici Ambitieux 🙂 ), Realistic & Time-bound).

    En ce qui concerne la clarté des objectifs dans les grosses boites, je me demande si tu ne serais pas un brin ironique … hum ?

  3. @Benoit> Je mettrais un indicateur quantitatif, plus une analyse qualitative, en tirant au hasard quelques produits, ça marcherait très bien 😉

    @Jean Michel> Ironique, moi ? Allons donc 😉

  4. Salut,
    Moi je viens faire l’expérience du contrôle des données excessif. Ainsi, voulant mettre à jour mes coordonnées pour effectuer une commande, ma nouvelle adresse est refusée, je suppose, car personne n’a pu répondre à ma question, que les adresses sont validé suivant des bases comme celles de Google Maps, car mon adresse n’existe pas chez Google Maps, trop récente.
    Comment perdre une vente à trop contrôler.

  5. @jean-michel : Travaillant dans la création de contenu, concernant la mesure de la qualité, il existe différents éléments à prendre en compte :

    la quantité (nombre de mots) , la variété (type de contenu, vidéo, photos, textes), la précision des différents contenus (techniques par exemple, tableaux, toutes les entrées remplies, toutes les questions que peuvent se poser l’internaute ont elles une réponse…) , la qualité rédactionnelle et surtout SEO (densité des mots, balisage Hn correct et optimisé, crosslinking…)

  6. Je serais curieux de voir la grille d’évaluation de la qualité des données. Si ça se trouve, c’est en fonction du nombre de commentaires ou du volume/unicité des contenus. Du qualitatif au quantitatif, il n’y a qu’un pas.

  7. @ Maxime, merci les informations. Je comprends les points mentionnés et si on adopte un point de vue « Consommateur » le fait d’avoir une réponse à une question est un bon début. Les autres points sont de la qualité « technique » au sens où si un contenu ne peut pas être indexé de nos jours c’est préjudiciable au business.

    Si je reviens à la « qualité » du point de vue du consommateur, la qualité technique est, disons, secondaire. Exemple, je m’acharne au quotidien à survivre au moins autant que les industriels s’ingénient à mettre de produits toxiques dans leur fabrication. Trouver la composition précise, exacte des croquettes pour chien, pourrait presque être l’objet du prochain « Mission Impossible » au cinéma … je parle pas de ce qui rendre dans la fabrication de produits d’Isolation (qui destinés à placés sous un toit sont assemblés avec de la colle qui dégage des composés toxiques au delà de 40°C dans les pièces situées dessous … et ils sont vendu comme produit bio car à base de fibre de bois 🙂 non je blague pas ). Donc pour moi la qualité des informations sont celles la, pas celles que la division Marketing veut me faire avaler …

  8. en même temps, sur le web, qualité de l’information rime bien souvent avec précision de cette dernière, tout simplement à cause du mode de consommation actuel de l’information : tu tapes une requête spécifique sur google : tu tombe sur une page de résultat : il faut que la page de résultat donne une réponse adéquate pour ce type de requête, mais également pour les centaines d’autres requêtes issues d’autres mots clés. C’est pourquoi satisfaction de l’internaute (fait de trouver l’information recherchée) va de pair avec la création de pages fournies contenant toutes les informations possibles et imaginables autour du sujet de la page.

    la page produits d’isolation que tu prend en exemple, peut être qu’en regardant leur outil analytique, l’équipe c’est rendue compte que 20% du trafic de la page était issu de requêtes du type nom du produit+ composé toxique X) et avaient 90% de taux de rebond, parce qu’aucune information de ce type n’était présent sur la page. Ils rajoutent le texte spécifique sur la page, et augmentent la satisfaction des internautes provenant de cette source de trafic !

    Et dans cet exemple la qualité technique est essentielle : sans crosslinking/backlink, balises, mots clés… sur la page, l’article ne remonterait pas sur les moteurs de recherche, et on peut dire ce qu’on veut, un article de qualité en 43eme page de google est un article qui ne sera jamais lu, or si on veut faire de la qualité, c’est avant tout pour être lu je pense.

  9. Le contenu est roi. Depuis très longtemps, les experts SEO ne vivent que par cela. Malheureusement, faute de contenu de qualité, on se retrouvait avec une accumulation d’informations pas toujours très intéressante « juste » pour se positionner.

    Il y a encore un travail titanesque sur l’enrichissement des données… Il suffit de travailler une fois avec Encodex pour comprendre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *