Tirer ou pousser ?

Une bonne équipe est composé de différents caractères.

En simplifiant, on peut dire que :

  • Certains ont tendance à prendre plus de risques, à vouloir foncer sur une nouvelle idée, bref, ce sont ceux qui « poussent ».
  • D’autres ont une tendance naturelle a plus de prudence. Ils se disent « oui mais… » ou bien « et si… ». Avant de foncer, ils préfèrent avoir plus de garanties, mieux valider les hypothèses… Bref, ce sont ceux qui « tirent ».

Bien sûr, les deux populations sont complémentaires et très utiles.

Les premiers donnent du souffle, les seconds doivent permettre de mieux baliser la route.

Un bon manager doit, s’il le peut, constituer une équipe avec les deux types de profils.

Et surtout, il doit se mettre au dessus de la mélé, et écouter les deux points de vues. Il doit tout faire pour que chacun puisse exprimer son point de vue, en étant respecté.

Cela lui permet de prendre la bonne décision (ou celle qui semble bonne 😉 ), avec des avis contrastés.

Mais pour arriver à faire ça, il doit être capable d’écouter, de travailler avec des personnes différentes de sa propre façon de penser.

Alors, vous, vous tirez ou vous poussez ?

3 commentaires

  1. Pour ma part, je tire !

    Et pour monter un projet, de prime abord, ca peut freiner.

    Mais je suis moi aussi convaincu de la nécessité de mixer les deux profils au sein d’une même équipe. Ca permet d’éviter les projets sans business model quand il n’y a que des pousseurs, et de sortir des tiroirs les projets de tireurs qui végètent depuis des mois faute de c… courage 😉

  2. Baaaaah, dans ma multinationale, ma tete poussent, mes bras freines et mon banquier arbitre !
    D’ailleurs je recherche un banquier qui pousse, si vous en connaissez un !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.