Annonce surprise : Google fermera GMail à partir du 1er Avril 2013 !

Après l’annonce de la fermeture de son service Google Reader, Google a annoncé la fermeture de GMail, tout au moins pour la partie gratuite !

On sort tous un peu groggy d’une telle annonce:  un peu comme après Noël, on se rend compte que le père Noël n’existe pas, et Google sort la facture…

28 commentaires

  1. Puéril, j’ai cliquer volontairement pour poster ce commentaire.

    Je me désabonne de votre flux rss car vos articles sont de mauvaise qualité, la preuve encore aujourd’hui.

    Au plaisir de ne plus jamais vous lire.

    Cdlt

  2. Pas bête de lancer les « poissons d’avril » à travers des actus qui se « produiraient » un 1er avril :).

    Mais oui… Google envoie des signaux assez spéciaux avec cette annonce. Fermer le service est une chose, ne pas faciliter « sa reprise » par des tiers en est une autre…
    Je m’explique, là où Google a « ouvert » Google Wave pour que d’autres le reprennent, ils ferment maintenant purement et simplement Reader, comme si au-delà du service, c’était réellement un marché entier qu’ils voulaient voir disparaître.

    Malheureusement pour eux, la consommation de contenus comme on le fait avec le RSS n’a rien à voir avec un usage qu’on peut faire des réseaux sociaux, et donc de… Google+ par exemple.

    Pour qu’il y ait curation/partage, il faut qu’il y ait curateurs. Et pour qu’il y ait curateurs, il faut un moyen de suivre facilement du contenu dans des volumes conséquents… et les flux RSS sont là pour ça.

  3. Plus sérieusement, rien que les quelques 500 millions de terminaux Android qui nécessitent une adresse adresse GMail seraient bien embêtés… 😉

    1. Parce que le RSS sous sa forme la plus brut n’est pas pensé pour le grand public ?
      L’utilisation de Google Reader par exemple est quand même assez conséquente, avec visiblement 24 millions d’abonnés au flux (sur Reader) du Washington Post (ou New York Times, lu hier mais perdu le lien).
      Tant mieux si Twitter, Facebook, g+, etc conviennent pour de la consommation de contenu par le grand public, mais pour sa consommation initiale, la sélection et le partage des infos clés (curation), je doute que grand chose soit un jour aussi flexible et efficace que le RSS… et la forme/flexibilité proposés par Greader convenaient très bien (ie. flipboard/currents pas du tout adaptés à ce mode de consommation).

  4. Calmes toi, reprends un apéro et respires un coup. Je sais, tu fais du sensationalisme pour nous sensibiliser au fait que les services gratuits dont on dépend tous les jours ne sont pas éternels mais bon, gmail est encore làpour un bout de temps.

    Ceci dit, il me reste quelques mois pour trouver un nouvel aggrégateur RSS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *