Le gars pas à sa place…

Visite du salon nautique, ce WE.

On arrive sur un stand de bateaux plutôt « luxe ».

Le gars qui fait les visites est visiblement excédé.

Et le gars de nous dire des trucs du genre :

  • Je ne supporte plus ses sales mômes, qui tripotent tout.
  • …Et ces visiteurs du dimanche qui ne respectent rien
  • ….

Nous, on est avec Léonard, 7 ans, qui, comme tout gamin de cet âge (bon, un peu plus, d’accord), a plutôt tendance à toucher à tout…

Bien sûr, c’était Dimanche.

Bref, il était en train de nous dire qu’on n’était pas vraiment les bienvenus.

Et bien, clairement, ce gars n’était pas le bon gars au bon endroit, et il est bien possible qu’il ai fait rater des ventes à la marque.

Cette petite anecdote juste pour se rappeler cela : dans l’entreprise, c’est super important que chacun soit à sa place.

Quand une personne est employé à « contre courant », c’est mauvais pour tout le monde, la personne qui n’est pas heureuse, et l’entreprise, qui n’en aura pas pour « son argent ».

3 commentaires

  1. Tiens, j’ai vu la même chose à peu de chose près suite à une visite dans un centre commercial luxe. Le vendeur se plaignant de son responsable et autres devant les clients. Je en fût le seul à repartir vers une autre marque …

  2. C’est vrai sur un salon, mais ça l’est encore plus dans l’entreprise.

    Bête exemple : pourquoi les dirigeants font-il un mix de la communication on-line et off-line.
    Ce sont 2 choses qui sont gérés de manière complètement différentes et par des personnes qui ont des visions différentes.

    Déjà rien que pour se fixer des objectifs. L’un sait tout mesurer, l’autre à la grosse louche (pour rester gentil).

    Enfin un métier n’est pas l’autre.

    Vive internet !

  3. Ce vendeur a-t-il perdu une vente ou savait-il qu’un jeune couple accompagné d’un enfant de 7 ans visitant le salon le dimanche était plus en balade que dans une démarche d’acquisition d’un bateau de luxe ?

    C’est la question du bid no-bid. Ce vendeur n’avait pas de temps à perdre. Il a fait no-bid.

    N’avez-vous pas quasiment tous les jours des demandes de prospects qui n’ont aucune intention d’acheter et par là même aucun respect pour le temps de leur pauvre interlocuteur ? NO-BID.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.