La fabrication d’une star

On est vendredi, j’ai le droit de faire du hors sujet ;)

Je m’achète parfois de la musique sur iTunes (finalement, on n’est pas si hors sujet que ça ;) ).

Le système est bien fait : on peut écouter des bouts de morceau, et si on aime bien, hop, un clic, et 10 secondes plus tard, on a le disque, sur le PC et l’iPhone.

J’ai écouté Lana Del Ray, j’ai trouvé sa voie intéressante, avec ce grave un peu étonnant, ça m’a fait penser à Nico.

J’ai donc acheté son disque.

J’ai trouvé certaines chansons très belles, et d’autres carrément commerciales, très « soupe ».

Comme je suis « débranché » de certaines news people, je n’avais pas entendu parlé de cette artiste avant de voir le push de son disque sur iTunes.

J’ai donc fouillé un peu pour en savoir plus sur Internet.

Ce que j’ai trouvé m’a atterré. Le sentiment que ça m’a donné, c’est d’être en face d’un « produit marketing », pas du tout d’une artiste (Nico est bien loin maintenant).

Le marketeur qui a eu l’idée de la faire chanter dans les graves a eu l’idée du siècle, ça c’est sûr !

Bon, allez, écoutons Le Velvet & Nico, c’est quand même autre chose :

Bon WE à tous !