Quand les scientifiques signent un document à 250, peut on discuter ?

Sur Twitter, Gilles Babinet a twitté un article  : L’appel de 250 scientifiques aux journalistes

Donc 250 scientifiques signent un papier avec des assertions dont voici un extract : 

La balance bénéfice/risque des principaux vaccins est sans appel en faveur de la vaccination

Il n’existe aucune preuve de l’efficacité propre des produits homéopathiques

…les différentes instances chargées d’évaluer le risque lié à l’usage de glyphosate considèrent comme improbable qu’il présente un risque cancérigène pour l’homme 

Le fait qu’un organisme soit génétiquement modifié (OGM) ne présente pas en soi de risque pour la santé

L’énergie nucléaire est une technologie à faible émission de CO2 et peut contribuer à la lutte contre le changement climatique

On a ensuite un paragraphe qui calme toute envie de discuter : 

Ces points ne sont pas de simples opinions. Ce sont les conclusions issues de la littérature scientifique et soutenues par des institutions scientifiques fiables

Ce texte m’a fait réfléchir, voici quelques une de ces réflexions : 

  • Ces 250 scientifiques ont chacun une spécialité. Ils sont donc individuellement expert dans un domaine, mais pas dans tous… Ils signent donc un papier sans être en fait réellement garant que tout est bien fait sur tous les sujets
  • Derrière les différents sujets se cachent d’autres questions sociétales. Ce papier donne l’impression que ceux qui veulent discuter sont dans la catégorie des ânes. 

Prenons comme premier sujet l’homéopathie.

Cela fait des mois que l’on constate une véritable cabale contre l’homéopathie. L’argument répété est qu’aucune étude n’a prouvé l’efficacité de l’homéopathie, que la « seule » efficacité » serait l’effet placebo. 

Pour autant, il y a des études qui montrent que les patients utilisant l’homéopathie consomment moins de médicaments « classiques ». 

L’effet placebo, tout le monde en convient, est une réalité : si on est convaincu qu’on prend un médicament qui va agir, effectivement cela va agir (dans une certaine mesure bien sûr). 

Pourquoi minimiser cet effet ? Je suis en fait pratiquement certain que l’homéopathie, même en n’étant qu’un placebo, est un truc génial pour la santé publique : si les patients se soignent avec du sucre, et que cela évite dans pleins de cas de prendre des traitements ayant bien plus d’effets secondaires, et coutant bien plus cher, le bilan est carrément positif.

Vous voyez mon point ? Je ne conteste pas le fait que l’homéopathie est un placébo, mais je dis qu’avoir un placébo est carrément indispensable ! 

Autre sujet, le nucléaire.

Bien sûr que le nucléaire produit moins de CO2 que les centrales a charbon ! Mais la question n’est pas là ! 

Le nucléaire représente un danger énorme, aujourd’hui et demain. 

Aujourd’hui car un incident est toujours possible, et demain car on ne sait pas traiter les déchets radio-actifs.

Alors on va me dire que les centrales sont sécures… Ce que je ne crois pas. Mon raisonnement est simple, on peut prendre en analogie ce qui s’est passé pour le Boeing 737 Max : les intérêts financiers et la paresse naturelle de la nature humaine peuvent conduire à des catastrophes. 

Les accidents peuvent arriver, avec des conséquences potentiellement terribles, et les alternatives sont les énergies propres. certains pays, comme le Danemark sont ainsi bien plus avancés que nous sur ces sujets… 

Au final

Au final, cet article me fait plutôt penser à une n-ième couche pour manipuler les masses

Personne ne discute, je pense, l’existence des lobbies, et leurs extrêmes puissances (rappelez moi pourquoi Nicolas Hulot a quitté le gouvernement ?). 

Dans un tel contexte, il me semble raisonnable de garder l’esprit critique en éveil.

Après, il est difficile d’avoir des débats intéressant sur ces sujets, car entre les intérêts partisans d’un côté, et la bêtise de l’autre (conspirationnistes & co), le chemin du débat constructif est étroit. Pourtant, ce débat est indispensable pour faire évoluer la société.

2 commentaires

  1. Quand je lis : « Ces points ne sont pas de simples opinions. Ce sont les conclusions issues de la littérature scientifique et soutenues par des institutions scientifiques fiables »

    Je repense à toutes ces certitudes que les « scientifiques » reconnus ont affirmés dans le passé avant de ce faire contre-dire par leurs prédécesseurs… (La terre est plate après tout).

    Je suis d’accord avec vous : « Au final, cet article me fait plutôt penser à une n-ième couche pour manipuler les masses. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *