La logistique pour les nuls

On parle souvent d’interface, de site web… Mais pour vendre, il faut s’occuper de tout un tas de choses, qui se passent « derrière ».

Exemple : comment stocker les produits ?

C’est une question qui n’a l’air de rien… Mais déjà, on peut dire que ça va dépendre des types de produits :

  • Nécessitent-ils d’être conservés dans une chambre froide ? à l’abris de la lumière ? Des courants d’airs ?
  • Sont ils sensibles au vol (petit, cher) ?
  • Sont ils gros, lourd, encombrants ?
  • Nécessitent-ils des conditions de stockage particulier (à plat, sur cintre, …) ?
  • Comment sont ils identifiés ? Par un code barre ? Par un nom ? Le nom est il un moyen infaillible d’identifier le produit ?

Pleins de questions donc.

En fonction des réponses, on choisi une organisation, pour stocker les produits, et réaliser le picking (opération qui consiste à aller chercher le produit pour préparer une commande).

Je ne vais surement pas tout détailler dans ce billet : des livres sont écrits sur ce sujet, c’est un vrai métier !

Je vais juste donner quelques pistes.

Pour bien travailler, il convient de fixer les objectifs. Comme toujours ;).

Pour un tel sujet, les objectifs peuvent être :

  • Gain de place : comment bien ranger les produits, pour qu’ils ne prennent pas de place ?
  • Gain de temps pour le picking : comment bien ranger les produits, pour aller le plus vite possible quand on prépare les commandes ?
  • Gain de temps pour le rangement des produits : comment gagner du temps quand le camion fournisseur arrive ?
  • Gain de « confort » : comment ranger les produits, pour ménager le dos des opérateurs
  • Minimiser les erreurs : Comment organiser le stock pour avoir le moins d’erreurs possibles ?

Bien sûr, toutes ces questions ne se posent pas de la même façon, que vous ayez 1, 10, 100, 1000, 10 000 commandes par jour !

On m’a raconté qu’une des « grosse boite » e-commerce française a eu une telle croissance qu’elle a du revoir complètement son organisation tous les ans, directeur logistique compris !

Et pour finir, un petit conseil :

Ne triez les produits par référence !

Une première idée peut être de trier les produits en fonction de leurs références.

Si ça peut marcher au début, on atteint très vite les limites d’un tel rangement :

  • Cela implique que les produits similaires seront rangés côté à côte : On augmente donc le risque d’erreurs.
  • Quand on reçoit de nouveaux produits, on doit tout décaler.

Il vaut mieux donc définir un rangement ou chaque emplacement a un identifiant unique (exemple : numéro d’armoire, numéro d’étagère, et ordre dans l’étagère).

Ensuite, on crée un tableau, avec la correspondance entre les produits et l’emplacement.

Quand une commande arrive, grâce au tableau de correspondance, on peut sortir la liste des emplacements ou il faut aller chercher les produits.

bon, une solution peut être de déléguer la gestion de votre logistique à un spécialiste (Orium, Crosslog, Morin Logistic, …).
C’est leur métier que de gérer tout ça, avec des relations privilégiées avec les transporteurs en plus.

Sinon, quand vous serez devenu le « maître du monde », vous pourrez vous équiper avec ces robots, qui permettent de déplacer les rayons plutôt que de déplacer les opérateurs chargés du picking :

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

10 commentaires

  1. Je salue ce post… même s’il aborde le sujet de manière très superficielle : l' »adressage » en logistique c’est un peu comme la notion de « mot-clé » en référencement 🙂
    Ce sont des composantes parfaitement maîtrisées dans le domaine traditionnel de la VAD… qui commencent tout juste à pointer le bout de leur nez en e-commerce. Or, Le (e-)commerce, ce n’est pas seulement obtenir des commandes, c’est aussi les traiter !

  2. @Pablo> Oui, tu as raison, ce billet traite le sujet de maniè§re superficielle : cela mériterait un traitement bien plus approfondi… Ceci dit, c’est bien souvent le cas, avec le format de ce blog, ou je souhaite rester sur des articles courts 😉

  3. Ce post aborde effectivement quelques enjeux de la logistique pour un marchand. En fonction de l’avancement de son site (démarrage ou croissance), il existe des possibilités sur le marché pour accompagner son développement. Une chose est sûre, il est à présent nécessaire de bien organiser sa logistique pour ne pas mécontenter ses clients si difficile à conquérir et à fidéliser.
    Les différences de savoir-faire et la variété des tarifs des prestataires doit simplement inciter à une analyse attentive avant de se lancer.
    Augustin

  4. Cet article me rappelle mes études ! La logistique est certainement le point clé de tout système d’organisation : réception, organisation, adressage, rangement, préparation, livraison… Il faut choisir les bonnes méthodes et être d’une précision incroyable pour faire fonctionner tout un entrepôt de produits.

    1. l’adressage est un moyen simple de se repérer dans les entrepôts, notamment pour les préparateurs de commandes et les caristes, dans les aires de stockage. cela permet d’éviter la recherche de produits lorsqu’on prepare une commande, puisque le but de la logistique est de gagner du temps, de l’argent, et de la qualité sur tout ce que l’on peut….Ainsi, avec l’adressage, on sait exactement où est rangé tel ou tel produit, ou encore où le ranger dans le cas d’une remise en stock.
      L’allée est simplement la « rue » où est stockée la marchandise, que ce soit sur des palettiers (racks), ou sur des étagères…. elle fait partie intégrante de l’adressage… pour etre clair, il faut comparer l’adressage à une adresse d’immeuble, lorsqu’on habite au 4eme etage, porte D. ainsi :
      – rue = allée de stockage
      – N° de rue = colonne de stockage
      – niveau = etage
      – emplacement = n° de porte du palier
      Et je rejoins au passage les précédents commentaires sur le survol de la définition de la logistique : elle est meme incomplète.
      La logistique est l’accumulation de toutes les étapes qui conccourrent à mettre un produit à disposition là où le besoin existe : en prechant l’amélioration constante des activités, dans le but de satisfaire la clientèle, et ce, au moindre cout pour l’entreprise… cette definition est complète… il nécessite juste de bien la comprendre 😉

  5. Merci pour cet article qui résume parfaitement les bases d’un livraison réussie. La problématique du transport et de la livraison est effectivement majeure au vu de l’exigence croissante des clients.

  6. L’article évoque la base sur la logistique et le monde du lourd. Pour tous, c’est nécessaire!Merci . Pour d’autres, c’est vraiment une affaire de professionnalisme.

  7. Cet article résume très clairement les enjeux de la logistique notamment dans le secteur du stockage industriel. Si vous avez la possibilité d’investir, il existe des solutions comme le robot navette qui permet de stocker vos produits automatiquement et de manière structurée. Il s’agit d’une innovation de taille qui vous fera gagner un gain de temps mais également un gain de place incroyable. Pour ceux qui n’ont pas forcement les ressources pour investir dans un robot, la logistique est un point essentiel dans votre stratégie de développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *