Ergonomie versus MVT : concurrence déloyale ?

Tout le monde veut améliorer le taux de transformation de son site !

La question, c’est : « comment je fais ? ».

On peut faire appel à un expert en ergonomie, surtout s’il a une vraie expérience en e-commerce.

C’est une bonne idée, si l’expert est bon (vous savez où me contacter 😉 ) et si on met vraiment en œuvre ce qu’il recommande.

On peut également faire appel à des tests MVT.

Plusieurs ergonomes estiment que les tests MVT constituent une « attaque frontale ».

Pour ma part, je pense qu’ils se trompent !

La réalité, c’est que les deux méthodes sont complémentaires.

L’ergonome e-commerce a un savoir faire, dans la composition des pages, dans la façon de construire un formulaire qui transforme bien,… Et ça, aucun programme MVT pourra le remplacer.

Ensuite, il y a toujours des débats entre plusieurs alternatives (donc éventuellement proposées par un expert ergonome e-commerce).

Le MVT permet de choisir LA meilleure solution, pas parce qu’elle est plus jolie, ou que c’est le chef qui l’a choisie… Non, le MVT permet de choisir la solution qui donne les meilleurs résultats, tout simplement !

Donc les deux activités sont à l’évidence complémentaires et indispensables.

Alors, pourquoi certains ergonomes crient au loup ?

Mon hypothèse est que ces ergonomes là sont sur la défensive, et essayent de se positionner en « gourou ». Ils se sentent remis en question si le MVT donne des résultats différents de ce qu’ils recommandaient.

Je pense qu’une telle attitude (si mon hypothèse est valide donc) est dangereuse pour tout le monde :

  • Pour les clients, à qui l’on ment (l’ergonomie n’est pas une religion) ;
  • Pour les ergonomes eux même, parce que leur position est une position de principe, qui n’est pas tenable.
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

10 commentaires

  1. Je ne vois pas en quoi les MVT remettent en question le rôle des ergonomes, puisque :
    – pour faire des tests, il faut émettre des hypothèses
    – seuls les ergonomes peuvent le faire

    D’autre part, vu le coût des MVT, seuls des sites à fort trafic ont intérêt à investir dans une telle technologie.

    Les ergonomes ont encore de l’avenir devant eux !

  2. Les MVT rendent plus factuels les travaux et impacts de l’ergonome ne peuvent que crédibiliser le métier et aider à dégager des budgets…
    La capacité à mesurer ses actions par des ROI précis aident toujours le « vendeur », au minimum sur le moyen terme !

  3. Une campagne de MVT bien menée ramène une quantité d’informations si massive, que bien souvent, sans une équipe service dédiée et un expert ergonome, cette campagne ne révélera qu’une partie de son enseignement.

  4. @Capitaine Commerce : depuis quand les seuls ergonomes sont-ils qualifiés pour émettre des hypothèses (ndlr : en terme de conception) ??

  5. Je crois que ces ergonomes se posent des mauvaises questions.

    Pour moi, la problématique est la même qu’en manière de test d’interface où on a le choix entre l’audit d’un expert et les tests utilisateurs.
    Les tests utilisateurs sont de toutes façons pilotés par un ergonome. L’interface elle-même est conçue par un ergonome. Le test n’est là que pour valider ou infirmer un choix ergonomique.

  6. Il est clair que MVT est un logiciel pouvant impacter le travail des ergonomes mais n’est-il pas plutôt un outil d’aide aux ergonomes?

    je suis d’accord avec Lionel Miraton sur le fait que les ergonomes se posent de mauvaise question. Il est clair qu’il y a des standards en ergonomie que MVT prend en compte, mais l’ergonome n’est-il pas celui qui « connait » le mieux le comportement du consommateur en fonction de la segmentation des clients de l’entreprise.

    @Etienne: je ne pense pas que capitaine commerce disait que seuls les ergonomes éméttaient des hypothèses…mais il démontrait, « je pense » que pour faire des tests, il faut mettre en place des propositions (hypothèses) pour voir quelle solution serait la plus envisageables – mais celà peut impacter plusieurs partie prenantes.

  7. Le MVT est complémentaire de l’ergonomie. Les ergonomes ou créatifs/webdesigners feront les propositions de créations web. Le but des outils de MVT comme Optimost est avant tout de tester ces variantes et de déterminer laquelle sera la version définitive en fonction de la performance obtenue.

    Il est vrai que cela permet d’actionner un nouveau levier pour augmenter le taux de conversion, et pas des moindres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *