L’erreur fatale des lois sur les Cookies

Cela fait des années que des lois s’empiles les unes sur les autres, pour contraindre l’usage des cookies.

L’idée de l’Europe, reprise par chaque pays, est d’obtenir le consentement des clients, avant de collecter leurs données.

Comme les cookies sont le meilleur moyen pour tracer un internaute, les lois obliges les annonceurs à ajouter des popups, pour demander l’avis du client avant de le tracker.

L’idée semble raisonnable : les sites ont abusés de l’usage des cookies, pour gagner de l’argent grâce à la publicité. Les autorités n’ont rien contre la publicité, mais souhaitent que l’internaute soit au courant avant qu’on le piste de site en site.

Il faut le dire : la solution choisie est nulle !

A force de coller des popups posant des questions qui n’intéressent pas les internautes, on a habitués ceux ci (c’est à dire : nous) à cliquer sans réfléchir. On prend ça comme un mal nécessaire, sans intérêt.

Résultat : 

  • Personne ne lit ou n’essaye de comprendre les questions qui sont posées
  • Les internautes cherchent juste à fermer ce popup, intrusif et perçu comme inutile

Alors, qu’aurait-il fallu faire ?

Je pense que la solution aurait du se faire au niveau du navigateur ou encore mieux au niveau de l’OS. 

Cela aurait eu plusieurs avantages :

  • Regrouper les choix des internautes, au lieu de demander site par site, navigateur par navigateur ;
  • Harmoniser la façon dont on pose les questions, au lieu de laisser chaque boite créer ses propres questions, en générale géré par le service juridique (d’ou une grande lisibilité 😉 ) ;
  • Garder les préférences dans la durée, au lieu de stocker ça dans des cookies, qui sautent dans le temps.

Je ne sais pas combien de temps on va se traîner ces boulets : les lois à venir ne vont pas arranger les choses…

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *