Pourquoi ce n’est pas Nokia qui a sorti l’iPhone ?

Depuis que j’ai eu l’iPhone entre les mains, je suis convaincu qu’il va faire un malheur.

iPhone

Mais pourquoi Nokia ne l’a pas sorti, ce mobile ?

N95

Ils investissent beaucoup en R&D, ils sont axés sur l’ergonomie et les services, et ils sont leaders mondiaux des mobiles. Ils ont parfaitement anticipé l’enrichissement des services sur les mobiles, en allant très vite sur les fonctions Internet, photo et musique…

De son côté, Apple n’a aucune expérience dans le secteur de la téléphonie.

Bien sur, on parle « d’iPhone killer » mais cette expression parle d’elle même : cela veut dire qu’Apple est devant, et que les autres courent derrière (vous connaissez la courbe du chien ?).

Que s’est il donc passé ?

Je n’ai pas d’info « secrètes », mais voici quelques pistes :

Nokia n’a pas une vraie culture du logiciel

Ils ont eu du mal à maîtriser la complexité grandissante des applications mobiles. Symbian est finalement un système lent, et qui n’offre pas une ergonomie extraordinaire. De plus, le fait que ce système soit géré indépendamment (symbian, qui édite les OS des mobiles Nokia est une société indépendante) ne simplifie pas les choses : pour ses mobiles haut de gamme, Nokia doit négocier avec une autre boite.

Nokia a fait une course à « l’intégration technologique » au dépend de la qualité globale des produits

Les nouveaux Nokia intègrent plus de fonctions que l’iPhone. Le N95 est 3G, intègre un GPS, mais au final, ce mobile fait beaucoup moins envie que l’iPhone : son ergonomie est beaucoup moins avancée.

Nokia sort trop de mobiles, dans tous les axes pour tous les marchés, et s’y perd

Nokia se retrouve à faire le grand écart, entre les téléphones d’entrée de gamme, qui représentent la majeure partie des revenus de Nokia, et les smartphones.

A contrario, Apple se focalise sur très peu de produits

Une des grande force d’Apple est de savoir se focaliser sur très peu de produits. La focalisation est la solution pour atteindre l’excellence.

Steve Jobs a l’obsession du produit

Je crois que c’est l’une des très grande force de ce gars, et d’Apple : Steve Jobs a une vraie obsession du produit, mais pas sous l’angle ‘ingénieur’ (les caractéristiques techniques) mais sous l’angle de l’usage (ce que ça permet de faire). C’est également ce que dit Nicolas Hayek : le produit, toujours le produit…

Steve Jobs a l’obsession de l’ergonomie « minimaliste », orientée service

Steve Jobs a une culture « ZEN » qui le pousse a chercher toujours plus simple, toujours plus dépouillé.
A son sens, tout bouton est comme une verrue…

Steve Jobs est très autoritaire, limite « caractériel »

Un avantage ? Surement pas dans toutes les situations, mais cela permet, pour sortir des produits, de garder la focalisation nécessaire. Dans les boites ayant un management trop consensuel, on arrive facilement à des situations de « non management » ou « management mou », qui ne permettent pas d’arriver à des très bons produits.

11 commentaires

  1. Reste que l’iPhone est un téléphone dont l’hardware date de deux ans tout ça bien camouflé derrière un emballage et une ergonomie Apple/boboGeek.

    Mais bon nous savons très bien que, comme l’iPod (qui n’est qu’un lecteur MP3 parmis des milliers rappelons-le), se téléphone va se vendre comme des petits pains chez les personnes qui veulent se la jouer high-tech sans chercher plus loin que les effets de mode…

  2. @Hapax> Donc, en conclusion, et si je comprends bien, on est d’accord sur le fait que l’iPhone va faire un carton.
    Après, je ne suis pas tout à fait en phase avec toi, car je ne pense pas que les gens achètent un ipod pour de mauvaises raisons… Je pense que l’iPod est effectivement l’un des meilleurs baladeur. Pas sur le plan technologie, mais sur le plan de « l’expérience utilisateur globale » (écoute, navigation, synchronisation). Attention, je ne dis pas qu’il est parfait, mais à mon sens, c’est l’un des plus aboutis.

    @Daniel> Les fleuves commencent par des ruisseaux ;). Tu connais la courbe du chien ? Apple a réussi a passer devant, en terme d’ergonomie utilisateur. Les autres vont ramer pour essayer de rattrapper. Et c’est pas facile.

    François

  3. L’iPod est un bon exemple de ce qui me dérange chez Apple (et donc dans l’iPhone).

    C’est effectivement l’un des meilleurs lecteur du marché mais pas au point de justifier le prix demandé. Il ont inventé une ergonomie parfaite, un style élégant mais le font payer cher.
    De la même manière l’iPhone ne révolutionnera pas la téléphonie mobile (la seule révolution que l’on peut mettre au crédit de l’iPod c’est d’avoir démocratiser l’utilisation des lecteurs MP3 pas d’avoir révolutionner les lecteurs eux même) mais ils vons faire payer au prix fort un téléphone déjà dépassé technologiquement à sa sortie sous prétexte qu’il est pratique, beau et que c’est un Apple…

    Tu vas me dire que l’ergonomie et la beauté se paye aussi mais je trouve ça un peu excessif.

    Ce qui m’énerve le plus c’est que quand je discute avec des possesseurs d’iPod ils sont tous surpris que je puisse lire des podcast sans avoir d’iPod…
    Apple profite des l’engouement des ignorants pour vendre à prix d’or des produits qui n’ont pour eux que l’esthétique et l’ergonomie sans « éduquer » leurs clients…

  4. @Hapax> Apple vend ses produits chers… mais si on se place du point de vue de l’entreprise, c’est visiblement une bonne stratégie, car les gens achètent.
    On peut effectivement lire des podcasts sur a peu près n’importe quel baladeur. Simplement, avec iTunes / iPod, c’est plus simple.

    Je ‘tchattais’ hier avec un copain, et c’étais marrant de voir qu’on avait une vision parfaitement opposée. A son sens, le N95 est orienté utilisateur et l’iPhone est un gadget de Geek.

  5. l’iPhone est un très bel appareil. L’ergonomie est en effet fabuleuse. Mais a utiliser comme un téléphone (ce que j’ai fait pendant une semaine), c’est tout sauf pratique. Il faut être 100% concentré sur ce qu’on fait (regarder l’écran, trouver les touches, en général utiliser les 2 mains).

    Je pense que l’iPhone joue sur le désir. Apple est avant tout un génie marketing. En faisant désirer son iPhone il le vend. Et une fois qu’on l’a acheté, on le garde parceque le changer reviendrait a admettre « je me suis fait avoir, on m’a vendu un rêve, j’avais juste besoin d’un outil ».

    Apple c’est les gadgets conçus comme objet du désir, pas comme outils.

    Nokia est incapable de susciter cet effet de marque

    Mais nokia reste, de très loin, leader de son marché.

  6. @DMY> Je suis bien d’accord avec toi : Nokia est clairement leader sur son marché et Apple joue sur le désir (d’ailleur, quand j’écris « je n’en ai pas besoin mais envie…).
    Il n’empêche, ça doit trembler dans quelques équipes Nokia, parce qu’ils auraient du sortir ce mobile, et ne pas laisser la place à Apple.

  7. Pour ma part j’attends l’expérience téléphone sur iphone avant de me prononcer sur celui ci. Nokia a cette qualité de fournir des appareils évolués, qui conservent ces fonctions de base que sont l’émission et la réception à unn haut niveau (point faible à mon gout chez HTC)

    Pour le reste, il ya fort à parier que l’OS de iphone soit une petite merveille.

    Quand à l’Ipod, je partage l’agacement liè au prix, néanmoins il n’a à mon sens pas de rival actuellement tout bêtement.

    Rien de révolutionnaire ?
    – le premier lecteur mp3 d’abord
    – des gadgets dans tous les coins (pour aller avec les paires de running, ou la mercedes)
    – une integration software-hardware, qui n’existe tout simplement pas ailleurs (faire le produit de A à Z, une intégration verticale, qui fait mouche)
    – et en passe de provoquer l’explosion des DRM

    Pas mal pour un produit parmi d’autres.

    Bonne journée

  8. Eternel débat au sujet d’Apple que ce soit l’iPod, l’iPhone ou ses ordinateurs. Faire simple et certains confondent avec tout faire.
    Oui l’iPod n’est pas le 1er balladeur numérique à être sorti mais il a vite pris le pas sur les autres car bien plus simple. Apple n’a pas inventé le Podcast mais l’a démocratisé (propulsé) avec iTunes. l’iPhone ne va pas révolutionner le téléphone mobile mais l’internet mobile. Ne pas oublier qu’ Apple est l’initiateur du PDA avec le Newton ! Des tas d’appli vont se développer (en tout cas c’est l’objectif visé par Apple) pour le navigateur de l’iPhone, la réflexion sur le sujet date de long de la part d’Apple (OSX est « taillé » pour). Ce qui a pu apparaitre futile dans Mac OSX est aujourd’hui exploité là ou la concurrence ne l’attendait pas, Jobs parle du hub numérique depuis la sortie de Mac OSX (2000).
    Non Apple n’est pas fabricant de tel, ni d’ordi d’ailleur (voir la transformation d’Apple Computer en Apple Corp.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *