Basiques pour la bourse

Souvent, j’entends quelqu’un dire un truc du genre : « telle entreprise, son action est à X, c’est super bas » (ou super haut, …).

Soyons clair : la valeur d’une action n’est surement pas un indicateur valable, et ne permet pas de dire si c’est élevé ou pas.

Le capital d’une entreprise est « découpé » en actions. La valeur d’une entreprise, c’est donc la valeur d’une action multipliée par le nombre d’actions.

La valeur est un indicateur beaucoup plus intéressant, qui permet en particulier de comparer les entreprises.

Voici quelques valeurs (en milliard, en prenant 1 $ = 1 €) :

OK, mais on fait quoi avec ça ? Est-ce une valorisation élevée ou pas ?

Pour répondre, il faut prendre en compte d’autres indicateurs.

Le chiffre d’affaires est évidement un indicateur clé (toujours en milliard) :

Que voyez vous ?

Ben que les valeurs ne sont pas tant que ça corellées au chiffre d’affaires !

Voici le ratio Chiffre d’affaires / Valorisation :

La vie est injuste : certaines entreprises sont valorisées bien en dessous de leur chiffre d’affaires, alors que Google est par exemple valorisé 11 fois son chiffre d’affaires !

Bon, on peut prendre un autre indicateur : la marge.

La marge pour faire simple, c’est la différence entre ce qu’une entreprise gagne et ce qu’elle dépense :

Faisons le ratio entre la marge et la valorisation :

Là encore, il y a de grands écarts, entre un ratio de 7 à un ratio de 86 !

Deux autres indicateurs me semblent fondamentaux : la trésorerie (l’argent dont dispose l’entreprise) et le niveau d’endettement.

Typiquement, ces indicateurs interviennent dans la performance de boite comme France Télécom (endetté) et Google (0 dette).

Pour mesurer la « santé financière » d’une entreprise, il faut prendre en compte tous ces paramètres (et pas un seul).

En fait, au delà de ces indicateurs, très utiles, il y a une autre grille d’analyse : le fond.

Le fond, c’est le métier de l’entreprise, la qualité de ce qu’elle produit, sa capacité à faire rêver, à s’adapter, à innover, à conquérir de nouveaux territoires, et enfin les hommes et leurs capacités à bien diriger « le bateau », même par mauvais temps.

Au final, ce qui explique la valeur d’une entreprise, c’est un mélange « informel » entre tous ces paramètres.

Alors, dans mon panel d’entreprises, lesquels vous semblent sur-valorisées et lesquels vous semblent sous-valorisées ?

3 commentaires

  1. Le CA de France Telecom est supérieur à celui de Microsoft? J’étais à mille lieues de le penser!
    Sinon je préfère le terme de capitalisation boursière au terme de valeur, en effet je pense que la valeur de l’entreprise va bien au delà de sa capitalisation boursière justement.

  2. @Jean> Et encore, mon graphique augmente considérablement le CA de Microsoft, parce que j’ai pris 1€ = 1$ !

  3. Je dirais que Meetic est sous-valorisé, surtout aujourd’hui à 10 euros ! Diversification des revenus en cours avec Vioo.fr (éditorial), croissance à deux chiffres…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.