Si on jouait tous ensemble avec le Eye Tracking ?

Cet article est écrit par Yann Costes, co-fondateur et CEO de NewQuest, Agence Web qui gagne à être connue pour ses travaux et réalisations dans le domaine du E-business, du E-marketing et bien plus encore. Yann va tacher de trouver des sujets d’articles originaux et décalés pour agrémenter le blog. Vous pouvez suivre NewQuest sur Twitter et sur Facebook.

L’Eye Tracking est un outil fascinant qui nous permet désormais de mieux comprendre et analyser le comportement des utilisateurs devant un site Internet, un site marchand ou une application mobile, qu’ils soient devant un ordinateur, un Smartphone ou une Tablette. Nous allons tacher dans les prochains mois de mettre en avant des réflexes et des comportements utilisateurs face à des sites marchands et des portails divers et variés. Toute la difficulté est de mettre en place un protocole original, efficace et imaginer le contexte utilisateur permettant de mettre en exergue le comportement inattendu de l’Internaute.

Pour démontrer notre capacité à expérimenter, et nous aventurer sur des chemins encore inconnus, nous avons mis en place notre protocole sur une expérience simple : Comment recherchons nous Charlie ??? (Je suis sûr que vous vous étiez déjà posé la question et qu’elle vous brulait les lèvres 🙂 ) Quel rapport avec le Web ou le E-commerce me direz vous ? Aucun si ce n’est la preuve que le comportement constaté n’est parfois pas du tout celui qu’on attend ce qui est d’autant plus captivant pour des études plus sérieuses (Que nous ne manquerons pas de présenter ici 🙂 )

Pour mener cette petite étude, nous avons pris comme cobayes une trentaine de personnes et nous avons pu identifier différentes techniques de recherche :

  • La minutie : l’internaute adopte une technique stratégique qui consiste à balayer la carte de haut en bas avant de tomber sur Charlie…
  • La chance : comme son nom l’indique, l’utilisateur n’adopte aucune stratégie, il a juste un coup de bol !
  • L’expertise : par rapport au minutieux, l’expert part du centre de la carte pour ensuite s’éloigner vers les bords en faisant des cercles !
  • Le survol : appelez-le le « survoleur », celui qui promène son regard aux 4 coins de la carte ! Une technique plutôt aléatoire… 🙂

Et vous ? Dans quelle catégorie vous placeriez vous ?

En moyenne, il a fallu 35 secondes avant de trouver Charlie et question rapidité, certains ont véritablement une âme de chasseur.
Mais que ce passerait t’il si ces même 30 personnes étaient réparties en trois tranches d’âges différentes et si nous demandions à chacun de trouver les coordonnées de votre Hotline sur votre site ? C’est que nous allons tacher d’étudier très prochainement ici.

Toute l’étude est disponible ici :

http://www.newquest.fr/eye-tracking/analyses/ou-est-charlie

N’hésitez donc pas dans vos commentaires à nous soumettre vos idées d’étude, vos sites et applications à tester, même les plus insolites, pour que nous cherchions la petite bête et trouvions les forces et faiblesses marketing et ergonomiques de tout ce qui nous tombe sous la main et s’utilise avec une souris ou un écran tactile !

5 commentaires

  1. Bonjour Yann, merci pour cet article. Pourrais tu nous dire quelles sont « les best practices » en ce qui concerne le design général d’un site, d’une page ?

    Comment mettre, autrement que par une #§!(@%! popup, un produit ou un evenement en avant ?

  2. Bonjour Jean Michel :
    Nous allons justement travailler à y répondre avec des expériences simples que nous partagerons ici. Si on regarde bien les gabarits et layout de la plupart des sites E-commerce on se rend compte déjà qu’il y’a des points communs sur la disposition de ce qu’on appel les zones de push (Mise en avant commerciale) et zone utiles (Le panier, le compte, la recherche, etc.) . On retrouve ainsi très régulièrement un grand slider, la réassurance, ou des produits croisés aux mêmes endroits. C’est à la fois un réflexe et une « tendance » dans la conception d’un site marchand… Du coup on observe de nouveaux usages qui consistent : Soit à détourner le contenu de ces zones (Par exemple le menu qui devient de plus en plus contextuel : Ex Timefy.com), soit à prendre en considération par exemple, que l’internaute utilise son Ipad au fond de son canapé pour surfer sur le site marchand sans passer nécessairement par une version mobile (Et là oui le #§!(@%! de popin pose souci). Les premiers choix et réflexions se basent sur des cirières simples : Combien ai je de produits/catégories (Car forcément si j’en ai beaucoup les interfaces seront plus lourdes), quels sont mes outils commerciaux et marketing à mettre en avant dès la page d’accueil ou dans la fiche produit (Ventes flash, promotions, packs produits, etc.), et quelle est ma cible : Si vous vendez du matériel pour seniors vous ne proposez bien évidemment pas le même design que pour un site spécialiste dans les accessoires Geeks… A partir de ces éléments de la technique et un peu de bon sens on est alors capable de déterminer le zoning idéal…
    Ca t’aide ? 🙂

  3. C’est un bon début 🙂 Par contre je suis preneur d’études ou analyses qui permettraient (me permettraient) de dégager justement ces fameuses tendances dont tu parles en terme de design de site.

    Idéalement j’aimerais trouver une étude / analyse qui montre – par exemple – que 90% des sites ont un header qui présente « Qui sommes nous » « Nos Valeurs » « Nos produits », etc. Un footer qui contient les CGV, le « contactez nous », les infos légales, et autres « disclaimer » ou site map, un panneau de navigation gauche focalsé sur la gamme produit, un panneau nav droite focalisé sur « l’évenementiel », la mise en avant promotionnelle, etc. et enfin un zone centrale « core business » qui contiendra la page produit, le checkout, etc.

    Et le tout appuyé par des chiffres qui montrent que telle ou telle disposition optient de meilleurs résultats sur telle cible (Produit / Customer target).

    Bon je sais Noël est passé, je reste un grand Naïf devant l’éternel 🙂

    Ceci dit je suis preneur de ce genre de retour d’expérience de « User Experience »

  4. Ca se fait 🙂 Sur place ou à emporter 🙂 ?
    Nous allons notamment nous pencher sur ce genre d’analyse dans notre prochaine étude.
    Seul paramètre variable « La cible » car encore une fois des seniors de réagissent pas pareil que des jeunes ou des utilisateurs experts. On va tacher de travailler sur cette analyse 🙂
    Merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *