Ce que pense Tim Berners Lee, le papa du web, en 2010

Tim Berners Lee est l’inventeur du web.

Cela lui donne un certain recul et naturellement une grande légitimité.

Quel est son regard sur les développements actuels du web ? La position de monopole de Google ? Le développement impressionnant de Facebook ?

Je viens de lire un article très intéressant, ou l’ami Tim développe son analyse, et met en garde contre les dérives actuelles.

Tim Berners Lee rappelle les fondamentaux du Web, qui sont :

  • Les standards, gratuits, HTTP et HTML
  • Les liens, ou URI

Ces éléments, simples, donne au web un caractère universel, accessible à tous.

Chacun peut en effet écrire une page HTML, contenant des liens vers n’importes quelles autres pages du web.

Ces fondamentaux sont, d’après Tim, mis à mal par plusieurs facteurs :

Facebook n’est pas très bien vu, parce que Facebook ne respecte pas ces règles de bases. Les données, stockées par Facebook, ne peuvent pas être atteintes depuis l’extérieur.

Google est également perçu comme une menace. Pour le coup, la raison est simplement la situation de monopole de Google.

D’après Tim, le web ne peut rester ce qu’il est que si un certain équilibre est respecté. La domination absolue de Google sur la recherche déséquilibre l’édifice.

Enfin, la stratégie d’Apple n’est pas non plus très bien vue. Apple propose en effet son système propriétaire, iTunes. On peut faire des liens entrant propriétaires, mais tout cela ne respecte absolument pas les standard du web. Comme pour Facebook, impossible de faire un lien du web vers un élément stocké dans itunes…

Au delà de ce regard, sur le développement de « mastodontes du web », il est intéressant de remettre en perspective les fondamentaux avec les évolutions actuelles.

On est bien loin, en effet, de pages HTML contenant du texte, avec quelques liens… Le web est aujourd’hui le support pour de véritables applications multimédia. Quel est l’avenir de l’universalité du lien dans ce contexte ? C’est une bonne question !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.