Concevoir des interfaces riches : nouveau métier ou déjà vu ?

Discussion enflammée lors du buffet, après le lancement de AIR et de Flex 3.

La thèse de mes interlocuteurs : rien de neuf sous le soleil. Concevoir une application riche, c’est du déjà vu. On faisait déjà ça au 18ème siècle (sic) !

Mes interlocuteurs : un ergonome et un consultant.

Je ne partage pas du tout leur point de vue.

Je pense qu’au contraire, la conception d’un service web, et encore plus d’un service web riche, c’est un vrai nouveau métier.

Je ne crois pas qu’on peut concevoir l’intelligence, l’ergonomie, la fluidité, la beauté d’un service comme on concevait un meuble.

Je pense que c’est fondamentalement des métiers différents, qui demandent des cultures différentes, des outils différents…

3 commentaires

  1. Un nouveau métier ? Non, je ne pense pas. Par contre, je pense que la conception d’une interface riche met en oeuvre beaucoup de compétences différentes, peut être plus que jamais. Mais pas de nouvelles compétences.

    Mais c’est un peu ce que l’on constate généralement sur le web. Le bon vieux webmaster a tout faire sur l’Internet à vécu : place au graphiste, à l’intégrateur, au développeur, à l’ergonome, au marketeux…

  2. Beaucoup considèrent en effet qu’il n’y a pas de nouveau métier … mais revendiquent que l’application riche est un nouveau produit !

    Pour ma part, je considère qu’il s’agit d’un nouvel outil (et techniquement c’est est bien un). Changer d’outil a forcément des conséquences sur la partie métier … est-ce un nouveau métier ou juste une évolution de celui-ci ?

    Cela me rappelle un peu l’apparition du elearning … Certains pensaient que sa mise en œuvre nécessiteraient de nouvelles compétences ainsi que l’apparition d’un nouveau métier. Sans rentrer dans le détail, quelques années après, je rencontre 2 types de formateurs :
    – ceux qui ont évolués (et qui accessoirement animent des) formations à distance)
    – ceux qui n’ont pas évolués (et qui disent que le elearning ne marche pas)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *