Le processus de développement agile

Quand je faisais du conseil, je parlais de l’intérêt de l’agilité.

Depuis que j’ai lancé Target2Sell, je le vis 🙂

L’équipe de développement est au taquet sur ces questions.

On fait plusieurs mises en productions par semaine.

Les mises en production ne font pas d’interruption de service.

Le processus est complètement automatisé, et met à jour une trentaine de serveurs, avec un mécanisme de rotation de manière à assurer la continuité de service.

2000 tests sont exécutés automatiquement à chaque « build ». Un build est lancé automatiquement à chaque « commit » poussé sur la branche principale de développement.

Avec un rythme aussi rapide, le risque de bug majeur est extrêmement réduit en fait. J’étais bien plus nerveux quand on faisait une mise en production par Sprint de 15 jours.

On est en mode Devops, il n’y a pas d’équipe dédié opérationnel, chaque développeur est responsable, depuis la conception jusqu’à l’exploitation.

Pas de territoire réservé non plus, chaque développeur peut agir sur n’importe quelle partie du code. Bien sûr, chacun se spécialise quand même en fonction de ses affinités Florent a pris en main Spark, Cyrille et JP ont bien investi Cassandra…

Tout cela permet d’avancer vite et bien, avec de bons échanges : le développement, c’est en permanence de la négociation, entre aller vite, et ne pas accumuler trop de dette.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

9 commentaires

  1. Bonjour François,

    La manière d’aborder vos développements est très intéressantes. Que ce soit pour l’amélioration d’un projet existant ou dans le lancement d’un nouveau projet, il est de plus en plus nécessaire d’être agile et d’intégrer des processus simplifiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *