Le courage et la lacheté…

Vous pensez que c’est simple, de reconnaître entre le courage et la lacheté ?

Moi pas 😉

Je pense, depuis longtemps, qu’en fait, c’est un peu comme le Yin et le Yang : les deux faces d’un même sujet !

Exemple : Bernard Moitessier, qui est parti, faire près de deux fois le tour du monde en solitaire et sans escale : courage ?

Oui, bien sûr ! Magnifique courrage, quelle avanture : c’est l’Aventure avec un grand A.

Mais pas seulement.

Je ne suis bien sûr absolument pas là pour juger, mais Moitessier, c’est aussi l’histoire d’un homme qui a quitté femme et enfants, et qui n’est jamais revenu.

C’est aussi (je vais me faire détester par ses fans 😉 ) donc, d’un autre point de vue, l’histoire d’une « certaine » lacheté.

Le plus grand courage pour Moitessier, ça aurait peut être été de rester avec sa famille ?

Quand on lit ses livres, on sent bien que pour ce gars là, pas besoin de rassembler son courage pour prendre le large.

Vous voyez mon point de vue : le courage est super variable, suivant les personnes.
Le courage, c’est faire quelque-chose malgré la peur qu’on a au ventre. Pour certain, c’est prendre le large quand pour d’autres, c’est rester au port.

Dans l’entreprise, dans notre quotidien, c’est la même chose : Pour certains, le courage, c’est de rester fidèle au poste, alors que pour d’autres, ça sera de changer.

Le manager doit « sentir » ces choses là, et s’adapter.

11 commentaires

  1. Bonsoir François !

    J’aimerais te conseiller de regarder « Itinéraire d’un enfant gâté » de Claude Lelouch avec notamment Jean Paul Belmondo. En vue de ton article, cela devrait de plaire, et sans doute enrichir ta réflexion.

    David.

  2. « quelle avanture ».

    Blague à part.

    Lorsque j’étais jeune, durant mes études de physique au Lycée. Mon professeur nous rappelait souvent un point essentiel de la vie de tout les jours, ….. Cela dépend du référentiel !

    Quoi que tu fasses, quoi que tu vives, dans tous les cas, si tu changes ton point de vue, tu n’auras pas la même vision et donc pas la même analyse.

  3. Oui, effectivement tout est relatif, les vraies motivations sont parfois enfouies,
    il peut être très courageux de rester, d’affronter ce que l’on connait déjà et de tenter d’y apporter un nouveau souffle, il est aussi très courageux de partir vers l’inconnu et de mettre en oeuvre ses facultés d’adaptation

  4. J’ai toujours dit que c’était héroïque de rester avec sa femme et ses enfants! 🙂
    Certains s’en vont faire des tours du monde, d’autres s’enferment dans leur boulot, et dans les deux cas ca peut être une fuite… ou paraître héroïque au contraire!

  5. Le thème retenu pour le Printemps des Poètes 2020 est le courage. Dans notre association Livres sans frontières nous cherchons des textes sur ce thème, notamment des textes humoristiques, textes de sketches, de comédies. Merci de nous donner des idées

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *