Microsoft, quel avenir ?

Microsoft n’est pas la boite la plus à la mode.

Elle n’a pas l’image de Google, ni celle de Facebook, ni Apple…

C’est microsoft : la société qui commercialise l’OS le plus distribué au monde, avec la suite bureautique la plus utilisée : Microsoft Office. La première société a avoir compris que le logiciel était un élément clé

Bon, Il y a des côtés de Microsoft qui m’impressionnent, mais il y a des choses difficile à comprendre : Comment se fait il que la gestion des numérotations dans Word soit aussi pourri ? Et la gestion des images dans word ? …

Microsoft a beau être une grosse boite, elle garde une capacité à se transformer assez impressionnante pour une boite de cette taille.

Microsoft a su par exemple prendre le virage de l’internet, et s’y mettre très vite.

Aujourd’hui, Microsoft fait plusieurs paris plutôt osés :

  • Développer un seul OS, qui devra tourner sur tous les terminaux
  • Adapter sa suite office, aux nouvelles interfaces (tactiles en particulier) et adapté aux différents terminaux
  • Adapter la suite Office à un mode « cloud ».

Cela fait beaucoup tout ça !

A suivre en tout cas.

Voici une vidéo pour se faire une première idée de toutes ces évolutions :

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

4 commentaires

  1. Euh…. « Microsoft a su par exemple prendre le virage de l’internet, et s’y mettre très vite » : Sommes-nous le 1er avril ?

    Non franchement Microsoft a mis tellement de temps à croire à l’Internet en cherchant encore et encore à pousser sa propre offre fermée que l’on ne peut pas dire cela !

    Apple, pour ne citer qu’eux, a eu une vision bien plus pertinente sur le sujet. Est-il besoin de rappeler que le web a été créé sur Next ? Presque Apple donc.

    Ok une fois le dos au mur Microsoft a mis les bouchées doubles ou triples pour rattraper son retard mais… après…

    Cheers et bravo pour le blog.

    Fred

  2. @Lemarchand> tout est relatif : vu sa taille, microsoft reste une boite plutôt agile.

    Maintenant, ils se prennent une énorme rupture dans les dents… entre les interfaces tactiles, mais surtout l’évolution du cloud, et l’arrivée, en cours, de solutions concurrente à Office en ligne, google doc quoi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *