Knock, le modèle Freemium

Léonard voulait regarder Knock.

Vous savez, le film avec Louis Jouvet qui dit « ça vous chatouille ou ça vous gratouille »

Ce médecin est donc très intéressé par l’argent. Il a une méthode pour gagner plus : tout le monde est un malade, et peut donc rapporter, à la hauteur de ses moyens (il note les possessions de chacun).

Le médecin précédent n’avait pas vraiment fidélisé les gens à venir se faire soigner.

Knock, pour lancer son affaire, propose une journée ou les consultations sont gratuites. C’est le lundi, lundi qui est justement le jour ou « ça fera le plus gros buzz » : jour du marché !

Bien sûr, la première séance, c’est le moment pour découvrir les pires maladies. Ce premier investissement est donc bien vite rentabilisé.

Knock a donc bien mise en place un marketing avec une offre freemium !

10 commentaires

  1. Excellente caricature de pas mal de « besoins artificiels » créés de toutes pièces par les marchands de peur du monde entier. De la à en tirer un modèle business qui serait basé sur « un arrangement avec sa conscience sur le plan de l’honnêteté » y a je l’espère un pas 🙂

    Ce qui ne veut pas dire que créer la demande soit obligatoirement négatif, loin de la, c’est d’ailleurs souvent malin. Je dis juste que jouer avec les peurs, c’est s’approcher dangereusement de la ligne où pour faire du business on vient flatter les bas instincts des gens (ex: TV réalité) et la j’en appelle à l’éthique (la vraie, pas celle consistant à se donner bonne conscience). Certes on peut faire de l’argent avec n’importe quoi, mais bon, non

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.