Le prix d’une boutique : cas concrêt

Je l’avais promis, je vais donc tenir ma promesse 😉

Combien a couté la réalisation de Rue Coquette ?

Tout d’abord, je propose de bien définir de quoi on parle, quand on parle de budget.

  • Parle-t-on du budget total pour le lancement de l’activité ?
  • Ou bien parle-t-on du prix pour le développement de la boutique ?

Cela n’a l’air de rien, mais il ne faut pas se tromper : monter une boutique, c’est de l’argent, si on veut faire les choses raisonnablement bien.

Et il ne faut pas oublier de poste d’investissement.

Oui, investissement, parce qu’on va commencer par perdre de l’argent !

Bon, comme j’aime bien les billets simples et courts, je propose de commencer par se concentrer sur le prix de la boutique.

Je promets ( 😉 ) qu’on reviendra sur les autres coûts.

Donc, le prix de la boutique :

Déjà, il faut faire la part des choses, entre ce que j’ai fait, et ce qu’on peut faire.

De part mon métier, j’ai souhaité avoir une solution basé sur un plateforme open-source, de manière à faire « ce que je veux ». C’est un choix. J’aurais pu économiser 80 à 90% de ce budget, en passant par une solution « clé en main », de type Oxatis, Wizishop, Storefactory, …

J’insiste : ces solutions permettent de mettre en ligne des boutiques tout à fait bien faites, pour un « setup » (prix de l’investissement initial) très très faible.

Mais revenons à Rue coquette :

Si on se concentre sur la boutique, on peut dire que le travaille commence par la réalisation d’un cahier des charges :

C’est un document, qui décrit la structure des différentes pages du site.

Comme je savais qu’on partirait sur Prestashop, et qu’on travaillerait avec une agence de pro, j’ai défini un nombre limité de pages : accueil, catégorie, produit, et trois ou quatres pages du processus achat.

La réalisation d’un tel document rentre également complètement dans les missions d’Araok. Sinon, j’aurais du payer entre 3 000 et 10 000 € pour ce document.

Je sais, la fourchette est large, mais le temps à passer est tellement variable suivant la demande, le niveau de maturité du projet et le contexte… Je ne peux pas dire mieux.

Dans le cas de Rue Coquette, disont que j’aurais payé 5 000 €.

J’ai ensuite fait travailler un designer.

Et oui, je ne suis pas un artiste (ça se saurait ;).

Mon travail a donc besoin d’une « mise en couleur » que seul un designer peut faire.

On peut trouver de très bon « free lance », et ce travail de design coûte, pour donner un ordre d’idée, entre 1 500 et 3 000 €.

Là encore, ce n’est qu’un ordre d’idée. Certains graphistes jouent les stars, et se font payer très très cher… Alors que pas mal de free lance proposent des prix tout à fait raisonnable. Pour Rue Coquette, j’ai payé environ  2 000 €.

A partir de ces documents, j’ai demandé un devis à une société qui réalise des sites, en qui j’ai 100% confiance : Newquest.

Là encore, ma situation me rend les choses plus faciles. C’est (aussi) le métier d’Araok d’identifier de bonnes agences, adaptés aux différents types de projets.

Et sans vouloir « crier au loup », ce n’est pas si répendu que ça… Pour une raison très simple : la demande est trop forte. Dans un tel contexte, beaucoup de boites se lancent dans la réalisation de sites e-commerce, sans avoir le bagage technique adapté… Bref. En tout cas, il y a beaucoup d’agences, ou sociétés de services, et il est très important de prendre le temps de bien choisir l’agence.

L’agence m’a proposé un devis. Pour donner un ordre de grandeur, la personnalisation de Prestashop coûte entre 5 000 € et 25 000 €. Là encore la fourchette est très large. Et encore, je me suis limité ( 😉 ). On peut réaliser de très gros projets e-commerce avec Prestashop, et on peut donc tout à fait avoir des projets à plus de 100 000 €.

Le prix est en fait fonction du temps que doit passer l’agence à personnaliser la solution. Si on reste 100% dans les standards de la solution, le travail de l’agence se réduit à réaliser un template (partie présentation).

Après, plus on s’éloigne du standard, et plus c’est cher.

Dans le cas de Rue Coquette, je voulais faire plusieurs choses qui demandent du temps. Citons entre autre :

  • Proposer des filtres dynamique (prix) ;
  • Changer de template dans le processus de vente ;
  • Simplifier le processus de vente ;
  • Changer le traitement des erreurs de Prestashop.

Pour donner un ordre d’idée, j’ai payé environ 10 000 €.

Le total pour la mise en ligne de Rue coquette est donc :

  • Cahier des charges : 5 000 €
  • Design : 2 000 €
  • Réalisation : 10 000 €

On a donc un budget de réalisation de 17 000 €.

Bon, après, il faut penser à l’hébergement du site, et à la maintenance de la boutique : il va falloir maintenir et faire évoluer la solution. A ajouter également : le budget pour les solutions de paiement.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

103 commentaires

  1. Bonjour,

    Je trouve cet article intéressant car cela donne une idée de prix cependant je suis allé sur la boutique et je trouve qu’il y a quelques manques. Il est difficile de savoir ou s’est arrété la prestation de l’agence et ce qui est à la charge de l’acheteur mais bon …

    Pour donner un ordre d’idée :
    xml lang = en pour une boutique française …
    meta name description quasiement inexistant
    meta name title pas optimisé.
    pas de balise h1, h2 plus importantes que les h3 et h4 qui sont présentes
    url catégorie pas optilmisée
    page produit que j’ai vue 0 contenu.
    Image sans attribut alt
    site pas traduit « your account »

    Ce que j’ai trouvé pas mal c’est le menu qui se déplie dans les pages produits.

    C’est juste quelques remarques je ne sais pas comment se sont répaties les taches mais je pense qu’il y a encore un peu de travail.

  2. st3ph> Je vois que nous avons à faire avec un pro du SEO 😉

    Tu as (en partie) raison, il reste du travail !

  3. Très bonne idée de parler en chiffres, voilà qui est intéressant.

    @st3ph : ça viendra, mieux vaut commencer par roder et rectifier par la suite, que de viser la perfection au risque de ne jamais passer sa boutique en production

  4. @François, pro non mais dans ma boite on a aussi monté des boutiques donc je me suis déjà un peu froté à ces questions. Comme j’ai fait le référencement de ces boutiques il y a quelques réflexes qui restent 🙂

    @webbax, je suis d’accord qu’il faut se lancer mais à mon sens il y a un set de base à avoir au début. Car une fois que google est passé sur la boutique prendre le risque de tout casser est audacieux. Je pense par exemple aux urls des pages profondes (produits, catégories).

  5. @Peha> Tu as complètement raison. C’est bien pour ça que j’ai insisté, en début d’article, sur le fait que je me suis concentré, sur ce billet, sur la partie « création de la boutique ».

    Mais il y a bien sûr d’autres postes de coût !

  6. Article intéressant, surtout pour un novice TOTAL comme moi, mais qui a des envies de se lancer…

    Bref, j’ai bien compris que cet article se concentrait sur les coûts liés à la création de la boutique, et non à son fonctionnement, néanmoins je me pose la question suivante : quid des coûts logistiques (stockage, expéditions, etc…) ?

  7. @Renaud> Je compte bien faire des billets complémentaires, sur le budget total d’une boutique en ligne. Patience !

  8. Ping : pligg.com
  9. Merci pour cet article et votre transparence. Le prix total correspond parfaitement aux prix qui circulent. Vous avez éveillé ma curiosité concernant les prix de l’hébergement et surtout de la maintenance. 🙂

  10. Très intéressant en effet . La réalisation, la customisation , la logistique, sont des points à ne pas négliger . C’est pour cela que nous proposons un site e-commerce à la performance ALL IN . Nous nous occupons de tout !
    Pour plus de renseignements n’hésitez pas à me contacter.
    A bientôt.

    Pierre

  11. Personnellement, j’ose presque dire que le prix d’une boutique (conception/intégration graphique/contenu/solution de paiement..) ce n’est rien et que finalement le volet logistique/livraison/gestion des retours est un bien plus gros nœud, ne serait-ce qu’en terme de coût et si l’on ne gère pas sois-même ces aspects (gestion des stocks et approvisionnement, gestion des commandes et conditionnement, gestion des livraisons, retours…)

  12. Intéressant, mais voilà, une fois la boutique en ligne …. le plus gros est à venir.
    Après il faut vendre et c’est là que tout ce complique.
    La boutique est en ligne, il va falloir avoir des clients et surtout ne pas croire
    que, par miracle le chaland va venir (et acheter …) grâce à quelques mots clés.
    Ramener des clients « Ça coûte » beaucoup, beaucoup plus cher que la
    boutique en elle même. Ensuite il faut des prix, car le client cherche avant tout
    des prix.Template ou pas template, graphisme évolué ou pas, le prix prime avant tout.
    Il y a des sites au design « pourri » qui vendent et d’autres très sophistiqué qui ne vendent pas. Mais je m’éloigne peut être du sujet initial…..
    Pas tout a fait tout de même. Juste pour dire que l’informatique n’est qu’un moyen,
    et que « le coût informatique pur » ne représente qu’une petite partie de l’investissement nécessaire pour avoir une boutique qui rapporte réellement.

  13. Vous avez raison, le budget de conception / réalisation d’une boutique, c’est qu’un petit morceau du budget total pour lancer une activité e-commerce.

    Mais là, le sujet, c’est le prix de développement de la boutique 😉

    Je reviendrais dans d’autres billets sur le budget plus général.

  14. C’est exact ! Ce n’est qu’une toute partie de l’iceberg … la pub par la suite dans un plan marketing sérieux est une autre affaire.

    C’est bien pour cela que nous avons créer un pack complet ! ALL IN .

    Plus de renseignement —> pierre@myfashionmall.com

    A bientôt

    Pierre

  15. Intéressant François, j’aime les articles sur ce sujet en ce moment, ça devrait calmer un peu les personnes en manque d’eldorado ^^

    Intéressé par un partenariat avec ma fée corsetée (créatrice corsets et robes de mariée sur mesure)?

  16. Bonjour

    Bravo pour votre article. En effet, pour éviter de grandes déceptions, il est très important de parler des critères objectifs qui permettent de comprendre et d’ estimer la valeur exacte des prestations fournis pour la création d’un site.
    Nous créons des sites sur mesure et notre exigence est a la hauteur des ambitions de nos clients.
    http://www.pretaplonger.com
    http://www.absoluty-gourmand.com

  17. @Pierre, @Patrick> Attention à ne pas franchir la ligne jaune : les commentaires purement publicitaires, je peux modérer 😉

    @Rémy> Why not ?

  18. Bonjour,

    Avant tout, je respect les choix de chacun.

    Je pense qu’avec un tel budget (17000€) on peut se payer des campagnes de pubs dans la presse ?!

    L’intérêt, est de ne pas mettre tout son budget dans la boutique mais bien comme certains l’on dit d’ aller chercher des clients, et à rester devant la concurrence.

    Avant tout raisonnons marketing, positionnement de l’offre et prévision de la demande.

    Ensuite, quels outils ? Combien pour créer une boutique ?
    Voici ce que je facture à mes clients, qui depuis vendent et en sont très content :

    1. Un site internet développé de A à Z par un E-commerce Global Partner Oxatis c’est 3000€ H.T (Création de votre site internet sur le module OXATIS, votre logo et vos éléments graphiques. Graphisme dynamique qui sera testé par notre solution de « eye tracking ».Y compris la mise en place d’une solution de paiement Paypal, la mise en place du catalogue et des clients actuels. Paramétrage des frais de port et des mails de la relation clientèle effectué par nos soins. Site livré complet et totalement opérationnel pour un acte marchand). Et vous pouvez faire ce que vous voulez : testez l’interface d’administration http://modeliste.oxatis.com/ADDemo.asp?ADDemo=1&LangID=0 .
    2. Un abonnement Oxatis pour vendre sur internet c’est 50€ par mois soit 600€ H.T pour 1 an (offre Commerce Expert, sinon c’est 35€ H.T / mois)
    3. Un nom de domaine, par exemple chez GANDI (ce n’est pas le moins cher) c’est 12€ H.T par an
    4. Un logiciel de gestion commerciale qui fonctionne avec son CMS (par exemple EBP Gestion Commerciale Pro) c’est 600€ H.T
    5. Une assistance incluant la mise à jour du logiciel c’est 420€ H.T par an (par exemple EBP « Service Privilège »)
    6. Un paramétrage du logiciel de gestion commerciale et le CMS c’est 800 € H.T (1 jour)
    7. Une formation pour maîtriser soi-même le logiciel et le CMS c’est 1500€ H.T (2 jours)
    8. Un référencement c’est 250€ H.T par mois pour être toujours visible (entreprise + produit) soit 3000€ H.T pour 1 an.

    Un global (hors campagne promotionnel, newsletter,…) = moins de 10.000 € H.T et j’y est inclus du service pour amortir très vite son investissement (année 1)
    En année 2 : 12€ (GANDI) + 420€ (Assistance Privilège EBP incluant la mise à jour du logiciel) + 3000€ (référencement) = 3432€.
    Le retour sur investissement peut se faire dès la première année si l’offre de produits ou de services est bien adapté au marché et avec un minimum de communication.
    Bien évidemment c’est en gros. Je pense très honnêtement que pour 17000€ de budget ont peut faire plus que de mettre en ligne un site internet.
    Pour choisir de l’Open Source ! Etes-vous informaticien ou commerçant ?

    Bref, TPE, PME, Indépendant choisissez des solutions adaptées à vous ! Les solutions comme Oxatis vous permettent de faire ce que vous voulez. En plus tout est pré-fabriqué pour optimisez vos ventes !
    Combien y-a-t-il de site internet qui ne présentent dans l’en-tête le paiement sécurité, le mode de transport, le « clic to call »… ?!! Bref, qui ne rassurent pas l’internaute.
    Désolé de casser le business de certains, mais nous ne sommes plus en 2000.
    Testez les solutions qui existent, parlez-en à des e-commerçants qui les utilisent pour qu’ils vous disent très honnêtement les avantages et les inconvénients des solutions tout en un.

    Quoiqu’il en soit cela revient toujours moins que d’ouvrir une boutique physique !!

  19. @Charles> Oui, tu as bien raison, on peut mettre en ligne une boutique pour bien moins cher que 17 000 €. C’est d’ailleurs ce que je dis dans mon billet.

    Maintenant, tous les projets ne rentrent pas nécessairement dans ce type d’offre.

    Mettons que ton budget pour lancer une boutique est de 100 000 €. Dans ce cas, ça peut être une bonne option de partir d’une solution open source, pour mettre en oeuvre des éléments spécifiques, important pour ton projet.

    Il n’y a pas de solution unique, il y a des besoins très variés !

  20. Il y a quand même d’autres informations très importantes qui sont oubliés par beaucoup de personnes qui lance leur boutique e-ecommerce :
    – Les stocks, cela peut paraitre dérisoire mais le budget grimpe vite si l’on veut fournir aux premiers clients un produit rapidement. Evidemment cela dépend du type de produit que vous vendez et si vous êtes créateur, fabricant ou distributeur. Un espace de stockage néanmoins très important.
    – Centralisation, gestion et synchronisation des stocks. Comment suivre correctement un produit qui entre puis sort du stock. Suivi des garanties des produits numéro de série …
    – La comptabilité, logiciel de comptabilité.
    – Ouverture d’un compte bancaire, frais de fonctionnement d’une solution comme Athos etc …

    Au final même si on peut lancer une boutique à faible cout, cela devient vite cher à partir du moment ou vous vous retrouvez dans une situation en tant que Distributeur. Néanmoins, cela n’empêche pas que certaines personnes arrivent à vivre de leur activité.

    Toutefois il est conseillé de bien prendre en compte tous ses paramètres qui sont trop souvent oublié par bon nombre de personnes.

    Une question intéressante ! Au bout de combien de jours ou de mois avez vous effectué votre première vente. Un sondage suivant le secteur d’activité et de la position du vendeur entre Créateur, Fournisseur et Distributeur permettrait de mieux juger du budget financier nécessaire pour lancer une activité à long terme.

    Une autre information très importante c’est le nombre d’erreur haurricante que l’on retrouve dans les fiches produits ou des références ne correspondant malheureusement pas aux produits.

  21. J’ai jeté un oeil à la boutique, très « propre », c’est vrai, même si je rejoins l’avis du 1er commentateur st3ph.

    Pour le fun…Un petit bijou dans le rayon « rock », collection « Badineries », le collier « FUCK » a retenu mon attention, et sa présentation encore plus, je cite « Une petite plaque gravée du mot FUCK fixée par deux anneaux à la chaine. L’ensemble est simple, sobre, chic. » Ca ne s’invente pas !!! lol…

    Il reste délicat d’approuver ou de critiquer ce post. Il ne s’agit en effet ici que d’un aspect de la réalisation de la boutique en ligne, avec des choix pas toujours appréhendables de l’extérieur, et l’on ne sait pas non plus jusqu’où était défini le cahier des charges, ni ce qui incombe précisément au maître d’oeuvre et au maître d’ouvrage. Difficile de se faire une idée là comme ça de la qualité des différentes sortes de référencement, de la visibilité pour l’internaute lambda, client potentiel. Et quid de l’hébergement, choix important s’il en est ?

    Perso, j’avoue que je trouve ce site cher pour ce que c’est malgré tout, quand on sait qu’il s’agit d’une boutique de créatrice de bijoux et que je ne suis pas sûre qu’elle en vende 200 par semaine, ni même 50 d’ailleurs. Je m’interroge sur le retour sur investissement. Bref, ce même résultat, on peut l’obtenir seul, gratuitement avec l’aide d’un ami qui se débrouille bien en info.
    Perso, nous avons eu 2 sites marchands que mon mari informaticien avait faits lui-même. On sait que même en travaillant bien sur tous les référencements, il faut un temps de montée en puissance, et mieux vaut que le site soit prêt et plein quand on le met en ligne, sinon c’est un coup à le griller, si un surfeur passe une fois dessus et le trouve pourri ou vide, il n’y reviendra pas. Nous avions mis des modules de paiement paypal, car les modules CB proposés par la Banque Populaire étaient hors de prix, plusieurs milliers d’euros sans compter les commissions sur les paiements.
    Délicat aussi le SAV, surtout pour les produits high-tech importés de Chine, mais c’est valable aussi pour les objets de déco dont on n’est jamais sûrs que l’acheteur va le recevoir impeccable malgré les précautions d’emballage. Ma boutique internet était reliée à ma boutique physique.
    Depuis, nos envies ont changé, nous en avons assez du commerce et des joies du RSI. Nos sociétés sont enfin fermées. Nous sommes passés à autre chose.

  22. Bonjour!

    Quel bonheur de voir que certains entrepreneurs sont conscients des investissements que demande une boutique E-commerce!

    Je suis chef de projet Web en agence et combien nous contacte pour nous demander de réaliser un site e-commerce en 1 semaine pr 500 € 😉

    Quid de la techno à utiliser ? (presta est effectivement un bon choix à mon sens, au vue de la multitude de fonctionnalités proposées surtout avec la 1.4 qui vient de sortir)

    Quid de la solution logistique (Allez vous, aller porter vous-même votre paquet au client ??? NON ? ah bah il faudrait y penser alors ;-))

    Du moyen de paiement (quoi les banques ne proposent pas ttes les mêmes services et à des prix différents???!!! OUI monsieur….) ?

    De l’hébergement (Oui, il est important de s’assurer de la qualité d’hébergement de votre site et des garanties de reprises, de monitoring, etc…. QUOI vous me demandez 1000 € d’hébergement annuel pour ma boutique!!! mais certains n’en demandent que 50! Oui Madame, mais pour 50 €, la remise en ligne garantie de votre site sera d’1 semaine!!! Ya pas de secret!!!)

    Quid des produits ? (Non Monsieur, la liste de vos produits ne va pas se créer toute seule par enchantement….!!)

    Quid de la connexion de ma boutique à mon système d’information ?
    Non Madame, votre gestion commerciale ne se mettra pas à jour toute seule!

    Et bien sur, je gardse

  23. Bonjour!

    Quel bonheur de voir que certains entrepreneurs sont conscients des investissements que demande une boutique E-commerce!

    Je suis chef de projet Web en agence et combien nous contacte pour nous demander de réaliser un site e-commerce en 1 semaine pr 500 € 😉

    Quid de la techno à utiliser ? (presta est effectivement un bon choix à mon sens, au vue de la multitude de fonctionnalités proposées surtout avec la 1.4 qui vient de sortir)

    Quid de la solution logistique
    – Allez vous, aller porter vous-même votre paquet au client ???
    – NON ?
    – Ah bah il faudrait y penser alors ;-))

    Quid du moyen de paiement
    – Quoi les banques ne proposent pas ttes les mêmes services et à des prix différents???!!!
    – OUI monsieur….

    Quid de l’hébergement
    – Oui, il est important de s’assurer de la qualité d’hébergement de votre site et des garanties de reprises, de monitoring, etc….
    – QUOI vous me demandez 1000 € d’hébergement annuel pour ma boutique!!! mais certains n’en demandent que 50!
    – Oui Madame, mais pour 50 €, la remise en ligne garantie de votre site sera d’1 semaine!!! Ya pas de secret!!! Ici il sera au maximum de 24h!

    Quid des produits ?
    – Non Monsieur, la liste de vos produits ne va pas se créer toute seule par enchantement….!!

    Quid de la connexion de ma boutique à mon système d’information ?
    – Non Madame, votre gestion commerciale ne se mettra pas à jour toute seule! Il va falloir créer une connexion entre les deux!

    Et bien sur, je garde le meilleur pr la fin!

    Quid de l’animation ?
    – NON Messieurs Dames, votre site ne va pas s’animer tout seul!!!
    – Il va falloir gérer le référencement, les actions commerciales, les nouveautés, les actualités, etc….
    – Houla… Ça prend du temps!
    – Et oui banco ;-)))

    Tout est dit!
    Alors merci pour cet article fort sympathique 😉

  24. Sur le fond je suis tout à fait d’accord par rapport à ce qui est énoncé ci-dessus. Pour faire du e-commerce bien, il faut investir passablement, souvent le client voit la pointe de l’iceberg.

    Cependant une grande partie des clients veulent des projet entre 2’000 et 3’000 EUR, pour un projet à 10’000 15’000 EUR, ils n’auraient pas les moyens de suivre. En tant que prestataire, vous préférez quand même leur proposer un projet à 2’000 / 3’000 EUR plutôt que de ne pas faire de projet (le client ira chez un autre prestataire qui le fera).

    Sur un projet à 2’000 / 3’000 vous allez à l’essentiel, sans vous attarder sur les détails et oui on ne peut pas tout avoir, mais vous disposez au moins de clients.

    Attention, on ne fait pas un projet à 15’000 EUR pour le prix de 3’000 EUR, on fait tout ce qui est possible pour tenir dans le budget de 3’000 EUR en allant à l’essentiel. Et oui, vendre du e-commerce c’est aussi un métier.

  25. Exactement Julie, c’est pour cela (qu’une web agency) ne doit pas passer du temps à évangéliser et baisser les prix pour avoir des clients.
    Il vaut mieux s’attaquer à ceux qui ont déjà compris ce qu’est le Ecommerce (pour s’y être frotté).

    Pour les interfaces, les synchros, les stocks justes, le traitement des anomalies
    chuuuut, ne pas en parler pour ne pas faire peur….

    Ceci dit, l’article se contente uniquement d’indiquer des coûts que nous appellerons de mis en service (les murs). Le reste l’animation commerciale, l’offre c’est autre chose (le fond)

    L’ Ecommerce reste avant toute chose une affaire de commerce. Il ne faut pas l’oublier.

    nb: Par rapport à la boutique de bijoux, je trouve que c’est une bonne démarche car elle permet à ARAOK de tester (de valider des concepts)
    Une fois confronté concrètement aux problèmes de logistique, de rapprochement de factures , d’impayés, etc … il y a fort a parier que le discours tenu aux futurs Ecommercants tiendra compte de ce vécu et sera moins théorique.

    Il faut avoir conscience que le Ecommerce ce n’est pas avoir un copain informaticien
    qui fait un download avec Prestashop.

  26. Mettre 17 000 € dans un projet n’est quand même pas rien.

    Ouvrir sa boite sur internet me fait prendre conscience que cela coute cher… et cela nécessite beaucoup de courage.

    Bon courage pour la suite.

  27. Oui mais tout dépend de la web agency justement, et certaines prennent vraiment les clients pour des pigeons, on peut le dire aussi, en lui vendant des murs mais rien ou si peu en matière de référencement par exemple et j’en passe. J’avais fait des devis pour voir, et j’ai vu les commerciaux changer de discours dès que je posais trop de questions, il y a de vrais profiteurs aussi sur le marché, qu’une personne inculte en informatique n’est pas capable de différencier d’une bonne agence…sauf une fois que le mal est fait. Quel est le nombre de commerçants en litige avec des agences web pourries? C’est impressionnant.

    Pour ma part, j’ai aussi bossé dans une boîte d’info de logiciels de planification, de gestion de l’information mais aussi de sites pour ses clients (industrie pharma) qui voulaient packager leurs outils.
    Donc, le e-commerce, non, ce n’est pas avoir un copain informaticien, c’est, outre tout l’aspect gestionnaire, administratif, commercial, logistique, financier et stratégique, soit s’y connaître un minimum pour pouvoir choisir un maître d’oeuvre sérieux et investir en fonction de ses moyens et de ses ambitions en étant conscient du ROI, soit avoir la chance d’avoir soi-même à portée de main un maître d’oeuvre qualifié.
    Car on fait tous la différence aussi entre les besoins d’un site à fort débit comme par exemple, cdiscount pour n’en citer qu’un, et un site de bijoux d’une créatrice comme ici, ou de vente complémentaire d’un magasin physique qu’on interface avec un logiciel de gestion des stocks.

  28. Bien que je sois persuadé que la réalisation d’une boutique en ligne « coûte cher » … de là à mettre 17 K€ dans la réalisation d’un template Prestashop (il s’agit du résultat final) qui ne présente pas de particularité technique réel (je ne discute pas les goûts et les couleurs) et qui par ailleurs nécessite des optimisations … je suis bouche bée !! Quand à 5 K€ la réalisation du cahier du charge pour la définition d’environ 10 pages … qui sont générées « en automatique » par Prestashop … je suis pentois ! Ceci d’autant plus que vous saviez que vous alliez choisir cet Open Source ; vous aviez déjà dû au moins consulter la documentation et/ou le back-office ?
    Mais, ce sont peut être les prix du marché et auquel cas je suis vraiment à côté de la plaque …
    Je suis curieux de lire la suite pour connaître votre budget total, et éventuellement … votre retour sur investissement ! Bon courage.

  29. @Jean Christophe> Tu sais, de part mon métier, je travaille sur des projets e-commerce allant de 0 € à plusieurs millions d’euros.

    Ton commentaire me laisse à penser que tu es plus habitué aux petits projets.

    Il m’arrive parfois, quand je donne le prix que j’estime pour l’analyse amont, qu’on me dise que ce prix est énorme, alors qu’on peut mettre en ligne une boutique pour quelques kilos €… Ma réponse est toujours la même :
    « Vous pouvez même économiser les quelques kilos €, puisqu’on peut tout à fait mettre en ligne une boutique gratuitement ».

    Pour un particulier, qui se lance, cela à du sens. Mais quand on voit certaines marques, avec une bonne image, qui mettent en ligne des sites a peine personnalisés… J’ai mal pour eux !

  30. A Ilan, ouvrir sa boite qu’elle soit Internet où traditionnelle demande des investissements ( vous remarquez , je n’ai pas dis « coûte cher »).
    Sans mise de fond ou prise de risque au départ, ou réels appuis on ne fait rien.

    Il n’y a que les gogos qui regarde M6 le dimanche soir pour croire le contraire.

    J’ai en particulier en tête un reportage sur lequel je suis tombé par hasard, où on montre qu’une jeune fille avait soit disant « INVESTI » seulement 3000 € pour une boite à prendre des photos (Sc. Cu. pour ceux qui connaissent) pour vendre des chaussures et ensuite que tout roulait sur Internet. …. Oui mais derrière, papa le plus gros grossiste de la région permettait de puiser dans un stock démentiel en faisant cadeaux des coûts logistiques …

  31. @richard> Exactement. Pour donner une exemple, dans le secteur de la vente de chaussure en ligne, les deux startups françaises ont investi chacune près de 20 millions d’euros !

  32. Finalement si l’on prend le slogan de Prestashop

    « Déjà plus de 50 000 boutiques utilisent PrestaShop à travers le monde » avec peut-être au final « 1000 » boutiques « rentables ».

    Une grande partie des boutiques sont souvent de « l’amateurisme », logique en même temps quand le marchand veut tout faire par lui-même alors qu’il ne dispose pas des compétences.

  33. 1000 ?…. rentables ? vous êtes gentil …
    On ne peut raisonner à l’emporte pièce comme çà.
    Il faut répartir sur les 50000 …

    . Les « pures player » amateurs ( ils n’ont aucune chance bien souvent … sauf qqs malins qui ont trouvé un marché de niche par passion et non par opportunité)
    . Les boutiques ouvertes en complément d’une activité de vente déjà bien établie
    (risque mini, investissement mini, les acteurs sont déjà en place, la boutique n’est qu’un point de commande et d’encaissement supplémentaire
    . Les boutiques « boites aux lettres » qui bien souvent travaillent en Drop Shipping
    et vendent le catalogue des autres.
    etc, etc.

  34. @Richard> Oui, le e-commerce, ça regroupe effectivement des projets très très différents les uns des autres.
    – le « e-commerce du dimanche »,
    – le e-commerce « local » (j’en reparlerais)
    – le e-commerce « pur player »
    – le e-commerce pour les marques
    – le e-commerce pour la distribution

    Il faut faire attention aux généralités !

  35. J’entendais par « coûte cher », que j’ai volontairement mis entre guillemets, le fait que la réalisation d’une boutique en ligne : c’est du travail, que ça ne se fait pas en 5 minutes et qu’il faut bien rémunérer ceux qui ont travaillé (donc coûte cher parce qu’il y a du boulot !).

    Dans le cas de ta boutique, on ne parle quand même pas d’un gros projet (même si ce doit en être un sur le plan personnel) ! Et je trouve qu’effectivement l’effort de différenciation avec le template d’origine (que l’on retrouve malheureusement partout) n’est quand même pas « donné » !

    Par ailleurs, si je peux me permettre, je pense qu’il ne faut pas faire d’amalgame entre ta boutique et les projets de plusieurs millions d’euros sur lesquels tu peux travailler, car le seul point commun doit être la finalité : vendre ! Les autres aspects sont très certainement incommensurables. Non ?

  36. @ Jean-Christophe> Oui, il n’y a pas grand rapport entre mon projet, et un projet à plusieurs millions d’euros

    Mais : d’après mon expérience, il y a un « continuum »… Ce qui fait exploser le prix d’un projet, c’est :
    – Résister à des très forts trafic
    – Sécurité et fiabilité extrême
    – Richesse fonctionnelle

    Encore un point : il n’y a sans doute pas beaucoup de rapport entre un projet à « 50 € » et un projet comme le mien…

  37. c’est très bien de lancer ce type de débat, cela permet aux web agency de laisser un commentaire pour faire de la pub et aux clients potentiels de prendre des points de repère ;-)))
    De mon côté j’ai monté mon site http://www.placedesjardins.com avec des free lance parce que je trouvais cela plus facile: j’ai choisi des gens qui avaient fait mon métier (VAD) avant de se mettre au web, et c’est un plus: je comprenais leur langage!!!
    Cela repose la question de la pertinence des « commerciaux » dans certaines web agencies. J’en ai rencontré beaucoup et cela ne s’est pas toujours bien passé: problème de pyramide des âges (je suis une croulante de 46 ans, hi hi hi! c’est dur de prendre des cours de marketing avec des gens qui pourraient être mes enfants:) ou problème de vocabulaire? Souvent je leur ai reproché de ne pas se mettre à ma place et d’utiliser un jargon que je ne saisissais pas, nous n’avons jamais eu le fit.
    C’est vrai qu’on ne prévoit pas tout quand on monte un site, sinon on ne le ferait peut être pas! je m’aperçois aussi qu’il y a un coût pour un cahier des charges: j’ai fait le mien toute seule avec l’appui d’un professionnel , on s’est vu 2 ou 3 fois. C’était long pour moi qui suis tout sauf informaticienne mais cela m’a justement permis de passer en revue toutes les étapes dont parle Julie; cela m’a permis aussi de prendre le temps d’y réfléchir; peut être les web agencies pourraient-elles vendre d’abord les cahiers des charges ou un accompagnement pour le réaliser?

  38. @ Marie-Noëlle : Je suis tout à fait d’accord avec vous!

    Maintenant, nous rencontrons souvent des clients ne souhaitant pas allouer un budget à ce poste alors qu’effectivement, il est crucial! Pensant pouvoir y arriver sans accompagnement (Quoi on dénigre notre job ;-)))), ils découvrent souvent des points qu’ils n’avaient pas anticipé! et la c’est la douche froide!

  39. Et puis, pour avoir un cahier des charges, ou plus en amont, une étude stratégique, il faut le vouloir, puis demander à la bonne boite 😉

    Une société qui développe des sites internet, ou des sites e-commerce, son métier, c’est de développer des sites. A chacun son métier 😉

  40. @Marie Noelle.
    Je vais m’écarter du chemin mais il faut tout de même dire ceci:
    Ce sont bien souvent les « Web Agency » qui captent les affaires car de part leurs
    activités « communicantes » elles sont le plus sur le terrain
    Malheureusement, trop gourmandes, elles souhaitent prendre en main les projets qu’elles débusquent (normal vous me direz …) y compris les aspects gestions , administration, informatique , ce qui n’est pas du tout leur métier…
    Le schéma normal, serait plutôt de s’adresser à une structure « Commerce » responsable de projet qui feraient appelle à des Web Agency pour le marketing, le visuel etc .. (quoi que dés fois , elles planent complètement par rapport aux réalités terrains) et à des SSII pour la partie informatique (qui n’est qu’un moyen et pas une fin)

  41. @ Richard : Pour ma part, l’agence dans laquelle je bosse appartient à un groupe informatique dont l’activité principale est la gestion du Système d’Information (SSII).
    Avec nos compétences graphiques et techniques associées aux activités de gestion commerciales, crm, etc… Nous sommes de bons interlocuteurs pour ce type de projet. Mais effectivement, toutes les agences ne sont pas dans ce cas.

  42. Pour ma part, je recommande de « séparer les variables ». Je pense, je sais par expérience, qu’il y a conflit d’intérêt à dire ce qu’il faut faire et à le faire.

    En terme plus « technique », c’est pas raisonnable de confier la MOA et MOE à la même boite.

    C’est bien pour ça que j’ai monté Araok…

  43. L’intérêt d’une agence c’est d’avoir un seul interlocuteur. Quand on monte une boîte on essaie de simplifier…et quand on arrive dans un incubateur on se voit présenter pleins de gens qui font tous un métier différent: conception de site, développement, web marketing, hébergement, linking, référencement…:((( c’est parfois dur de faire le lien pour un profane, moi j’ai mis au moins 6 mois!
    c’est vrai que les médias sont trompeurs sur la réalité de l’e business!

  44. @julie. Sorry, je vais être tenté de dire non.
    Ce n’est pas à mon avis une SSII le meilleur interlocuteur même si elle se décrète prestataire en ECommerce.
    C’est ARAOK (sans être faillot) qui est dans le vrai. Il faut qqun orienté métier (commerce , marketing) pour les projets avec une bonne culture générale et vision globale. Le reste ce ne sont que des ressources à coordonner.

  45. Un seul interlocuteur… Hum, faut pas se tromper alors 😉

    Mon métier, c’est justement de simplifier la vie de mes clients, de les aider à choisir les bonnes agences justement.

    Maintenant, une agence qui te dit qu’elle sait tout faire, méfiance.

    Il n’y pas d’agence en france, ni probablement dans le monde, qui sache tout faire : analyse, conception, réalisation, SEO, SEM, …

    Donc, « interlocuteur unique », c’est souvent du marketing pour récupérer 100% du budget du client 😉

  46. Putain de bug de wordpress : les commentaires ne s’affichent plus… Je fais appel à mon expert WP pour remettre ça d’aplomb !

  47. [Putain de bug de wordpress : les commentaires ne s’affichent plus… Je fais appel à mon expert WP pour remettre ça d’aplomb !]
    Mort de rire ………..ca c’est du Live.

    Vous m’en voudrez pas je vais bosser un peu.
    @+ certainement

  48. c’est vrai, mais c’est un rêve de client…d’ailleurs j’ai travaillé avec 3 personnes clés: un créatif pour le design (important pour moi même si c’est vrai que c’est pas le plus gros budget), un développeur pour le site, et je me fais accompagner par une petite agence pour le web marketing. J’ai abandonné le créatif (très bon par ailleurs) parce que je bidouille un peu moi même et que c’est plus rapide de faire mes newsletters toute seule que de les briefer, puis les corriger,etc… Pour le développeur, j’en ai pris un deuxième pour quand le premier est charrette, mais je travaille avec les 2. J’ai commencé avec un conseil marketing basique (mais très efficace), puis j’ai changé quand j’étais plus à l’aise pour quelqu’un de plus expérimenté, là aussi il y a un apprentissage et une maturité client qui compte
    Ces trois compétences se sont complétées, un peu comme la 3D, mais j’ai pu le faire car mon expérience antérieure m’a amené à manager des projets commerciaux; mettez-vous à la place de créateurs de sites qui n’ont pas cette expérience, et là le choix de l’agence est assez difficile!

  49. Bonjour

    Merci pour votre article !! Depuis 3 ans maintenant je possède un site e-commerce ( http://www.boutiquejepbois.com) je suis passé par une agence .
    Conclusion :
    Le site est une chose , mais apres le budget pub pour se faire connaitre est aussi tres elevé et pour l’instant mon site me coûte de l’argent .Alors quand les médias nous parlent de la progression des ventes sur internet ils oublient de dire que pour vendre il faut etre le moins cher que le copain d’ou une diminution de sa marge !!!!
    Je suis preneur pour des conseils tout en sachant que je suis un débutant en informatique
    Bonne journée et encore merci

    Jean-Pierre

  50. @Jean-Pierre.
    L’analyse est simple et pragmatique pour l’Ecommerce.
    Soit vous avez le produit que les autres n’ont pas et vous faites la pluie et le beau temps sur les prix (niches)
    Soit tout le monde vends le même produit et c’est la course aux volumes pour proposer les prix les plus bas. Car google et autres sites permettant de comparer sont redoutables…. et aujourd’hui le client achète avant tout « un prix ».
    C’est comme çà.
    Alors, dans le second cas comment faire ?
    C’est derrière que tout ce passe, dans le traitement des données et « de la paille », réduire et automatiser au maximum, réduire les interventions humaines.
    Ça aussi, cela demande de vrais investissements. Comme je me plais à dire
    « C’est le traitement de l’anomalie qui coûte cher et qui tue la marge »
    Je connais un site web qui a tué deux entreprises plus grosses qu’elle (dépot de bilan, carrément…) juste parce qu’elle traite à 5 personnes ce que les autres faisaient à 15.
    L’Ecommerce est vraiment un sujet passionnant ….

  51. @Rosey
    Je suis allé voir rapidement la boutique et voici quelques remarques, ce ne seront que des remarques techniques.

    Meta description trop longue. Il faut mettre un textes d’envrion 150 caractères en plus dedans il y a des ‘/’/ l’encodage est à revoir.
    La meta description ce n’est pas mettre au début deux mots différents de la méta description de la page d’accueil. Il faut que ce soit unique sur chaque page en respectant la longueur en mettant les mots clés principaux de dans.
    Le title de la home est plus une suite de mots clés et est trop longue 65 caractères.
    Image sans attribut alt
    balise h* non utilisée
    Exemple page condition générale des ventes pas de description et title un peu pauvre

    Déjà rien que le coup des description title et h1 et h2 sont des points pénalisant.

    Après au niveau de la boutique ça se sent que c’est un peu ancien et de ce que je peux voir dans le code ça semble un peu custom. La question de passer sur un CMS peut se poser je pense.
    Au niveau des backlinks il y aurait un peu de travail je pense aussi.
    Dans les pages produits il y a du contenu mais il faudrait mieux différencier les sections.

    Ce ne sont que quelques pistes. Je réitère title description et h1 très important.

  52. @st3ph et @ richard merci pour vos commentaires
    @st3ph j’ai transféré vos remarques à mon webmaster !
    @richard je suis tout seul à gérer le site , ce qui me sauve un peu …

    Bon week-end

  53. Je crois que je suis fou quand je vois les prix affichés ou nuls commercialement (possible aussi)

    Vous avez payé http://www.ruecoquette.com/ 17000 €

    J’ai fait http://www.sodezign.com/ pour 7000 € sous Magento !!!!!!

    Je suis en train de faire un site dans le même secteur d’activité sous Prestashop 1.4 pour 1500 € !!!!!

    Ma question est donc => comment fait on pour travailler avec vous car je suis incapable de vendre aux prix que vous affichez

    1. Impressionnant !

      Pour un projet Magento, chez nous le ticket d’entrée c’est 30 000€ (bien sur on ne lésine pas sur notre implication et on fait du dév de qualité), mais ca peut aller X2 X3 selon la complexité des projets.

      Faut mieux cibler tes clients ou bien mieux leur expliquer commercialement 🙂

  54. Dans le genre cout d’exploitation, j’utilise prestashop pour un site de meubles discount http://www.hypermeubles.com
    Pour info les budget pub sont les suivants :
    Google : 40 € H.T. / jour
    Leguide.com : 1200 € H.T. / mois
    Amazon, Ebay, Price : 15 % de com sur les ventes
    Envoi de mail : 200 € H.T. / mois
    Plateforme d’affiliation : 200 € H.T. / mois
    Plateforme d’export de flux : 200 € H.T. / mois
    Referencement naturel : 3000 € H.T. / mois chez une grosse agence

    BILAN : PEU DE VENTES ET UN COUT D ACQUISITION CLIENT PAS LOIN DE 60 € / vente

    Question simple : comment corriger le tir à moindre cout

  55. @patrice> Avant de lancer un site, je fais une étude marketing et un business plan

    ça aussi ça a un cout, mais ça évite ce type de soucis 😉

    Pa rapport à ta boutique, la question, comme je l’ai dit dans le billet est tout simplement : quel est le temps que tu as passé à la développer, et bien sûr, quel est ton prix par jour ?

  56. Sur hypermeubles : 1 semaine
    Sur marmottine : 1 semaine (qui va sortir sous prestashop 1.4 dans 10 jours)
    Sur Sodezign : 14 ou 15 jours de dev

    Mais je dois être nul au niveau commercial, je fais ça depuis 6 ans et je n’ai jamais réussi à vendre une boutique plus de 5000 € de peur d’arnaquer le client

    Ce que je sais c’est que si je dois facturer 450 € la journée, je n’ai plus aucun client !

    Je suis bien conscient de ce que vous écrivez mais je n’y suis jamais arrivé et j’en ai marre de pleurer sur mes projets qui ne me rapportent jamais rien alors que je fais du dev objet dans tous les sens. Enfin si vous pouvez m’aider, je suis preneur (-: car je peux vous dire que j’ai plusieurs années d’expérience derrière moi…et quand même merci à Presta qui ne fait que s’améliorer de mois en mois

  57. @Patrice lol pour le premier message moi aussi j’avais trouvé les 17000 euros un peu cher mais après on ne sait pas tout ce qui été fait. De prime à bord je suis d’accord.

    Pour le deuxième message sur la partie pub etc je ne pourrais pas juger car je n’ai pas de référence mais par contre quand je lis référencement naturel 3000€ / mois ça me parait antagoniste. Car à on sens le référencement naturel doit permettre au site de se référencer de lui même (c’est une image) je ne sais pas ce qui est compris dans ce forfait mais bon j’espère qu’ils font toutes les descriptions de produits, les images etc …
    sinon effectivement les balises title et description semblent avoir été travaillé.
    Pour les balises h1 il y a un souci dans le template pour les pages, il traine une h1 fermante. C’est pas le plus grave je l’avoue 🙂
    Les balises h2 et h3 serait à revoir à mon sens soit elles sont mal définies soit tout en h3 et rien en h2…
    Dans la page du produit les images sont sans balise alt ou avec une alt bizarre
    Les quelques pages produits que j’ai regardé sont pauvres en description
    La boutique est sympa je trouve mais techniquement c’est sur qu’il y a plusieurs pistes d’amélioration pour le référencement naturel je parle.
    J’ai aussi regardé les backlinks et il n’y en a aucun … Donc dur pour le référencement naturel 🙂
    Au niveau de l’indexation dans google il semble qu’il y ait des soucis, duplicate content et pages ignorées.

    J’ai fait cela rapidement, franchement vu le budget (36 000€/an) annoncé je pense sans trop m’avancer qu’avec ma boite (pas une grosse agence 🙂 )on peut proposer quelques choses qui améliorerait le référencement. Je ne sais pas depuis combien de temps ils bossent sur le référencement naturel mais bon … Ça me fait la même impression que le budget de ce poste.

    Après sur une requête comme « meuble discount » qui doit être très concurrentielle la première place est loin d’être acquise (même très loin je dirai surtout quand c’est cdiscount). Après il y a plusieurs choses qui peuvent être travaillée 🙂

  58. non mais le site à 1 mois aussi pas 6 mois et je travaille dessus ts les jours et je travaille en confiance avec une très grosse agence sérieuse pour avoir vu les résultats d’autres clients

    Ce qui m’inquete surtout c est les couts d’acquisition clients et sur l’avenir réel d’une boutique e-commerce car pour fonctionner il faut de la pub & de l’affiliation
    Pour l’affiliation, il faut reverser jusqu’à 10 % de son CA pour être positionner !!!! Pour les places de marché, on est à 18 % chez Amazon, 15 % chez RdC ou Pixmania, Idem chez Price Minister. Donc autant dire la ruine totale

    Quand aux régies pub type google, les mots clés montent facilement à 0,50 du clic donc si vous ne pouvez pas mettre au moins 30 € / jour, le traffic est mauvais

    Et on sait que les taux de conversion tournent entre 1 et 2,5 %, il suffit de faire vos calculs pour tomber par terre

    Pour envoyer des newsletters sérieuses type Dolist, Emailvision, les couts sont tt simplement hallucinant

    Bref, dans l’état du marché, il semble plus pertinent de développer une place de marché, de prendre 10 % du CA à tt le monde et de se payer des campagnes Adwords plutot que de faire du E-commerce. Ca semble plus rentable que de vendre en ligne aux particuliers. Ceci ne semble pas le cas en BtoB par contre

    Si je prends votre projet rue coquette => n’aurait il donc pas été plus malin de faire une place de marché spécial bijoux avec des opérations spéciales type vente flash en faisant payer des abonnements aux e-commerçants, simple question de rentabilité.

    J’ai quand même l’impression que les supports de pub ne se rendent pas compte
    qu’à leurs niveaux de prix, il devient quasi impossible de percer si on est pas sur une niche et je vois ts les petits sites de 2004 se faire racheter (type lepecheur.com)

    Ceci dit bonne nuit & au plaisir de vous lire, c’est tjs agréable

  59. La réalisation d’un site ecommerce, dans les règles de l’art, ergonomique, fonctionnel et rentable est un véritable projet, un investissement personnel en terme humain et financier.

    Avec un cms prestashop, un Cahier des charges à 5 000 €, avec mon respect c’est du vol.
    Prestashop vous propose des modèles type, de cahier des charges, pour une quarantaine d’euros.

  60. @Patrice> Place de marché de bijoux : non, je n’y crois pas du tout. Je crois en l’importance de la qualité du service, et ça, seul un e-marchand peut le faire.

    Pour l’heure du blog : je ne sais plus comment on fait pour corriger ça 😉

    Alain> Comme je le dis et le répète donc, tu peux effectivement faire un site e-commerce pour 0 €… et pour 20 millions €.

    Considérer que, quelque soit le type de projet, il suffit de prendre un template me semble juste débranché des besoins du marché.

  61. @François
    Pour l’heure date -d et l’heure derrière sur le serveur linux
    Pour les services, j’ai regardé rue coquette et je vois Port Offert + Retour 30 jours
    Pourquoi pas ? Mais je m’interroge vraiment sur la marge nette dégagée à la fin d’une vente. Il est évident que sur un secteur comme les bijoux, la concurrence est trop forte

  62. Bonjour,
    Billet intéressant et vous avez eu le mérite d’afficher les prix !
    Le + serait peut-être d’indiquer le temps passé pour les postes cahier des charges, graphique, développement ?
    Petite précision sur le poste « réalisation », est-ce que ce poste comporte l’intégration de tout le catalogue (combien d’articles ?), un travail sur les photos (détourage, retouche ?), les textes ont-ils été retravaillés … ?

  63. @Cathy.Pour le catalogue, ça c’est le fond , pas les murs …. C’est un travail de tous les jours. C’est le boulot du Ecommerçant à par entière que de réaliser ses fiches produits d’en concevoir le contenu et de fixer les prix. Et c’est très très laborieux et cela ne vient que par tâtonnements …

  64. et bien tu a pays bien chére pour le rendu final … car jai des template pros pour 150€ qui conprend de bon module au pire on rajoute 4-5 module du type connection via fb pour facilité l’inscription un module de payement via cb,vente flash et dotre module superflue …

    o final pour pas grand chose … je suis programmeur debutant vue que je suis autodidacte mais je prepare un nouveau site avec un nouveau systeme toujour sous prestashop et je compt pas métre ce que tu a mis dans un projet 10x plus (on va dire moins standard que le tien) dailleur si des gens veule des boutique un peu plus poussé qu’il me fasse signe pour moins de 1000€ je fait l’installation du site, les module, mise en page, lherbergement (chez un pro pas un particulier qui a un pc en rab dans son garage le nom de domaine …)

  65. bonjour françois
    mois ce qui m’intéresserait c est d’avoir un petit bilan 1 an après
    Ou en êtes en référencement, en CA en marge sur ce projet

  66. Patrice, que voilà une intéressante question ..
    On pourrait aussi la poser au guignol qui a « posté » le 28 mars avant vous.

  67. non mais les guignols c est sans fin, de tte façon il est évident que des solutions comme prestashop font baisser le cout global des créations de site en standardisant au maximum les offres commerciales

  68. Bonne idée de relancer ce débat. Dans le coût d’un site on pourrait aussi « monétiser » le temps passé sur les solutions moins chères, mais où on fait un peu tout tout seul, sans compter la courbe d’apprentissage, et tout cela, au bout d’un an, parfois ça chiffre….
    et si le coût d’un site n’était qu’une question de temps finalement?
    Allez faire un tour Place des jardins, ce n’est pas le site le plus cher, mais en temps passé-vu qu’au départ je découvrais le web- c’est autre chose…

  69. Vous avez raison à propos du temps :
    Si on n’a pas d’argent, on peut compenser en y passant du temps, c’est un choix possible.
    On peut aussi choisir d’y passer du temps parce qu’on souhaite avoir une plus grande maîtrise de ce qu’on met en place.

    Mais le temps, c’est de l’argent 😉

  70. Prendre un Magento ou un Prestashop, et mettre en couleur le template fourni, c’est vite fait, ça ne coute pas cher (vraiment pas cher !), mais… on en a pour son argent, donc… ça vend rien.

    A partir du moment ou on dit ‘bon, je veux faire du e-commerce, mais comment je me positionne, et quel est le site adapté à ce positionnement’, ça veut dire qu’on arrète tout, et qu’on commence à reflechir.
    C’est la que ça commence à couter… La conception d’un site e-commerce, ça doit tenir compte :
    – Largeur/profondeur de la gamme.
    – Positionnement prix, intensité promotionnelle.
    – Politique de service.

    Je ne parle même pas de l’acquisition de trafic, de la reflexion sur le tunnel de vente…

    Bref, mettre ça en musique dans des conceptions d’arborescence et de pages, ça prend du temps. Eventuellement BEAUCOUP de temps. Donc que François facture ce temps, ce n’est pas du tout anormal. 5000 €, c’est combien de jours pour un consultant compétent ? Entre 4 et 8. Ce n’est pas beaucoup pour analyser / poser une stratégie et la transcrire dans une conception de site.
    C’est sur qu’un marchand qui vient de décider de vendre 50 produits qu’il a trouvé dans un vide grenier (je caricature), il n’est absolument pas sensible à ça, donc ça lui parait allucinant même qu’on l’envisage. Mais pour un marchand ou une marque déja bien structurée, c’est un préalable.
    Donc oui, on peut faire des sites e-commerce à 500€ sur Prestashop, pas de problème, et ça peut suffire à un gars (j’hesite à dire ‘marchand’, quand même) qui veut juste avoir un site en ligne ou il peut mettre ses produits, sans se poser de question.
    De là à en faire un business…

    Il y a environ 100 000 sites marchands en France, donc 70 % font moins de 3 commandes par jour (et 40% moins de 10 commandes par mois !). C’est sur que pour ceux là, investir dans un site avec une vraie reflexion marketing, c’est hors de portée, et probablement peu justifié, il leur manque le principal, en général : le sourcing produit. Parce que n’oublions pas, dans e-commerce, il y a commerce. Et si vous n’avez pas un assortiment qui ressemble à quelque chose, vous êtes condamnés à la marginalisation. Taux de conversion bas+ marges brutes faibles= peu de chances d’émerger. Après, comme business complémentaire, pourquoi pas, mais en pure player, sauf à travailler tout seul (on a des clients comme ça, qui sont contents de leurs chiffres), c’est vite compliqué.

    Bon, on va pas non plus décourager tout le monde, le e-commerce a de l’avenir, mais l’ère benite ou on pouvait mettre en ligne n’importe quoi et se faire de C… en or est révolue. On est dans un vrai métier, dans lequel il faut s’entourer de vrais spécialistes.

  71. @Magento-Prestashop : « Bon, on va pas non plus décourager tout le monde, le e-commerce a de l’avenir, mais l’ère benite ou on pouvait mettre en ligne n’importe quoi et se faire de C… en or est révolue. »

    Ah parce qu’elle a déjà existé cette période ?

    Je vous rejoint sur un point le eCommerce c’est avant tout du commerce donc toute la gestion produit et la réflexion sur celui-ci est primordiale, donc soit le client sait faire soit il délègue mais dans le premier cas, cela ne coute que du temps et souvent une première erreur qui permet d’être corriger et d’en apprendre pas mal.

    1. Article intéressant, donc même avec une solution CMS e-commerce comme prestashop on est pas loin des 20000€ (sans compter tout le reste, le budget e-marketing, le relationnel fournisseurs, la mise en place d’une bonne logistique).
      Personnellement je suis informaticien donc j’économise beaucoup en développement / paramétrage / mise en place (au prix de journées, nuits et we de travail, on connait tous ça) mais je dois encore faire appel à un designer car c’est pas mon truc.
      20000€ ça peut paraître beaucoup à première vue, mais on a quoi à ce prix dans le business réel ? une petite sandwicherie à peu près bien placée c’est 3 fois plus rien que pour le droit au bail, une licence de taxi c’est 150000€ etc…
      Faut arrêter de rêver être le roi du e-business pour 1000€ à 2000€ c’est mission impossible même si beaucoup croient encore au père noël…

  72. Je trouve ce post ainsi que ces commentaires très intéréssants.
    Il démontre en effet que evaluer le prix d’un site internet reste difficile car il faut avant tout comprendre les besoins du client. Apres vendre des sites à 600euros ou à 6000euros cela dépent du temps consacrer au site et vu que dans le domaine du web, personne n’a réellement les meme compétences ( on a tous nos actions favorites ou ce qu’on aime moins et surtout ce qu’on a le plus l’habitude de faire( codage,requetes sql,css,design,seo,sem,…). Cela peut expliquer parfois les différences de prix entre plusieurs agences web.

  73. Le développement de la V1 de SoDezign, nous a couté ce prix, en revanche je peux vous dire que depuis 2010 nous avons injecté plusieurs dizaines de milliers d’€ en développement et nous ne travaillons plus avec cette société et cette personne (ils ont été en charge pendant 6 mois…) A bon entendeur…
    Julien GT
    Gérant de SoDezign.com

    1. Merci au gérant de SoDezign.com de ces précisions. 7000 Euros pour le site actuel avec les plugs-ins, le module fidélisation, etc. ça m’étonnais beaucoup. En revanche Rue Coquette pour 17 000 de dev, un petit peu plus d’attention à la qualité des photos ne nuirait pas au site. Vous me direz, ça se paye des bonnes tofs, comme quoi las coûts d’un site ça peut monter vite…

  74. Bonjour,

    Ce post est trés intéressant car l’auteur relate sa propre expérience.

    Nous sommes une petite agence Web bordelaise qui maleureusement ne pratique pas les prix indiqués dans le post (nous sommes en dessous). Pourtant nous pensons que la qualité est au rendez-vous; voici notre dernière boutique : http://www.ladylaine.net

    6000 € net de taxes comprenant l’installation, le graphisme, le paramétrage et la formation.

    Le référencement n’est pas encore au rendez vous, nous devrions avoir le budget de la part du client au début de l’annee prochaine.

    François, vous qui êtes prescripteurs pour des agences comme la nôtre, pouvez vous me contacter (jael@mkdesign.fr)? je pense que nous ferions un bon sous traitant!

    Nous serions heureux de pauffiner encore plus nos boutiques et pouvant y passer plus de temps….c’est a dire avec un budget avoisinant les chiffres que vous annoncez.

    Jaël

      1. Et le pire de tout je viens d’aller sur le site de votre agence mkdesign.fr ou la phrase type c’est
        Agence web bordeaux : puisque vous êtes unique,
        nous vous proposons du sur mesure

        Pour du sur mesure, c’est du sur mesure !

      2. Bonjour,
        Pour 6000 euros on ne se contente evidemment pas de poser un template en ligne.

        Comme le souligne François il a fallu faire un cahier des charges.

        Tiens en parlant du template : il ya beaucoup de choses qui ne fonctionnaient pas. Rien n etait prevu pour les produits configurables. Nous avons du mettre en place un plug in et y apporter de nombreuses retouches de code pour que ce soit satisfaisant pour le client.

        Nous avons également implémenté le paiement bancaire en ligne : differents aller retour avec les banquiers, implementation des fichiers et test de paiement.
        Mise en place Paypal + tests + configuration du compte paypal de la cliente à sa place (conference entre nous, la nana de paypal et la cliente pour gérer un compte Pro tres mal paramétré)
        Retouche de la css + html pour que l adresse s’affiche correctement.
        Modification du processus de paiement : retouche html + css
        Paiement par virement avec mise en place d’un plugin pour pouvoir afficher le rib dans le processus de paiement.

        Le slide a été redimensionné, il a fallu faire l’infographie (retouche image + détourage + création graphique personnalisées )et nous avons retouché le code pour pouvoir mettre différents liens sur plusieurs produits dans le même slide. (vœu de la cliente)

        Nous avons fait une refonte totale de la présentation produit comparé a celle du thème : une vignette par produit avec photo qui s’affiche dans le zoom à gauche. (voeu de la cliente)

        Nous avons changé les ajouter a la liste d envie et envoyer par mail de la presentation produit. (voeu de la cliente)

        Nous avons mis des quantites sous forme de menu deroulants ce qui n est pas le cas de base sous magento : achat + rajout + retouche d’un plugin. (voeu de la cliente)

        C’etait un cas complexe ou on avait énormément d’attribut et il fallait en plus simplifier cela dans l’interface client plus plus de commodité d’utilisation.

        Nous avons change dans l admin la manière de rentrer les produits. gestion des stocks plus simple qui permet de changer le stock des produits configurables sans devoir passer par chaque produits simples liés a ce produit configurable. Nous avons remplacé la description courte par la possibilité de mettre en place une video Youtube et appeller cette video dans un endroit bien precis de la fiche produit (voeu de la cliente)
        Nous avons fait en sorte que le numero de commande corresponde au numero de facture : plugin + retouche (comme d’hab).

        Nous avons configuré le mode de livraison France et europe. Comme notre cliente a des laines et des catalogues en majorité il fallait que le type de livraison s’adapte a la categorie produit : soit en format lettre soit en format colis en prenant a chaque fois le prix le plus élévé auquel s ajoute la gratuite au dela de 49€ uniquement pour la France. ce qui fait qu il y a toute une serie d operations boléennes a gérer.

        Nous avons rajouté un module d’avis qui permet de donner un avis general sur le site alors que les commentaires de base ne s appliquent qu’a un seul produit.

        Nous avons retouche la facture. Nous avons retouche le panier qui allait pas chercher le bon atribut. Nous avons refait tous les mails transactionnels avec logo etc…

        Nous avons fait une formation a la cliente de deux journée + les appels de type hotline

        Mise en place de tous les logos de marques sur l’accueil nous aons d’ailleurs du retoucher le plugin qui e fonctionnait pas bien.

        Sur l’accueil mise en place des promotions du moment au lieu des trois blocs du template.

        Toujours sur l’accueil les nouveautés peuvent etre directement gérées par la cliente ( rajout d’un bloc cms) . (voeu de la cliente) et surtout pour que la cliente ne puisse pas tout casser ( voeu de mk design ;-))

        Et ceux qui réalisent des boutiques pourraient rajouter bien des choses en temps de travail que nous avons du effectuer pour mettre la boutique en production.

        Traduction : plus ou moins foireuse dans l’admin (et sur le front)…la traduction de base ne correspondait pas du tout a ce que le cliente voulait et beuacou de termes du template (justement ou de l’admin de base etaient toujours en anglais ou avec une traduction littérale ne satisfaisant pas la cliente).

        Campagnes de mails pour le lancement de la nouvelle boutique sur sa base client. Créa html plus routage avec un smtp authentifié pour ne pas passer en spam.

        Modification du gabarit de la page contact.

        Recuperation de toutes les images + description + prix + stock presentes sur l ancien site et remise d’un word aux petits oignons sous word (plus de 600 produits).

        Demande de declaration CNIL.

        Dépot d’un nom de domaine. travail sur un hébergement provisoire le temps que la cliente soit satisfaite de notre travail et rentre ses produits. Migration de ce domaine provisoire vers le vrai domaine.

        Creation des categories et sous categorie, mise en place des CGV et mentions légales.

        Presentation de l’entreprise.

        Mise en place google maps + analytics.

        Page cours de tricot : integration d’une video.

        etc…etc…etc…

        je vous passe les aller retours multiples au gres de changement d’avis de la cliente (hors cahier des charges donc)…si ca ce n est pas du sur mesure je n y comprends rien.

        Pour info nous avons du refaire la boutique de la cliente car au bout de 15 000 euros elle avait une boutique horrible et avec un admin foireux et pas du tout pratique pour elle: elle ne recevait pas les mails de commande 😉

        dans le sur mesure nous devons (même en partant d’un template existant) nous adapter a tous les desideratas du client. Tout le monde ne vend pas la même chose.

        Qui a dit que nous avons juste posé un template?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *