Conception du site e-commerce – Quels critères pour décider ?

Concevoir un site, c’est, sur chaque page, sur chaque élément du site, se poser tout un tas de questions.

Doit on ajouter telle option sur telle page ?

Et si l’internaute veut faire ceci, ou cela ?

Si on est plusieurs autour de la table, les idées vont fuser, et cela permet d’être sûr de bien regarder les choses sur plusieurs angles de vues.

C’est très bien.

Sauf que…

Sauf que, si on avance comme ça, on va rajouter tout un tas d’options, de liens, de boutons.

Le site va être « boursouflé ».

Le site est conçu sans cohérence, sans ligne claire.

Surtout : on ne drive pas la conception en fonction de critères de performance : principalement SEO et performance commerciale.

Il est fondamental, dans cette phase, de définir et de garder ces objectifs en tête.

L’objectif n’est pas que l’internaute puisse faire facilement ceci ou cela.

L’objectif est de vendre plus ! (je sais, je suis un poète…)

Pour cela, on doit plutôt simplifier le site, de manière à ce que les choses apparaissent comme très claires, comme évidentes pour l’internaute.

Et, je le dis souvent, faire simple, c’est compliqué.

C’est compliqué parce qu’il faut arbitrer, arbitrer entre ce qu’on doit garder et ce qu’on doit retirer.

A ce stade, c’est souvent bien utile de faire appels à des pros ;).

Mais personne n’a la science infuse. Tout site doit faire ce travail de manière itérative.

Faire de manière itérative, cela veut dire bien mesurer ce qui se passe sur le site. Cela veut donc dire mettre en place les outils d’analytics… avec la mise en place d’indicateurs adaptés aux questions qu’on se pose (aller au delà du paramétrage par défaut donc).

Cela veut dire aussi, si possible, faire des tests AB.

Tout un programme !

 

 

3 commentaires

  1. Hello,

    Absolument d’accord, faire simple c’est compliqué et bien souvent beaucoup de personnes on tendance à l’oublier.

    Logiquement chaque page, processus devrait être analysé, mais cette manière de faire reste accessible uniquement à une petite partie de e-commerçant (ceux disposant de moyens), dans la plupart des cas « classiques » cette étape est négligée.

  2. Très belle analyse de fond. Faire un site e-commerce, ce n’est pas ce qu’il y a de plus simple. Le résultat final est un produit souvent « complexe », parce qu’on essaye de proposer le meilleur. Oubliant que l’essentiel c’est que le visiteur s’y retrouve tout simplement. Faire simple et efficace, doit être le mot d’ordre lorsque l’on conçoit un site e-comerce.

    C’est plus facile à dire qu’à faire c’est vrai. Mais comme bien précisé, l’essentiel, c’est de vendre et rien d’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *