7 768 466 415 157 250

7 768 466 415 157 250,

Cela fait :

  • 250 octets
  • 157 kilos octets
  • 415 mega octets
  • 466 giga octets
  • 768 tera octets
  • 7 peta octets

C’est quoi ce monstre ?

La capacité de stockage de GMail, tout simplement.

Cette information est affichée, en page d’accueil de GMail, quand on n’est pas connecté.

Comme chaque compte permet de stocker près de 6 Go, cela ne représente « que » 1,3 millions de comptes…

Hum, en fait, comme GMail compte plus de 100 millions de comptes (au fait, quelqu’un sait il combien il y a de compte GMail ?), cela représente un espace de stockage moyen de 74 mega octets par compte, ce qui me semble assez réaliste.

8 peta octets donc (en arrondissant un peu), cela ne fait « que » 16 000 disques durs de 1 tera, si on sécurise un minimum (RAID 1).

5 commentaires

  1. Quand on voit qu’ils ont au moins 1 voir 2 millions de serveur répartis dans le monde, ca fait pas tant que ca au final.

    J’avais aussi entendu parler des serveurs du FBI ou la CIA, qui était de l’ordre de 1 000 péta.

  2. On peut imaginer qu’ils n’utilisent pas du RAID 1 mais du RAID 5 ou 6 sur 7 à 12 disques… ce qui fait tout de suite moins de disques…

  3. En réalité ils n’utilisent pas de RAID mais un filesystem maison qui répartit les données à 3 endroits différents, gère les pannes (une copie disparaît ? on refait une copie à partir d’une des deux autres sources), etc.

    Le coût hardware est fortement diminué (pas besoin de matériel évolué), et ils se permettent donc d’avoir tout un tas de serveur en panne. Le mec (qui n’est sûrement pas tout seul) préposé à la réparation peut donc prendre tout son temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.