Big Brother : sélectionné et adopté par chacun d’entre nous

Je viens de lire l’annonce d’Amazon pour Echo :

Donc, je vais mettre chez moi une machine, qui va enregistrer tout ce qui se passe chez moi, pour quelques services gratuits.

Sinon, je peux utiliser Google Now :

Ce coup si, c’est mon smartphone qui sait tout.

Si je trouve que c’est pas assez intrusif, je pourrais bientôt porter des Google Glasses…

En fait, pas besoin d’utiliser ces services pour être dans « la matrice » :

Google sait ce que je recherche, quand, ou…

Pour peu que j’utilise GMail, il sait qui m’écrit, et le contenu des mails.

Même type de relation très intime avec Facebook.

Est il raisonnable d’ouvrir sois même la porte de notre vie privée à ces méga entreprises ?

Je ne le pense pas :

Rien ne garanti le bon usage de ces données.

Elles peuvent être détournée, exploités, volées.

C’est probablement le « point noir » majeur de l’évolution actuelle d’Internet. Internet n’était pas conçu pour être autant centralisé… Bien au contraire.

Alors ? Vais-je laisser tomber tous ces services, installer un bon vieux Linux, mettre en place mon serveur de mail ?

Demain…

16 commentaires

  1. « Rien ne garanti le bon usage de ces données. Elles peuvent être détournées, exploitées, volées. » Je suis d’accord avec vous François. Un gars a contacté Amazon hier posant quelques questions concernat la sécurité et la vie privée, mais les réponses qu’Amazon lui a donné sont loin d’être satisfaisantes. Voici la traduction :
    -Les requêtes audio ne sont pas traitées par Echo, mais vont être transférées et traitées par le « cloud ».
    -A partir du moment où Echo est en mode réveil, toutes les données audio vont être stockées dans le cloud. Pour les effacer, il faut le faire manuellement en utilisant leur app.
    -Amazon n’a pas répondu si ces requêtes audio sont cryptées pendant la transmission ou pas, si elles vont être utilisées pour des fins publicitaires / marketing par Amazon ou un tiers. Donc…
    Bref, si la technologie continue à évoluer à ce rythme effréné, d’ici quelques années, on sera probablement tous dans une sorte de télé réalité cybernétique où les géants du web prendront un malin plaisir à scanner nos vies privées, en connaître les moindres détails. Bienvenue dans la matrice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *