fab, une référence pour le f-commerce ?

Fab est un site e-commerce :

Quelles sont les spécificités de ce site ?

Déjà, il faut donner son mail pour entrer :

Hum, ce n’est pas très habituel, ni très conseillé. C’est une bonne idée pour des sites très particuliers, qui ne comptent pas sur le référencement naturel.

Fab est un site qui vend des produits design.

Le site fonctionne un peu sur le principe de vente privée :

Les produits sont en vente sur une plage de temps donnée :

Une fois sur une fiche produit, c’est presque comme sur n’importe quel site e-commerce :

On a un gros discount sur le prix, et un bouton d’ajout au panier bien visible.

Ce qu’on remarque, c’est au dessus, le « Add to Favorites » . Sur la plupart des sites, ce type de fonction est discret. Ici, c’est le deuxième élément mis en avant, juste après le bouton d’ajout au panier (quand même 😉 ).

Remarquez en haut, toutes les options de partage : Twitter, Facebook, le bouton like de Facebook, et enfin, le bouton de Pinterest !

On sent bien que pour Fab, le partage, c’est pas de la rigolade !

Si je clique sur le coeur, ce message s’affiche :

Deux choses intéressantes :

  • On est sur une fonction bien plus évoluée que le « like » de base de Facebook
  • Regardez le message en bas de la fenêtre : si cette invitation me dérange, je peux la désactiver.

Poursuivons. Je clique sur le lien proposé, pour montrer ce produit à mes amis sur Facebook  :

Cela ouvre une fenêtre, qui me demande si je veux ajouter l’application Fab à Facebook :

Bon, cette étape est un peu anxiogène, on me dit que cette application va publier en mon nom des informations sur les produits. …

Je ne connais pas le taux de transformation à cette étape un peu sensible… ça serait intéressant d’avoir plus d’infos là dessus.

Ce qui est sûr, c’est que c’est bien mieux, de mon point de vue, d’avoir une application de la marque du magasin.

Bon, allé, tant pis pour mes amis Facebook, je dis ok :

Le résultat : je reçois un mail :

Le bouton, on ne peut plus incitatif, envoie sur la page Live Feed du site :

Au survol d’une vignette, l’ensemble des boutons de partage sont affichés

Je peux certe acheter ce produit, mais le partager, en parler autour de moi, à mes amis, c’est presque plus important !

Une autre chose m’a marqué : le site bouge en permanence. En haut de la page, un bouton affiche le nombre de nouveaux éléments :

Un clic sur ce bouton et la page se met à jour, en ajax.

Bon, vous ne pouvez pas ne pas avoir vu le bouton d’à côté : Invite. Oui, partager, inviter…. on est clairement dans le social à fond !

Un clic sur Invite m’amène sur une page qui affiche la liste de mes amis, et me propose de choisir les amis avec qui je veux faire du shopping ;).

La fonction d’ajout un commentaire est branchée sur Facebook également :

Résultat : ce commentaire apparait sur le site Fab.com, mais également sur ma page Facebook, et est donc vu par mes amis :

Au final, c’est la première boutique que je vois ou les fonctions sociales sont autant mises en avant.

Ce site a eu l’intelligence de complètement concevoir son fontionnement par rapport à ce que proposent les réseaux sociaux, ce qui est bien plus efficace que d’essayer de « vendre sur Facebook ».

Pour finir, je vous propose une interview du fondateur de ce site, qui parle du lien entre son site et Facebook :

9 commentaires

  1. Très belle réalisation de social shopping mais un énorme défaut sur le checkout à mon sens.
    La page de checkout ne donne pas le montant des frais de port (peut-être offerts?).
    La page suivante est une « One page checkout » dans laquelle on saisit ses adresses ainsi que son paiement. Toujours pas de frais de port…

    In fine, les frais de port sont certainement offerts mais je trouve l’absence d’information plutôt anxiogène…

  2. La création d’un compte obligatoirement est assez contraignante.
    Je ne comprends pas cette option. Déjà les pop-up au milieu de l’écran sont assez agaçants mais on peut en général les fermer et continuer à naviguer.

    D’autre part, le site à priori en partie en HTTPS (voir en totalité). Le site n’est pas scrollé par Google. Du coup, les produits phares ne ressortent pas dans le référencement naturel. Par contre toute la concurrence oui. Ils n’achètent pas non plus les mots clés pour compenser. Curieuse stratégie…

  3. @Antoine> On est sur une strat plus proche finalement de vente privée
    Le site n’est pas dépendant de google, mais a tout axé sur le buzz, le social

    Je n’ai pas les chiffres, mais je pense qu’ils marchent bien 😉

  4. Merci pour ce retour ! Je pense aussi que, pour un e-commerce, tout type de fonctionnement permettant une certaine indépendance vis-à-vis de Google est à prendre en considération. Restent à valider, bien entendu, les résultats.

  5. @François Tu as raison c’est de la vente privée.

    Le social est dans leur gènes depuis le début. C’était avant tout un réseau social destiné à la communauté gay. Il s’appelait en 2010 Fabulis et comptait 150.000 membres. Déçus du résultat ils l’ont rebaptisé fab.com fin 2011. Puis ils l’ont converti, en février 2011, en un site de vente privée avec des deal quotidiens « The Big Gay Deal of the Day ». Puis en juin dernier ils ont abandonné leur positionnement communautaire.

    En juillet 2011, ils ont levé 1M€ puis 8M€. En octobre ils ont lancé une appli mobile qui leur a permis de monter rapidement à 1M de membres. En janvier 2012 ils ont levé 40M€ et racheté coup sur coup deux sociétés. L’une spécialisé dans les appli facebook dans la mode et l’autre dans les ventes privées.

    Ils visent 100M€ de CA en 2012.

    Je pense que leur succès vient de la bonne utilisation des réseaux sociaux pour de la vente privée avec deux avantages : c’est « cool » de partager des produits design avec son réseau et Fab.com est une superbe URL.

    Cela dit, leur très bonne utilisation des outils sociaux peut sûrement être exploitée aussi dans des business autres que la vente privée.

  6. En dehors du fait que le lien vers les réseaux sociaux sont à la mode – rares sont les agences qui ne proposent pas une prestation de « link » avec FB, Tweeter, ou d’autres, c’est selon moi, la voie rationnelle.
    Lors d’un event 01 (les matinées 01) sur le eCommerce) les intervenants étaient d’accord sur le fait que les réseaux sociaux c’est d’abord et avant tout un lieu de rencontre et de partage (on aime ou on aime pas ce n’est pas la question ici) et quand on se « retrouve » pour discuter de tout et de rien on n’est pas en mode « leche vitrine » mais plutôt « tu connais le dernier bon plan ».
    Du coup, les réseaux sociaux retrouvent leur role premier d’influenceur.
    Pour info je conseille aussi d’aller voir « deezer » qui a fait un travail en profondeur avec FB entre autre.
    Sinon, oui pas mal l’intégration « réseaux sociaux » de Fab et merci à Antoine pour le complément d’info.

  7. L’intégration des résaux sociaux à Fab est vraiment aboutit ,elle convient parfaitement aux offres et à la communauté Fab.D’après vous à qui conviendrais le mieux ce modèle en France?

    Olivier Amsallem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *