Méthode agile ou road map : contradiction ?

Soirée sympa hier soir, invité par Adobe, avec Michael, Yann & Olivier.

Avec Yann, on a toujours des discussions passionnantes sur le logiciel, et son avenir.

Il faut dire qu’on a une culture assez proche : NeXT, UML, …

Donc, on a parlé développement, et j’ai évoqué l’intérêt de méthodes agiles, comme Scrum.

Puis, un peu plus tard, j’ai parlé d’un aspect important de mon métier : « l’évangélisation » sur les métiers du logiciel, et en particulier l’importance de se projeter dans la durée, de travailler sur une road map.

Contradiction ?

D’un côté, les méthodes agiles. On avance par petites étapes (15 jours par exemple). A chaque étape, on doit avoir un système qui tourne.

C’est donc une méthode très itérative.

De l’autre côté, l’idée de road map, c’est la planification dans la durée du projet.

Les deux approches sont complémentaires !

La road map permet de définir les grandes étapes du projet.

La méthode agile est le processus pour avancer, le long de la road map donc.

Donc non, à mon sens, Yann, il n’y a pas de contradiction entre les méthodes agiles et le fait de définir une road map produit !

3 commentaires

  1. Je suis d’accord avec toi, le soucis est que ta road map va être amenée à évoluer au fil du temps (c’est un peu le but des méthodes agiles), et donc tu auras besoin de la tenir à jour pour ceux qui la suivent, et tu auras toujours des personnes réticentes aux changements…

  2. Tout à fait en phase. Il est d’ailleurs intéressant de noter que dans la méthode SCRUM, on retrouve la notion de « release planning » pour estimer le nombre d’itérations (sprints) nécessaires pour mener à mien un projet.

    Or, les premiers pas en SCRUM d’équipes habitués à une méthode waterfall mènent assez rapidement à une navigation à vue : on travaille sur le sprint en cours, mais on oublie toute notion de planning…

    Nicolas

  3. Comme le dit fort justement Nicolas, tout à fait en phase !

    C’est juste un niveau de planification différent avec un niveau de détail et de connaissance différent sur le projet.

    La durée d’une release du point de vue des méthodes Agiles va de 3 à 6 mois, release contenant un certain nombre de sprints (chacun d’environ 2 /3 semaines).

    La roadmap vous permet d’envisager plusieurs releases dans une vision avant tout « high level ».

    Pour ceux qui se posent des questions sur cette notion de sprint, d’itération et sur le développemnt itératif (et incrémental), fondement de l’agilité, vous avez ce billet:

    http://www.qualitystreet.fr/?2008/09/11/151-iteration-developpement-iteratif-clarifions-enfin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *