De la bonne conception d’un service multi canal

Bon, déjà, fixons le contexte :

Par multi canal, dans ce billet, j’entends mobile et ordinateur.

(Je sais bien, et c’est d’ailleurs un sujet sur lequel je travaille, que multi canal, ça peut vouloir dire Magasin ET e-commerce)

Donc, la question traité ici, c’est : comment bien concevoir une application, utilisable sur mobile et sur l’ordinateur.

Premier exemple, raté à mon sens : Things

C’est Benoit qui, avec son article, m’a convaincu d’essayer cette application.

J’ai donc acheté cette application, pour le Mac et pour l’iPhone.

Normalement, cette application permet de gérer, sur iPhone ou sur Mac, une liste de « trucs à faire ».

Les deux applications sont très bien, le problème n’est pas là.

Pour que cette double utilisation ait du sens, il faut que la synchronisation soit impeccable.

En l’occurence, la synchronisation fonctionne… Mais le problème, c’est qu‘elle ne fonctionne qu’en mode Wifi.

Elle ne fonctionne donc ni en mode « synchronisation filaire », ni « Over The Air », sur un réseau 3G…

Et, dans mon cas, c’est rédhibitoire, parce que ce n’est pas du tout évident que j’ai un accès Wifi par jour. Et si les applications doivent être désynchronisées plusieurs jours, l’intérêt de ces applications en prend un sacré coup 😉

Deuxième exemple, réussi : Informant

Dans ce cas, c’est Serges qui m’a convaincu (je sais, je suis influençable 😉 ).

L’application, c’est un gestionnaire d’agenda très bien fait, et synchronisé avec l’agenda de Google.

Dans ce cas, la synchronisation est bien « Over The Air ». Je n’ai donc pas à m’en occuper, et mes agendas sont bien synchronisés, en temps « quasi réel ».

Entre les deux exemples, la différence, en terme d’usage, est énorme : en fait, j’utilise au quotidien Informant, et pas Things.

Je parle de ce sujet parce que, quand on parle de m-commerce, c’est la même chose  :il faut concevoir un service cohérent, sur plusieurs contextes, pour que les usages décollent vraiment.

8 commentaires

  1. A l’époque de Windows Mobile (oui je sais ça date:) j’étais un fana d’Informant, très orienté méthode GTD d’ailleurs. L’application n’est pas dispo sur l’Android Market mais good news Webis (l’éditeur du logiciel) vient d’annoncer sa sortie prochaine.
    François utilises-tu du coup le gestionnaire des tâches livrés avec Informant ?

  2. Multicanal, ce n’est pas seulement e-commerce + magasin, c’est… multicanal 🙂 :
    magasin + catalogue + e-commerce, voire intégrer des notions d’animation de réseau, de retail classique et de télémarketing.
    Tout ce petit monde peut oeuvrer avec synergie, par exemple utiliser le retail pour générer du lead à exploiter via les autres canaux, etc…

    Les combinaisons sont infinies, ça va pas être facile de poster un billet complet sur le sujet :).

  3. Pour les to-do list, à titre perso j’utilise Todoist qui est très bien fait. L’interface est épurée et l’app pour iPhone se synchronise en 3G.
    Dommage tout de même que les to-do list ne soit pas une app standard sur iPhone (ça l’était sur mon Palm m500 il y a 10 ans 😉 )…

    Vincent

  4. Bonjour François,

    Je réagis tardivement à votre article. Pour mon organisation, j’utilise Omnifocus qui se synchronise parfaitement OTA, via mobileme ou dropbox. Interface impeccable, bcp de vue possibles, dévelppeurs disponibles et réactifs… j’ai vite abandonné Things.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *