La faute de raisonnement – Exemple concret sur la taxe Google

Le raisonnement logique est pratiquement toujours utilisé pour vous convaincre d’une action : achat, vote, …

Mais le raisonnement sous jacent est très, mais alors vraiment très rarement juste.

Le raisonnement logique, c’est basé sur une construction mathématique précise, appelé algèbre de Boole.

Dans cet univers, les choses sont très précises, mathématiques.

On se laisse facilement abusé par de tels présentations, parce que cela semble scientifique.

Dans la pratique, quand on décompose ce qu’on nous dit, on a bien souvent n’importe quoi.

Exemples les plus courants de fautes :

  • Les hypothèses de bases sont fausses, ou non prouvées. Hors, en logique, à partir du Faux, on prouve … n’importe quoi !
  • Le début du raisonnement est juste, mais à une étape, il n’y a pas de lien entre les étapes. Le « donc » est juste un mot, posé entre deux éléments disjoints.

J’ai écouté la vidéo du sénateur qui veut taxer internet.


Quelle fiscalité pour le numérique ? par Senat

C’est une bonne illustration de mon propos :

Le début me semble juste : de gros acteurs, plutôt américains, utilisent les anomalies fiscales mondiales pour payer moins d’impôt.

Mais le raisonnement a une grosse rupture, quand par la suite le sénateur explique qu’il va taxer l’internet B2B : il n’y a pas de lien entre les irrégularités fiscales dont bénéficient les grands groupes américains, et le fait de taxer l’utilisation professionnel d’internet.

4 commentaires

  1. Ce n’est que le début, je l’ai déjà mentionné sur le blog plusieurs fois, les politiques de toutes couleurs vont venir taper dans la caisse de l’économie numérique pour chercher des sous.

    Je ne peux resister à compléter ton billet par une news de ZDNET de ce jour – http://www.zdnet.fr/actualites/le-gouvernement-envisage-aussi-l-extension-de-la-redevance-tv-aux-ordinateurs-39773637.htm

    Et le pire c’est qu’il ne faut pas compter sur les ministres (ou leur escortgirl / boy) sur les députés ou les sénateurs pour défendre l’économie numérique, pour eux , le digital, c’est juste une perte de temps pour des jeunes qui ne travaillent pas …

    Allez dormons en paix !

  2. @Jean Michel> Alors justement, je ne suis pas d’accord 😉

    Autant je suis contre les taxes qui peuvent désavantager les sociétés du numérique, autant ce n’est pas comparable de vouloir étendre la redevance audio visuelle à ceux qui regardent la télé via un ordinateur : cette extension est logique, et ne pénalisera pas les startups.

  3. Pour Info, Monsieur Marini, sénateur Maire de Compiègne (la ville de l’hippodrome qui coute pas cher …) outre ses traitements de maire, de sénateur, Philippe Marini est aussi avocat, inscrit au barreau de Paris depuis 1998, il est au conseil de surveillance de Guyenne et Gascogne (voir §3.1 http://www.guyenneetgascogne.com/pdf/Rapportfinancier2011.pdf ) mais aussi administrateur de Gimar, une petite banque d’affaires et est administrateur de la Cofip, un holding qui possède d’innombrables participations, notamment dans Quinette Gallay, le leader européen des sièges de salles de spectacles, qui a remplacé… les 577 fauteuils de l’Assemblée nationale.

    Evidemment, je ne doute pas que Monsieur le Sénateur Maire, puise dans sa cagnotte perso pour renflouer l’état et payer ses collègues, ah ben non, les sénateurs ne payent pas d’impots … c’est balot !!!

    Dormons en paix, je vous dis 🙁

  4. En fait, l’extension de la redevance TV aux PCs releve, de mon point du vue, de la même escroquerie que celle du post initial.

    En effet, dans l’idée de Mr Marini, posséder un PC c’est obligatoirement pour regarder la TV (vous avez 1 PC DONC vous regardez la TV).

    Pour moi la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques, (rétrograde et conservative comme il se doit) veut nuire aux développements des services numériques, on aurait déjà vu pire et plus sournois … et donc outre la taxe sur les moyens de stockage, la taxe eco, l’abonnement à un FAI, pour ceux qui ont assez de débit, un abonnement services digitaux et maintenant il faut acquiter un droit sur les contenus de notre PAF ????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *