L’art de communiquer – Part de marché PC – Mac

Le Mac représente une petite part de marché, comparé au marché des PC.

Pourtant, quand on écoute Apple (dernière keynote), on a une autre impression :

Que des bonnes nouvelles !

Si c’est pas ça, l’art de la communication positive !

J’ai refait les calculs de mon côté, avec Analytics.

On peut présenter les résultats comme ça :

Et c’est vrai que la progression de la part de marché des mac est impressionnante…

Mais encore plus si on retire la colonne Windows :

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

7 commentaires

  1. Excellent 🙂

    Plus de 9% de parts de marché ? Je me demande si Apple a déjà fait mieux par le passé ? La dernière fois que je me suis intéressé à la chose, les Mac étaient crédités de 2% de PDM… Belle progression tout de même !

    Il serait intéressant de calculer à quel moment la part de marché d’Apple dépassera celle des PC en se basant sur ces chiffres de croissance pour le Mac et décroissance pour le PC/Windows.

    1. @guillaume> Je pense que ce type de calcul est difficilement fiable. Comment estimer la suite ? Cela dépend de pleins de facteurs.

      @Ingmar> Pour ma part, j’ai compté via analytics. Cela ne donne pas le volume, mais le ratio.

  2. Apple a compris que le Mac ne représenterait jamais la majorité des ordinateurs à la sortie de Windows 3.1, ou au pire de Windows 95, quand l’usage de l’OS Microsoft s’est généralisé. D’ailleurs à l’époque tous les autres concurrents ont carrément disparu (Commodore, Atari, etc). Malgré tout, depuis le retour de S.Jobs ils en ont fait un business florissant, croissant plus vite que le marché PC, et en plus très profitable.

    Par exemple, selon IDC, dont les chiffres sont cités par Charlie Wolf de la banque d’investissement Needham & Co, la part de marché du Mac chez les particuliers américains est passée de moins de 5% en 2004 à plus de 10% aujourd’hui. Les ventes de Mac ne rattraperont jamais les ventes globales de PC mais le prix moyen des Macs, plus élevé, permet à Apple de figurer parmi les premiers fabricants d’ordinateurs en valeur. La « dollar share » est en gros deux fois plus élevée que la part de marché.

    http://www.appleinsider.com/articles/10/11/23/mac_pricing_gives_apple_top_dollar_share_in_u_s_home_pc_market.html

    Une keynote s’adresse au public, mais aussi à la presse, aux analystes financiers, etc. Ils savent déjà que le Mac représente une petite part de marché comparé aux PC (suffit de lire les communiqués d’IDC ou Gartner chaque trimestre). Jobs informe ceux qui s’intéressent au business d’Apple sur les perspectives de croissance, le chiffre d’affaire de la branche Mac, etc.

  3. Je comprends bien que le but de votre article était de montrer que l’on peut présenter le même chiffre de façon avantageuse ou pas. Cependant je me permets de rajouter ce point à l’article :

    – Apple vend le software et le hardware
    – Microsoft vend principalement le software

    Ces données ne sont donc pas vraiment comparables. 1% du marché représente un chiffre beaucoup plus important pour Apple que pour Microsoft.

  4. @Joffrey> L’activité des boites est différente, mais on peut tout à fait compter le nombre d’ordi qui tourne avec quel OS, cela me semble tout à fait comparable.
    Après, en fonction de la part de marché que tu as, 1% ne représente pas la même croissance, c’est sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *