Criteo améliore le ciblage des publicités

Vous êtes passé voir ce blog…

Puis vous avez navigué, sur d’autres sites.

Peut être avez vous vu une de ces bannières ?

Que c’est il passé ?

Comment Critéo peut savoir que vous êtes passé sur mon blog ?

Explication !

Donc, vous êtes passé par mon blog (bravo, saines lectures 😉 ).

J’ai ajouté un petit script, qui dépose un cookie sur votre PC.

Quand vous êtes allé sur d’autres sites affichant des espaces publicitaires achetés par Critéo, le moteur critéo a pu vérifier si vous étiez passé par l’un de ces clients (donc moi dans l’exemple) et hop, afficher cette publicité.

Mais a quoi ça sert ?

Imaginez maintenant le scénario, non plus avec un blog, mais avec un site e-commerce (par exemple, hein).

Quand les clients quittent le site, ils vont retrouver des publicités du site marchand, permettant de les encourager à revenir.

Et alors ? et alors les résultats sont simplement excellent : si le client est venu sur votre site, c’est probablement qu’il y cherchait quelquechose. Le lui rappeler, un peu plus tard, ça permet d’augmenter significativement les ventes.

Transformer du CPM en CPC

C’est ça la nouvelle offre de Critéo : transformer des espaces vendu au CPM en CPC. Et comme, avec cette technique, les taux de transformation sont bon, tout le monde s’y retrouve : l’annonceur, qui gagne en performance, et Critéo, qui gagne « a la marge », entre le prix de vente au CPM et le CPC.

Vous voulez en savoir plus ? Contactez Critéo de ma part !

14 commentaires

  1. des tests ont déjà été effectués ? avec des exemples de différences en terme d’impact ?

    sinon, non, je n’ai pas croisé ce site de pub, même avec cette saine lecture ….

  2. J’étais sur un site type « JDN » et j’ai vu l’annonce sur un bandeau vertical. Je suis resté quelques secondes sans voix. Effet réussi à ce niveau.
    Je pense que ce mécanisme peut être extrêmement efficace. Comme toute nouvelle pratique cela mérite une phase de test, de ciblage, de calcul de ROI. Tant qu’il reste peu utilisé ce mécanisme aura son effet. Le jour où cela devient une pratique trop courante l’internaute ne relèvera même plus. Un conseil : foncez !

  3. Je confirme que ça marche très bien. Les ROI sont bien meilleurs que tous les autres canaux, SEM compris. 🙂
    Le problème vient que presque tous les budgets marketing des e-marchands sont consacrés à chasser de nouveaux clients. Et pourtant, réussir à convertir un client lors de sa première visite est un exploit rare et très coûteux. Sinon, les taux de conversion ne plafonneraient pas à 3%. L’expérience montre qu’il faut en moyenne jusqu’à 5 visites avant qu’un internaute se décide à acheter, même pour un ancien client.
    Le scénario le plus courant est donc que les prospects viennent sur le site marchand, naviguent un peu dessus, quittent le site et vont voir ailleurs, le temps de murir leur décision d’achat (parfois en allant voir un comparateur de prix ou des sites concurrents).
    Durant cette fenêtre d’opportunité, il est crucial de continuer à dialoguer avec eux. Et pourtant l’immense majorité des sites de e-commerce ne le font pas. En se focalisant trop sur les “nouveaux” clients, les directeurs marketing ont tendance à oublier que leurs prospects les plus chauds sont avant tout ceux qui viennent de quitter leur site, qu’ils soient clients existants ou non.
    Le reciblage par bannière permet de beaucoup mieux rentabiliser les budgets SEM. Cerise sur le gâteau, cela fait du branding gratuit, puisqu’on ne paye qu’au clic sur la bannière.

  4. Remarque au passage François: déposer des cookies publicitaires chez les lecteurs de ton blog à leur insu n’est pas une super pratique. Quand un site ecommerce le fait il doit le signaler dans ses cgv il me semble…

    Jusqu’ou le cookie criteo va t’il pour récuperer des infos de navigation ? quels engagements sur la confidentialité ?

  5. @ Jean-baptiste. peux-tu donner des delta en terme d’impact ? ou juste un semblant de début de donnée, au pire ?
    Je n’ai aucun doute sur le fait que les résultats sont bons, si les encarts sont bien placés, mais bon, avant d’avancer que c’est génial, j’aime bien toucher un peu les choses.
    St Thomas, vous connaissez ?

  6. @ Fredo :
    En reciblage, en moyenne les CTR sont multipliés par 5 en comparaison d’une campagne « run of site » non ciblée, et les taux de conversion post click sont multipliés par 2. Comme les deux effets sont cumulatifs, l’efficacité totale de la campagne est multipliée par 5 x 2 = 10. Cela peut paraitre surprenant, mais on a pu le constater sur des dizaines d’e-marchands.
    Ce qui est intéressant, c’est que si on se contente de faire du reciblage sur le top des ventes, les résultats sont beaucoup moins bons. Seul le reciblage vraiment personnalisé pour chaque user au niveau des produits permet d’obtenir l’effet de levier recherché.

  7. Je suis presque sûre de l’impact de ce nouvel outil, j’ai été moi-même surprise par cette bannière « zisermanisée ». Surprise, mais avec ce petit sentiment de consommateur traqué qu’il faudra contourner…
    Toutefois, quelles seront les conséquences pour les éditeurs aux contenus spécifiques qui servaient eux-mêmes de ciblage ? Est-ce qu’ils n’auront plus aucun intérêt face à des solutions telles que Critéo ?
    Finalement, quel sera l’intérêt d’un contenu différencié pour un annonceur ?
    Finalement, quel sera le niveau de différenciation présenté par un éditeur ?
    Finalement, quel sera le niveau de qualité des contenus pour un utilisateur ?

  8. Bonjour François,

    une question qui ne semble pas avoir été posée, et pour laquelle je n’ai ni trouvé de réponse dans cet article, ni dans le site de présentation de l’offre Criteo : quels sont les emplacements ou les sites de références/partenaires où sont relayés les campagnes gérées par Critero ?

  9. Bel exemple de pub dans le e-commerce ! Et je ne parle pas du ciblage de critéo, quoique très intéressant en lui-même, mais de la publicité faite à Critéo de cette manière…

    Au premier abord, je me suis dit : « François a acheté un espace de pub juste pour sa démonstration!  » avant de comprendre que non, c’est évidement une communication faite en accord avec Critéo : les lecteurs de ce blog, potentiels clients, ont ainsi une démonstration percutante du système !

    Belle démonstration donc 😉

    Ceci dit, cette méthode de ciblage de la publicité déployée par Critéo est très intéressante, et mérite largement un article comme celui-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.