Dites à vos clients de revenir !

Vos clients vont et viennent sur votre site, le site de vos concurrents, d’autres sites…

Difficile de les faire rester… Encore plus difficile de les faire revenir !

C’est pourtant ce que permet la solution de « retargetting » de Criteo.

Bon, le mieux est d’en parler à partir d’un exemple.

J’avais donc le projet de construire une petite cabane en bois pour Léonard (mon p’tit dernier).

J’ai donc cherché ce qui se vendait en ligne.

Comme souvent pour ce genre de projet, toute cette phase c’est déroulée sur plusieurs jours.

J’ai donc visité plusieurs sites qui vendent ce type d’articles, pour voir les différents modèles, les prix, les offres…

J’ai par exemple visité le site Delamaison.

Et bien, quelques heures plus tard, complètement hors contexte, sur un tout autre site, j’ai pu voir les produits que j’avais recherché mis en avant, dans un espace publicitaire dynamique.

J’ai pu également voir cette autre publicité, tout aussi ciblée :

L’impact pour l’internaute est très fort : on lui remet en avant des produits qu’il a réellement regardé quelques moments auparavant.

D’après Jean Baptiste, le CEO de Criteo, le taux de conversion est incroyablement supérieur à une publicité plus classique, même « ciblée » par Google…

Alors oui, bien sûr, certains trouvent cette publicité un peu « dérangeante » : on a un peu l’impression d’être suivi à la trace.

Concrètement, le mode de fonctionnement de Criteo est assez simple :

  • Ils enregistrent, via des cookies, les produits que vous allez voir sur les marchands clients ;
  • Ensuite, Criteo achète des espaces de pubs, et quand on demande aux serveurs de Criteo de délivrer la publicité, Criteo commence par regarder si l’internaute ne serait pas passé par le site d’un de ses clients ;
  • Si oui, Criteo va donc rechercher dans ces bases quels sont les produits qui intéressent cet internaute, et va lui pousser une publicité complètement bâtie sur mesure.

Pour le e-commerçant, c’est donc une vrai solution pour ramener les clients sur le site, de manière efficace (en terme de taux de transformation donc).
Maintenant, cette efficacité se paie, et ça peut paraître un peu « abusé » que de devoir payer pour un client qui était déjà venu sur le site… Typiquement, si le client était arrivé via Adwords, c’est un client qui peut commencer à coûter cher…

Autres articles sur le sujet :

11 commentaires

  1. Intéressant François en effet le re-targetting pub, je ne sais pas le nombre d-e-marchands qui le mettent en place en France, sans doute Criteo pourrait-il l’indiquer 😉

    Juste un complément qui va dans ton sens : dans l’Etude Eye Tracking que nous finalisons sur l’e-Pub et les sites de presse en ligne (Le Monde – Le Figaro…), les résultats sont incroyables : les internautes ne regardent quasiment PAS les pub (display). C’est l’effet « Banner Blindless » : on occulte tout ce qui ressemble à la pub. Les copies d’Ecran sont terribles ;), vous verrez…

    Dc tout ce qui va dans le sens de la personnalisation est intéressant…d’un autre côté, les plus de 150 personnes que nous avons également interrogées par questionnaire sont parfois très rétive à l’utilisation de données personnelles, bref l’impression d’être tracées comme tu le dis justement…

    Encore un compromis à trouver…En tous cas ré-inventer l’ePub (10% du marché pub total je crois) et Critéo apporte sa pierre à l’édifice est une excellente idée…

    A suivre 🙂

    /Olivier
    oliviermarx.net & altics.fr

  2. En cette période de vache maigre on voit pas mal les pubs criteo car ils rachètent de l’inventaire à bas prix. Les internautes français commencent donc à être soumis massivement à ce type de pub. Mais j’ai l’impression que l’accueil est mitigé car pour avoir diffuser des pubs criteo on a eu des mails d’internautes inquiets ou agacés. Le plus drôle, un internaute qui trouvait inadmissible que l’on diffuse des pubs pour des… sextoys. Comment lui expliquer que quelqu’un chez lui a regardé ces articles sur un site e-commerce 😉 !!!

  3. Certaines bannières CRITEO affichent un « ? » qui permet à l’internaute de bien appréhender le fonctionnement de ces bannières et de les désactiver si besoin car ça devient vite lassant.

  4. @Olivier> Merci pour ces infos. On attend ton étude 😉

    @Ecommerce404> Oui, cela va probablement évoluer.

    @Renov> Excellent !
    Bon, encore une fois, certes certains internautes sont agacés, mais les chiffres sont là…

    Sylvain> Yep, mais il n’en reste pas moins vrai que ce fonctionnement n’est pas évident à comprendre…

  5. Les taux de transformation sont réellement excellents, c’est une réalité. Si vous êtes attentifs, vous verrez que de nombreux sites e-commerce y ont recours.
    Mais vu le coût, plutôt pour des produits à forte marge.

  6. J’avais fait un article sur le sujet il y a quelques mois où je disais que si effectivement je trouve l’idée bonne, je trouve que c’est un peu trop présent tout le temps!.
    En ce moment, je vois des bannières Critéo qui me disent que la bannière est affichée parce que je visite le blog de François Ziserman 😉

    En tout cas, j’ai remarqué un point intéressant : quand ma femme me pique mon portable pour surfer, je devine vite où elle a été grâce à ça (quand elle visite des sites de fringues par exemple)!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.