Les rachats de sociétés, ce qu’il y a derrière les communiqués

Je reçois souvent des communiqués, sur des annonces de rachats.

La communication est souvent très « langue de bois » : on y parle de création de valeur, 1 + 1 = 3, et tout ça.

C’est bien sympatique, mais je sais bien que la réalité est bien souvent différente.

Le scénario qu’on a tous, plus ou moins en tête, c’est d’un achat avec une belle valorisation, un beau chèque.

Cela arrive, heureusement ;). Exemple, le rachat par Rakuten de Priceminister.

Mais il arrive souvent que le rachat, ce soit en fait un tout petit chèque, parce que la boite qui se fait acheté est au bord du gouffre. Elle n’arrive pas à se développer, elle a perdu trop d’argent, et « une bonne âme » rachète le truc, pour quelques milliers d’euros.

Extérieurement, c’est pareil, mais à l’intérieur, c’est une autre histoire. La boite racheté a bien souvent perdu son Mojo ;).

Certains attendent même, pour faire une offre, que la boite dépasse le « seuil de mort clinique », pour faire baisse la valo.

Cela marche bien sûr, la valo baisse… Mais le moral des équipes aussi ! A se croire trop malin, on fini par perdre du temps et de l’argent !

Bon, heureusement, ça se passe pas toujours comme ça !

Et pendant ce temps, Demandware est en train de réussir une magnifique IPO !

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *