Ergonomie et processus achat pour… une station essence

Ne vous êtes vous jamais demandé pourquoi les automates des stations essence ont une ergonomie mal fichue ?

Moi, oui 🙂

Et bien, ce We, j’ai été agréablement surpris, par une station bien faite.

Exemple : on ne me demande pas le carburant (suivi de deux écrans de confirmations), celui si est sélectionné automatiquement quand je décroche le pistolet.

Détail ? Peut être, mais l’ergonomie, c’est bien un ensemble de détails, qui, mis ensemble, permettent de créer une cohérence globale, et un usage agréable.

4 commentaires

  1. Pas sur que ce soit une si bonne idée… Il m’est arrivé, un jour de grande fatigue, de décrocher le mauvais pistolet après avoir choisi mon carburant habituel. Je n’ai alors pas pu prendre de carburant avec ce pistolet.

    Cette ergonomie qui laisse le droit à l’erreur m’a paru bien pensée lorsque j’ai réalisé qu’elle avait sans doute sauvé mon moteur 😉

  2. @DavidN : +1. lire aussi
    http://books.google.com/books?id=04cFCVXC_AUC&lpg=PA109&ots=jfChY5n5oR&dq=alan%20cooper%20%22one%20click%22&pg=PA108#v=onepage&q&f=false
    page 108, dernier paragraphe et suivants.

    Dans le même ordre d’idée du billet, pourquoi les TPE aux caisses de supermarchés (et ailleurs) en France n’acceptent-ils pas d’insérer la carte bancaire avant que la caisse ait envoyé des données ?
    En Suisse, on peut insérer sa carte bancaire à tout moment, et quand arrive le moment de la transaction, le TPE détecte simplement la présence de carte pour poursuivre les opérations (saisie du code).
    Je ne sais pas si ma mémoire me fait défaut, mais j’ai l’impression qu’il y a une dizaine d’années, ce « problème » n’existait pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.