Back from India

Et voilà, « I’m back » après 12 jours en Inde.

On était dans l’inde du Sud, entre Bangalore et le Kerala.

La première chose qui m’a marqué, c’est la route, la circulation. normal, on prend une voiture pour quitter l’aéroport.

On rencontre de tout sur les routes. Des vaches, des éléphants

Des vélos, portant une « précieuse marchandise »

Les 2 roues sont d’une manière générale très utilisés, avec bien souvent 3 à 4 personnes dessus. Le max qu’on ai vu, c’est 5 personnes sur une moto. Le grand garçon devant, le papa, 2 enfants coincés avec la maman derrière !

On croise aussi énormément de bus, et bien sur de Rick show (3 cycle motorisé, utilisé pour tout et n’importe quoi, en quantité)


Rick show par barbotine3

Dans les villages, les rues sont bien souvent en terre battue

L’inde, ce sont des paysages à couper le souffle

Rizières sous les cocotiers

En inde, le commerce est partout

On trouve des marchands qui vendent de tout. Le commerce est en général hyper spécialisé. Exemple : réparateur de ventilateur, ou marchand de pigments de couleurs :

Aller au marché est une « expérience »…

Nous, une des raisons de ce voyage était de retrouver Pauline, notre fille, parti pour un voyage de 6 mois.

Pour Léonard, 9 ans, ce voyage a été une expérience unique.

Noël différent :

L’inde c’est surtout des rencontres :

Bien sûr, beaucoup de gens se débrouillent avec très peu, mais ils sont intégrés dans la société. En France, un pauvre est un paria, pas en Inde, et je crois que ça change tout.

 

7 commentaires

  1. Et as tu vérifier ce qui est écrit dans « the world is Flat » ? L’implentation de tous les grands de l’informatique à Bangalore et alentour ?

    As tu pu voir le campus Infosys à Mysore ? ou les autres « grands » Informaticiens Indiens ?

    Et Sinon bien sur : Happy New Year !

  2. @ Julien, pour l’heure je ne suis allé ni dans l’un ni dans l’autre (normallement j’y vais cette année) mais de l’avis de mes collègues, Mysore est le plus « impressionant ». Bangalore est – toujours selon mes collègues – « énorme » ne serait ce qu’en terme de capacité d’accueil et de développements.

    J’espère pouvoir vous en parler bientôt 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *