La base de données Produit, un sujet stratégique pour les marchands

La personnalisation, c’est donc la capacité d’adapter le site marchand à chaque visiteur

Pour “apprendre”, une solution de personnalisation aura besoin de suivre ce que font les clients sur le site. C’est ce qu’on appelle le tracking. Le tracking fonctionne comme un “tag analytics” : un petit script dans la page permet de faire appel au serveur de personnalisation, et de suivre ce que fait le client : les produits vues, les catégories sélectionnées, les produits mis au panier, achetés (je reviendrais sur ce sujet du tracking).

Mais pour “comprendre”, la solution de personnalisation doit également avoir une vue sur le catalogue des produits en vente.

Les clients et les produits, ce sont les deux “pieds” fondamentaux, pour un moteur de personnalisation.

Cette base de données de produits est fondamentale pour un marchand, elle alimente plusieurs composants clés :

  • CMS ;
  • Moteur de recherche ;
  • Moteur de navigation dans les catégories (ces deux sujets étant parfois regroupés, sous le nom de “Searchandising”);
  • Moteur de personnalisation donc.

La qualité de cette base est un critère clé pour “bien vendre”.

Avec des données de qualité, les produits seront facile à trouver, bien rangés dans leurs catégories. Les fiches produits seront riches, avec des descriptions bien adaptés et des visuels de qualités (les visuels ne sont pas stockés dans la base Produit, on ne stocke que les liens vers les médias). Les produits seront enrichis d’attributs de qualités, permettant de filtrer, de comparer… Si vous vendez dans plusieurs pays, les données seront correctement traduites dans toutes les langues. 

Pour le marchand, cela représente souvent un vrai défit : historiquement, les données Produit sont gérées dans des outils de type ERP. La base Produit ERP contient tout un tas d’informations utiles pour la gestion de l’entreprise (code fournisseur, code de gestion, …), mais pas bien adaptées à la vente.

C’est là que des outils de PIM prennent tout leur sens : 

  • Ils se placent entre l’ERP et la couche “Web” (CMS et autres) ;
  • Ils sont alimenté par l’ERP et enrichi de plusieurs façons : a la main, en récupérant d’autres données, …

Les PIMs ne sont pas forcément des solutions inaccessibles. Une solution comme Akeneo est facile à mettre en oeuvre, et permet de bien gérer l’enrichissement Produit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *